Ouvrir le menu principal

Alfred E. Montgomery
Alfred E. Montgomery
Alfred E. Montgomery

Naissance
Omaha (Nebraska)
Décès (à 70 ans)
Bremerton (Washington)
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Arme Flag of the United States Navy.svg United States Navy
Grade US-O9 insignia.svg Vice admiral
Années de service 1912-1951
Commandement USS F-1 (SS-20)
USS R-20 (SS-97)
VO-1
VO-6
VT-1
USS Ranger (CV-4)
Carrier Division 12
Carrier Division 3
Cinquième flotte des États-Unis
Première flotte des États-Unis
17th Naval District (en)
Alaskan Sea Frontier (en)
Conflits Première Guerre mondiale

Seconde Guerre mondiale

Distinctions Navy Cross
Navy Distinguished Service Medal (3)
Legion of Merit (2)

Alfred Eugene Montgomery (né le à Omaha (Nebraska) et mort le à Bremerton) est un vice-amiral de la marine américaine qui a servi lors de la Première Guerre mondiale et de la Seconde Guerre mondiale. Diplômé de l'Académie navale, il participe à des opérations sur la frontière mexicaine. Il devient commandant en second du sous-marin USS E-1 (SS-24). En novembre 1914, il prend son poste au Mare Island Naval Shipyard où le sous-marin USS F-1 (SS-20) est rééquipée, et lui sert comme de commandant de juin 1917 jusqu'à son naufrage le 17 décembre 1917. En juin 1922, Montgomery est qualifié comme un aviateur naval. Il prend le commandement en second de l’Observation Squadron TWO et poursuit sa carrière avec différents commandements dans l’aéronavale.

Il est nommé commandant en second du porte-avions USS Ranger (CV-4) à partir de novembre 1936 et jusqu'en juin 1938, et son commandant de juin 1940 à juin 1941. En juin 1941, il devient chef d'état-major et adjoint au commandant de l’aéronaval de la flotte de l’Atlantique. En aout 1943, il prend le commandement de la Carrier Division 12, depuis son navire amiral l’USS Essex (CV-9), et commandant de la Carrier Division 3 en mars 1944, depuis l’USS Bunker Hill (CV-17). En tant que tel, il commande un Task Group de la Fast Carrier Task Force dans la campagne des îles Gilbert et Marshall, la bataille de la mer des Philippines, et la Campagne des Philippines. Après la guerre, il commande la Cinquième flotte et la Première flotte.

Sommaire

Jeunesse et début de carrièreModifier

Alfred Eugene Montgomery est né à Omaha dans le Nebraska le . Il est le fils d'Eugène et Julia Smith Montgomery. Il suit des études à Omaha et à l'école secondaire Brookline High School (en) dans le Massachusetts puis il rentre à l'Académie navale des États-Unis à Annapolis en 1908[1]. Il en sort diplômé le et il est commissionné comme enseigne en 1914[2]. Sa première affectation se déroule sur le cuirassé USS Virginia (BB-13). Il est par la suite affecté comme instructeur sur l’USS Constellation, qui sert de navire de formation à la Naval Station Newport (en) dans le Rhode Island. Entre et , il sert sur le croiseur USS Tacoma (CL-20), qui participe à des opérations à la frontière mexicaine, sur le croiseur USS Chester (CL-1) et sur le cuirassé USS Connecticut (BB-18)[1].

 
Le sous-marin USS F-1 (SS-20) en 1912.

En , il rejoint le service des sous-marins. Après une formation sur l'ancien monitor USS Tonopah, il devient commandant en second du sous-marin USS E-1 (SS-24). En , il est transféré au Mare Island Naval Shipyard où le nouveau sous-marin USS F-1 (SS-20) est en cours de finition. Il prend le commandement de ce dernier de au [1], lorsque le F-1 entre en collision avec son navire jumeau l’USS F-3 (SS-22) lors des manœuvres et coule en quelques secondes avec la perte de dix-neuf membres de son équipage[3]. Montgomery est alors affecté au sous-marin USS R-20 (SS-97), qui est en construction au chantier Union Iron Works à San Francisco. Il devient son commandant au moment de sa mise en service le . Il retourne à l'Union Iron Works en afin de superviser la fin de la construction du USS S-32 (SS-137) et sa mise en service, mais avant cette dernière, il est envoyé au Mare Island Naval Shipyard en , comme surintendant de la division machines[1].

En , Montgomery est affecté à la Naval Air Station Pensacola en Floride, où il est qualifié comme aviateur naval le [1]. Il est alors nommé commandant en second du VO-2, l'escadron d'observation du transport d'hydravions USS Aroostook (CM-3). En 1923 il est commandant du VO-1 puis du VO-6. Après une courte période en tant qu'aide du capitaine Walter R. Gherardi, qui commande les escadrons d'avions de la Scouting Fleet de l'USS Wright (AV-1), il devient le commandant de l'escadron de bombardiers-torpilleurs VT-1. Il est affecté à la station aéronavale navale de San Diego en 1925, devenant son commandant en second l'année suivante[4]. Puis il retourne en mer en tant que commandant aérien à bord du porte-avions USS Langley (CV-1). En , il devient commandant du VT-2 sur l'USS Saratoga (CV-3)[1].

En alternant service en mer et à terre, il commande ensuite la Naval Station Puget Sound (en) d' à [2]. De à , il est officier d'Aviation de l'état-major du Commandant des croiseurs de la Scouting Force, sur son navire amiral l'USS Chicago (CA-29). Il devient ensuite le chef de la section d'aviation de la Ship's Movement Division du bureau du chef des Opérations navales au Département de la Marine des États-Unis à Washington DC[1], puis prend le commandement de la Naval Support Facility Anacostia de juillet 1934 à février 1936[2]. Il retourne à la mer en février 1936 en tant qu'officier des plans et des opérations à l'état-major du commandant de l'aviation de la Battle Fleet du contre-amiral Henry V. Butler et plus tard du contre-amiral Frederick J. Horne (en)[4]. Il est commandant en second du porte-avions USS Ranger (CV-4) de à , et à nouveau de la station aéronavale navale de San Diego de à [2].

Seconde Guerre mondialeModifier

Montgomery est chef de la division de vol au Bureau of Aeronautics du département de la Marine de à , quand il prend le commandement du Ranger[2]. En il devient chef d'état-major et aide du commandant de l'aviation (renommé commandant des porte-avions) de la Flotte de l' Atlantique, le contre-amiral Arthur B. Cook. Il sert à ce poste lorsque les États-Unis entrent dans la Seconde Guerre mondiale après l'attaque de Pearl Harbor en [1]. À ce poste, il est chargé de l'activité des U-Boats allemands et de leur chasse dans l'Atlantique[4]. Promu contre-amiral en , Montgomery est nommé commandant de la Naval Air Station Corpus Christi en juin, puis du Naval Air Training Centre à Corpus Christi en novembre[2]. Pour son service à Corpus Christi, il reçoit la Legion of Merit[n. 1].

En , il est nommé commandant de la 12e division de porte-avions, son navire-amiral est USS Essex (CV-9), puis commandant de la 3e division de porte-avions en , avec comme navire-amiral l'USS Bunker Hill (CV-17)[5]. En tant que tel, il commande un Task Group de la Fast Carrier Task Force, qui est nommé Task Force 58 quand elle est affectée à la 5e flotte et Task Force 38 quand elle est affectée à la 3e flotte[4]. Pendant la campagne des îles Gilbert et Marshall, il mène le Task Group 50.3, avec les porte-avions Essex, Bunker Hill et Independence[6]. Son Task Group attaque Rabaul le 11 novembre, puis bombarde Tarawa pendant trois jours du 18 au 20 novembre[6]. Pour sa participation à la campagne, il reçoit la Navy Distinguished Service Medal[n. 2] et pour le raid sur Saipan, on lui attribue la Navy Cross[n. 3]. Pour la campagne des îles Mariannes et Palaos, Montgomery dirige le Task Group 58.2 composé notamment du Bunker Hill, Wasp, Monterey et du Cabot[7]. Si ses forces obtiennent une grande victoire lors de la bataille de la mer des Philippines, Montgomery se montre assez sévère avec le résultat et notamment sur le fait qu'une partie de la flotte japonaise leur a échappé[8]. Montgomery reçoit une deuxième Navy Distinguished Service Medal pour son commandement lors des opérations de [n. 4] et une troisième pour la campagne des Philippines menée d'octobre à [n. 5].

Montgomery devient commandant des forces aériennes de la côte ouest et prend ses quartiers à la station navale de San Diego en . Il essaie d'apporter son expérience au combat pour assumer sa nouvelle fonction qui consiste à fournir aux unités de combat des hommes et du matériel. Pour son services à cette tâche, on lui décerne une deuxième Légion of Merit[1]. En , il est nommé comme commandant des forces aériennes de la flotte du Pacifique avec le rang temporaire de vice-amiral[4].

Fin de carrièreModifier

Après la guerre, Montgomery devient commandant de la 5e flotte en , battant son pavillon sur le navire de commandement USS Appalachian (AGC-1). Il prend ensuite le commandement de la 1re flotte en à bord du cuirassé USS Iowa (BB-61)[4],[2]. Il revient à son rang permanent de contre-amiral en , et devient commandant de l'Alaskan Sea Frontier (en) et du 17e district naval (en). Il commande la base navale des Bermudes de 1949 à 1950. Il prend son dernier commandement en comme Commander Fleet Air, à Jacksonville en Floride. Il prend sa retraite en [1] avec le rang définitif de vice-amiral[4].

Montgomery meurt à l'hôpital naval de Bremerton dans l’État de Washington le . Il a survécu à son épouse, Alice Claire Smith Montgomery et à sa fille Anne. Son fils, le lieutenant Brooke Montgomery, a été tué dans un accident d'avion le [1].

PromotionModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Sa citation est la suivante : « Assigned the task of transforming a training station with auxiliary fields to a training center with seven individual commands, (he) achieved distinctive success in executing a program involving vast expansion of facilities and personnel[1] ».
  2. La citation est la suivante : « As Commander of a Carrier Task Group in action against enemy Japanese forces in the Central and South Pacific Areas from November 18 to December 10, 1943 ... (He) directed the operations of his Task Group in repeated aerial attacks against Tarawa, Gilbert Islands, through the preparatory periods and in support of the subsequent landings, greatly assisting our forces in the successful occupation of this strategic island ... carried out numerous vital air raids on Japanese shipping, aircraft and installations on Kwajalein Atoll, Marshall Islands, despite a persistent hostile night attack lasting five hours ... and previous operations against Rabaul, New Britain, and Wake Island, contributed in large measure to our ultimate victories in the Pacific Areas ... »[1].
  3. La citation est la suivante : « For extraordinary heroism as Officer in Tactical Command of a Carrier Task Group, in action ... in the vicinity of Saipan, February 12, 1944. With his task group subjected to repeated attacks by enemy torpedo and bomber planes, (he) ... skillfully and successfully directed their gunfire and combat air patrols in destroying seventeen hostile planes ... delivered damaging attacks against enemy shipping, aircraft and shore installations and ... also obtained valuable photographs. By his outstanding leadership and excellent tactical ability, (he) brought his task group undamaged through this engagement. »[1].
  4. La citation est la suivante : « as commander of a Task Group of Carriers and screening vessels in operations against the Japanese forces from March through June 1944. In attacks on Palau ... Marcus and Wake ... the aircraft under his command inflicted great damage on enemy shipping and shore installations. At Hollandia ... his task group contributed invaluable assistance to the Amphibious forces engaged in establishing a beachhead and continued to support advances on land after the beachhead was firmly in our hands. At Truk ... finally in the battle for the Marianas and in the attacks on the Japanese fleet in June, 1944 his forces participated in the decisive destruction of Japanese air resistance and inflicted damaging blows on the important fleet units. »[1].
  5. La citation est la suivante : « as Commander of Task Group 38.1, operating against enemy Japanese forces in the Philippine Islands Area from October 30, 1944 to December 29, 1944. After effectively organizing and expeditiously developing the forces of his command (he) ably directed his group in highly successful concentrated operations against the enemy, inflicting severe and costly damage on the aircraft, shipping and shore installations at Leyte, Manila and Luzon. By his superb professional skill in all the phases of aerial warfare and his capable leadership, he inspired the men of his command to maximum effort throughout this critical period and contributed to the sustained prosecution of the war in this vital theater ... »[1].

RéférencesModifier

  1. a b c d e f g h i j k l m n o et p (en) « Alfred Eugene Montgomery », sur DANFS..
  2. a b c d e f et g Ancell et Miller 1996, p. 585.
  3. (en) « F-1 (Submarine No. 20) », sur DANFS.
  4. a b c d e f et g Reynolds 1978, p. 223–224.
  5. Morison 1951, p. 237.
  6. a et b Morison 1951, p. 339.
  7. Morison 1953, p. 174.
  8. Morison 1953, p. 313.
  9. Budge 2009.

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

ArticlesModifier

OuvragesModifier

  • (en) R. Manning Ancell et Christine Miller, The Biographical Dictionary of World War II Generals and Flag Officers: The US Armed Forces, Westport, Connecticut, Greenwood Press, (ISBN 0-313-29546-8, OCLC 33862161).  
  • (en) Clark G. Reynolds, Famous American Admirals, Annapolis, Maryland, US Naval Institute Press, (ISBN 0-442-26068-7, OCLC 3912797)
  • (en) Samuel Eliot Morison, Volume VII: Aleutians, Gilberts and Marshalls, June 1942 – April 1944, Boston, Little, Brown and Co., (OCLC 7587825)
  • (en) Samuel Eliot Morison, Volume VIII: New Guinea and the Marianas, March 1944 – August 1944, Boston, Little, Brown and Co., (OCLC 16120497)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier