Alfonso Niccolai

Alfonso Niccolai
Biographie
Naissance
Décès
Pseudonyme
Saliceste TelpusianoVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Autres informations
Religion
Ordre religieux
Membre de

Alfonso Niccolai, né le à Lucques et mort en à Florence, est un philologue et littérateur italien.

BiographieModifier

Né à Lucques le , il entra chez les jésuites à Rome le 16 février 1723, et fit ses derniers vœux le . Il se livra dès sa jeunesse à l’étude de la littérature, et se fit un nom par la pureté de son goût et l’élégance de son style. Il passa la plus grande partie de sa vie à Rome et à Florence, tantôt expliquant en chaire les Saintes Écritures, tantôt s’acquittant de l’emploi de théologien impérial qui lui avait été conféré sous François II, empereur et grand-duc de Toscane, et qu’il conserva sous Léopold. Niccolai mourut à Florence en 1784 dans le couvent des cisterciens. Il était membre de l’Académie d'Arcadie.

ŒuvresModifier

Ses ouvrages sont en italien :

  • Mémoires historiques sur St-Blaise, évêque et martyr, Rome, 1762, in-4° ; ils renferment une Dissertation critique sur les actes du saint ;
  • Panégyriques et pièces en prose toscane, 1753, in-4° ;
  • Dissertations et leçons sur l’Écriture sainte, 13 vol. in-4°, dont 7 sur la Genèse, 1 sur l’Exode, 2 sur Daniel, et 1 sur chacun des livres suivants, Esther, Judith et Tobie. L’auteur y met à contribution la physique, la théologie, la chronologie et l’histoire.
  • Discours sur le Sacré-Cœur de Jésus, et Panégyrique du bienheureux Alexandre Sauli. Ces écrits sont insérés dans différents recueils.
  • Pièces en prose toscane, dans les genres oratoire, scientifique et historique, 3 vol. in-4° ; on y trouve des morceaux déjà publiés par l’auteur ;
  • Entretiens (Ragionamenti) sur la religion, Gênes, 1770, 8 vol. in-8° ; la pureté du style s’y joint à la force des raisonnements contre les incrédules.

Liens externesModifier