Ouvrir le menu principal

Alexis Camacho

coureur cycliste colombien
Camacho Bernal est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Camacho ; le second, maternel, souvent omis, est Bernal.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Camacho et Bernal.
Alexis Camacho
CRXE-Hombres Elites Colombia 2016 (Alexis Camacho).jpg
Alexis Camacho sur le podium des championnats de Colombie 2016.
Informations
Nom de naissance
Julio Alexis Camacho BernalVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (29 ans)
TunjaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes amateurs
2010EBSA
2011?
01.2014-06.2015[n 1]Boyacá se Atreve-Liciboy
Équipes professionnelles
08.2011-12.2011Colombia es Pasión-Café de Colombia (stagiaire)
2012Colombia-Comcel
2013Colombia
07.2015-12.2015[n 2]Orgullo Antioqueño
05.2016-12.2017GW Shimano
2018-2019Coldeportes-Zenú
Principales victoires
6e étape du Tour de Colombie 2014
11e étape du Tour de Colombie 2016

Julio Alexis Camacho Bernal, né à Tunja (département de Boyacá) le , est un coureur cycliste colombien.

Repères biographiquesModifier

Il dispute le Clásico RCN 2012, sous les couleurs d'une formation de son département natal, la Lotería de Boyacá - Empresa de Energía de Boyacá. Grâce à sa quatorzième place dans le prologue, il endosse le maillot de leader de la catégorie espoirs[1]. Il le garde jusqu'au soir de la deuxième étape[n 3]. Ses performances lui permettent d'être remarqué par les dirigeants de la formation Colombia et d'être enrôlé pour la saison 2013.

Cependant, après seulement un an dans les rangs de l'équipe continentale professionnelle, le contrat liant le coureur à la formation est résilié par consentement mutuel (la direction de l'équipe prenant pour prétexte un manque d'adaptation d'Alexis Camacho aux exigences du cyclisme européen). Durant cette année 2013, il prend toutefois part à des épreuves de renommée internationale comme la Flèche wallonne, le Tour de Turquie ou bien encore le Tour du Colorado[2]. Son meilleur résultat de la saison, il l'obtient avec une vingt et unième place à l'arrivée du Tour des Apennins[3].

Il redémarre la saison suivante, en disputant le Tour du Mexique, au sein d'une équipe locale Arenas Tlax Mex. Il obtient la troisième place dans la troisième étape, remportée par son compatriote Diego Ochoa[4]. Il achève cette épreuve de l'UCI America Tour 2014 à la douzième place[5]. Avec cette même équipe, il participe au Tour of the Gila, à la fin du mois d'avril[6].
Au début de l'été, il rentre en Colombie et s'engage avec une équipe de son département, Boyacá se Atreve - Liciboy, appartenant à l'Élite amateur colombienne. Avec celle-ci, il s'impose dans le Clásico Club Deportivo Boyacá, une épreuve du calendrier national colombien, organisée par son grand-père[7], grâce à une échappée victorieuse lors de la première étape[8].
Un mois plus tard, il monte sur le podium du Tour de Colombie, épreuve la plus importante du calendrier national colombien. Dès le deuxième jour, son nom apparaît au sommet des classements. Il prend part à une échappée qui lui permet de terminer deuxième de l'étape et de s'emparer du maillot de leader de la course[9]. Même s'il le perd le lendemain[10], il reste constamment aux avant-postes. Mieux, lors de la sixième étape, franchissant le col de La Línea, de nombreuses fois à l'attaque, Alexis Camacho s'impose à Pereira, sept secondes devant le peloton leader[11].

2016Modifier

En 2016, Alexis Camacho est un des coureurs ayant gagné le plus de courses en Colombie.
En janvier, il remporte le circuit de Tuta[12]. Le mois suivant, il grimpe sur le podium de l'épreuve du contre-la-montre par équipes aux championnats de Colombie, avec la sélection de la ligue cycliste d'Antioquia[13] et s'impose à la Clásica de Combita[14]. Aucun coureur n'ayant signé de contrat avec la formation Orgulla Paisa, au quatrième mois de la saison, Alexis Camacho assure sa participation aux compétitions du calendrier national en signant avec l'équipe continentale GW Shimano, mi-avril[15]. En juin, il participe au Tour de Colombie avec sa nouvelle formation. Camacho remporte l'étape reine de la compétition et s'immisce dans le Top ten du classement général[16],[n 4]. Puis le Tunjano s'impose dans différentes épreuves nationales. En juillet, il gagne la Clásica de Girardot[12], profitant de son échappée du deuxième jour avec Robinson Chalapud[17]. En août, il s'octroie la Clásica Club Deportivo Boyacá[18], organisé par sa famille, grâce à son échappée victorieuse de la première étape[19]. En septembre, il termine encore deuxième de la Vuelta a Boyacá, seulement devancé par Óscar Rivera[20]. Par contre, cité parmi les favoris pour la victoire au Clásico RCN[21],[22], il perd toute chance de bien figurer dès la deuxième étape[23],[n 5].

2019Modifier

Le , il est suspendu par la fédération colombienne de cyclisme à la suite d'un contrôlé positif au Boldénone, un stéroïde anabolisant[24].

PalmarèsModifier

Classements mondiauxModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Du 1er janvier 2014 au 30 juin 2015
  2. Du 1er juillet 2015 au 31 décembre 2015
  3. Confer le paragraphe "Évolution des classements" de l'article Clásico RCN 2012 et les références qui l'accompagnent.
  4. Deux jours plus tard, Alexis Camacho terminera huitième du Tour de Colombie 2016.
  5. Alexis Camacho terminera vingt-neuvième au classement général du Clásico RCN 2016.

RéférencesModifier

  1. (es) « Les différents classements du prologue du Clásico RCN 2012 », sur docs.google.com (consulté le 17 septembre 2015)
  2. (es) « El Team Colombia valora un fichaje importante tras la baja de Camacho », sur www.biciciclismo.com, (consulté le 17 septembre 2015)
  3. (en) « Le classement général final des Apennins 2013 », sur www.uci.infostradasports.com (consulté le 18 septembre 2015)
  4. (es) « Tlaxcala cumplió con etapa reina la Vuelta México 2014 », sur gentetlx.com.mx, (consulté le 17 septembre 2015)
  5. (en) « Le classement général final du Tour du Mexique 2014 », sur www.uci.infostradasports.com (consulté le 17 septembre 2015)
  6. (en) « Jaramillo, Abbott prove climbing prowess to win Tour of the Gila opener », sur www.cyclingnews.com, (consulté le 19 septembre 2015)
  7. (es) « Óscar Sevilla, impuso condiciones », sur www.boyacaradio.com, (consulté le 17 septembre 2015)
  8. (es) « Clásica Club Deportivo Boyacá: Alexis Camacho (Liga de Boyacá) primer líder. », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 17 septembre 2015)
  9. (es) « Vuelta a Colombia: Jefry Romero ganó en Barbosa. Alexis Camacho nuevo líder », sur revistamundociclistico.com, (consulté le 19 septembre 2015)
  10. (es) « Vuelta a Colombia: Wbeimar Roldán ganó en Tunja. Miguel Rubiano nuevo líder », sur revistamundociclistico.com, (consulté le 19 septembre 2015)
  11. (es) « Vuelta a Colombia: Alexis Camacho ganó en Pereira. Miguel Rubiano se mantiene líder tras el paso por La Línea », sur revistamundociclistico.com, (consulté le 19 septembre 2015)
  12. a et b (es) « Clásica Girardot: Alexis Camacho entre los más ganadores de temporada y GW Shimano en ‘Las Acacias’ », sur nuestrociclismo.com, (consulté le 25 janvier 2017)
  13. (es) « Les classements officiels de la première journée des championnats de Colombie 2016 », sur drive.google.com (consulté le 25 janvier 2017)
  14. (es) « Clásica de Cómbita: Alexis Camacho sigue ganando las de pretemporada en Boyacá », sur nuestrociclismo.com, (consulté le 25 janvier 2017)
  15. (es) « Alexis Camacho encuentra nueva oportunidad con otro equipo antioqueño », sur nuestrociclismo.com, (consulté le 19 janvier 2017)
  16. (es) « Vuelta Colombia, Et.11: Alexis Camacho triunfa en la etapa de la Línea », sur nuestrociclismo.com, (consulté le 23 janvier 2017)
  17. (es) « Clásica Girardot, Et.2: Chalapud y Camacho, amigos y rivales », sur nuestrociclismo.com, (consulté le 25 janvier 2017)
  18. (es) « Alexis Camacho, campeón de la Clásica Club Deportivo Boyacá », sur www.federacioncolombianadeciclismo.com, (consulté le 25 janvier 2017)
  19. (es) « Clásica Club Deportivo Boyacá: Alexis Camacho ganó en Tunja y es primer líder », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 25 janvier 2017)
  20. (es) « Óscar Solíz y Yeny Colmenares ganaron la última etapa. Ana Sanabria campeona entre las mujeres. », sur www.boyacaradio.com, (consulté le 25 janvier 2017)
  21. (es) « “El Clásico RCN no es una carrera más. Es el sueño de todos nosotros y queremos ganarlo”: Luis Alfonso Cely », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 25 janvier 2017)
  22. (es) « “A este Clásico RCN no venimos por una etapa. Vamos a buscar ganar la carrera”: Rodrigo Pacheco », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 25 janvier 2017)
  23. (es) « Les différents classements de la deuxième étape du Clásico RCN 2016 », sur www.clasificacionesdelciclismocolombiano.com (consulté le 25 janvier 2017)
  24. Dopage - Edward Beltran et Alexis Camacho contrôlés positifs
  25. (en) « UCI America Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  26. (en) « UCI America Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  27. (en) « UCI America Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :