Alexeï Nikolaïevitch Bakhmetev

général russe

Alexeï Nikolaïevitch Bakhmetev
Алексей Николаевич Бахметев
Alexeï Nikolaïevitch Bakhmetev
Portrait d’Alexei Nikolaïevitch Bakhmetev, œuvre du peintre George Dawe, musée de la Guerre du palais d’Hiver, musée de l’Ermitage, Saint-Pétersbourg.

Naissance 1774
Province de Penza
Décès (à 67 ans)
Province de Podolsk
Allégeance Russie impériale
Arme Infanterie
Grade Général
Années de service 17901841
Commandement Régiment des Grenadiers de Sibérie, 26e division d’infanterie, 23e division d’infanterie
Conflits Guerre russo-suédoise (1808-1809), Guerre russo-turque de 1806-1812, Guerre patriotique de 1812
Faits d'armes Bataille de Braïlov, bataille de Silistra, bataille de Smolensk, bataille d'Ostrovno, bataille de Valutino
Distinctions Ordre de St-Georges IIIe classe Ordre de Saint-Georges

Ordre de Saint-Vladimir IIe classe Ordre de Saint-Vladimir
Ordre de Saint Alexandre Nevski Ordre de Saint-Alexandre Nevski
Ordre de Sainte-Anne Ie classe Ordre de Sainte-Anne
Order of Glory Ribbon Bar.png Épée d’or avec l’inscription « Pour bravoure »

Autres fonctions Gouverneur de la province de Bessarabie, gouverneur-général de Nijni Novgorod, Kazan, Simbirsk et Penza, membre du Conseil d’État

Alexeï Nikolaïevitch Bakhmetev (en russe : Алексей Николаевич Бахметев), né en 1774 dans la province de Penza, décédé le dans la province de Podolsk.

Général d’infanterie russe, au cours des guerres napoléoniennes, il fut l’un des commandants en chef de l’Armée impériale de Russie.

Son frère aîné, Nikolaï Nikolaïevitch Bakhmetev fut également un héros de la guerre patriotique de 1812

FamilleModifier

Fils de Nikolaï Ivanovitch Bakhmetev (1750-?) et de Sofia Natalia Lvova Maslova (1735-1777)[1].

Mariage et descendanceModifier

Il épousa Victoria-Octavia Stanislavovna Pototskaya (1782-1826).

Une fille naquit de cette union :

  • Varavara Alexeïevna Bakhmeteva (1808-1896), elle épousa Valeriane Grigorievitch Stolypine (1807-1852).

Veuf, Alexeï Nikolaïevitch Bakhmetev épousa Natalia Gotfridovna Sviatpolk-Tchetvertinskaya (1816-?).

Un fils naquit de cette union :

BiographieModifier

Issu d’une famille noble tatare de la province de Penza.

En qualité de sous-officier, le , il intégra le régiment de la Garde Preobrajenski. Le , au grade d’enseigne, il fut transféré au régiment Izmaïlovski. Dans ses rangs, il participa à la guerre russo-suédoise de 1788-1790[3].

Le , Bakhmetev fut élevé au grade de colonel (Полковник -polkovnik). Le , promu major-général (Генерал-майор - general-maïor), il reçut le commandement du 9e régiment de Grenadiers de Sibérie (Сибирский 9-й гренадерский полк- Sibirski 9ï grenaderski polk). Avec son régiment, il s’illustra lors d’une campagne militaire au sud de l’Italie[4]. Pendant la guerre russo-turque de 1806-1812, au cours des différentes batailles de ce conflit : il participa aux prises des forteresses de Girsovo, Constanţa, au cours de la prise de Tataritskoïe, il fut blessé au côté gauche par une décharge de mitraille. Pour cet acte de bravoure, le , il lui fut décerné l’ordre de Saint-Georges (3e classe)[5]. Lors de la prise de la forteresse de Silistra (1810), dirigeant l’assaut, il démontra une nouvelle fois sa vaillance au combat mais fut grièvement blessé à la jambe. Il reçut l’Ordre de Sainte-Anne (1re classe).

Après une longue convalescence, en 1811, le major-général Bakhmetev, prend le commandement de la 26e division d’infanterie. En mai 1812, il reçut le commandement de la 23e division d’infanterie du 4e Corps d’infanterie de la 1re Armée de l’Ouest. Avec sa division, il prit part à la guerre patriotique de 1812, il s’illustra dans les batailles d’Ostrovno (25 juillet-), Smolensk (16 août-), et Valutino (). À la bataille de Borodino (), il fut grièvement blessé, sa jambe fut arrachée au-dessus du genou[6], la perte de sa jambe le contraignit à quitter l’armée. Pour son héroïque comportement au cours de cette bataille, il fut élevé au grade de lieutenant-général.

GouverneurModifier

 
La Bataille de Borodino, tableau de Louis Lejeune (1822)

Le , Alexandre Ier de Russie lui confia le poste de gouverneur militaire de Théodosie. En , Alexeï Nikolaïevitch Bakhmetev fut nommé au poste de gouverneur de la province de Bessarabie, le , il fut promu général d’infanterie, en 1828, il occupa les fonctions de gouverneur-général de Nijni Novgorod, Kazan, Simbirsk et Penza.

Le , il fut admis à siéger au Conseil d’État.

DécèsModifier

Alexeï Nikolaïevitch Bakhmetev décéda le dans la province de Podolsk.

Nikolaï Alexeïevitch Protassov-BakhmetevModifier

Le fils du général Alexeï Nikolaïevitch Bakhmetev s’illustra au cours de la guerre russo-turque de 1877-1878 ; en 1880, il fut nommé gouverneur d’Astrakhan et Ataman des Cosaques d’Astrakhan. Le , il fut promu lieutenant-général, il fut, comme son père, admis à siéger au Conseil d’État[7].

Carrière militaireModifier

Distinctions militairesModifier

Notes et référencesModifier

SourcesModifier

Liens internesModifier