Alexandre de Caumont

Alexandre de Caumont (ou Anissant de Caumont), seigneur de Sainte-Bazeille près de Marmande, est un noble gascon né entre 1290 et 1297 et mort en 1357, qui combat successivement pour les rois de France et d'Angleterre au cours de la première partie de la guerre de Cent Ans[1].

BiographieModifier

Alexandre est le fils d'Anissant (II) de Caumont et de sa femme Isabeau de Peberac épousée en 1289[2].

Il sert le roi de France Philippe VI de 1337 à 1340. Il a peu avant 1320 un conflit sérieux avec Jourdain de l'Isle, co-seigneur de Sainte-Bazeille, qui brûle une de ses maisons[2]. Il rejoint alors le camp anglais pour une raison inconnue[3]. Il reprend son château de Sainte-Bazeille occupé par un capitaine français, et le défend avec succès avec 40 hommes d'armes et 120 piétons lorsque le lieutenant du roi de France Jean de Marigny y met le siège du au [1].

En 1345, il est à la bataille d'Auberoche, capitaine de la place assiégée par les Français[1]. L'année d'après, il participe à la défense d'Aiguillon, cernée par l'armée du futur roi Jean II le Bon, alors encore duc de Normandie. Le de cette année, il est capturé alors qu'il défend un pont de la ville par un certain Robert d'Angerrand, écuyer tranchant du futur roi[1],[4].

Le , il combat à la bataille de Saint-Georges en Saintonge, et peut-être encore à la bataille de Poitiers en 1356, alors qu'il a environ 60 ans[5].

Alexandre meurt avant le [1], laissant trois filles de son mariage avec Blanche de La Mothe, fille d'Amanieu de La Mothe, seigneur de Roquetaillade et de Langon : Hélène, qui se marie dans la maison d'Albret, Isabeau et Marguerite[2].

RéférencesModifier

  1. a b c d et e Patrice Barnabé, « Guerre et mortalité au début de la guerre de Cent Ans : l'exemple des combattants gascons (1337-1367) », Annales du Midi, vol. 113, no 235,‎ , p. 273–305 (DOI 10.3406/anami.2001.2729, lire en ligne, consulté le )
  2. a b et c Histoire généalogique et chronologique de la maison royale de France, des pairs, grands officiers de la couronne et de la maison du Roy et des anciens barons du royaume..., par la Compagnie des libraires, (lire en ligne), p. 482
  3. Ralliement à l'issue d'une capitulation ? Conflit de loyauté en raison de territoires de part et d'autre de la frontière, le liant aux deux suzerains ?
  4. Joseph Marie Bruno Constantin Baron Kervyn de Lettenhove, Œuvres de Froissart : publiées avec les variantes des divers manuscrits, V. Devaux et cie, (lire en ligne), p. 524
  5. Le seigneur de Caumont qui combat à Poitiers n'est pas identifié avec certitude : s'agit-il d'Alexandre, ou de Guilhem-Raymond d'une seigneurie de Caumont dans la région de Condom ?