Ouvrir le menu principal

Alexandre Perier

personnalité politique française
(Redirigé depuis Alexandre Périer)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Perier.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Casimir-Perier.

Alexandre Périer
Illustration.
Fonctions
Député du Loiret
Président du conseil général du Loiret
Prédécesseur Armand François Guyon de Guercheville
Successeur Aimé Pierre Honoré Sevin-Mareau
Prédécesseur Aimé Pierre Honoré Sevin-Mareau
Successeur Aimé Pierre Honoré Sevin-Mareau
Conseiller général du canton de Montargis
Successeur Charles-Marie-Joseph-Marius de Salles
Maire de Montargis
Prédécesseur Louis de Torquat
Successeur Paul Louis Liger de Santigny
Biographie
Nom de naissance Alexandre, Jacques, Pierre Périer
Date de naissance
Lieu de naissance Grenoble (Dauphiné)
Date de décès (à 72 ans)
Lieu de décès Montargis (Loiret)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Manufacturier
Liste des députés du Loiret, Liste des présidents du conseil général du Loiret

Alexandre Périer est un homme politique français né le à Grenoble dans l'ancienne province du Dauphiné et mort le à Montargis dans le département du Loiret[1].

Alexandre Périer est élu sous la Restauration et la monarchie de Juillet à des postes de député du Loiret, conseiller général du canton de Montargis, président du conseil général du Loiret et maire de Montargis[1].

BiographieModifier

Fils du banquier et industriel français Claude Perier et frère du politicien Casimir Perier, Alexandre Périer nait à Grenoble dans l'ancienne province du Dauphiné du Royaume de France sous le règne du roi Louis XVI[1].

Il s'installe comme manufacturier à Montargis puis obtient son premier mandat (du au ) en qualité de député du Loiret, siégeant au cours de la troisième législature de la Seconde Restauration[1].

Il est nommé juge au tribunal de commerce par une ordonnance royale datée [2].

Deux ans plus tard, il est nommé maire de Montargis par ordonnance, poste qu'il occupera du au [2].

Il est de nouveau élu député du Loiret du 17 novembre 1827 au 16 mai 1830 au cours de la quatrième législature de la Seconde Restauration puis du 12 juillet 1830 au 31 mai 1831 au cours de la première législature de la monarchie de Juillet. Il siège alors dans la majorité soutenant la Seconde Restauration[1].

La fin de sa carrière politique est effectuée à l'échelon départementale. Il est conseiller général du canton de Montargis entre 1833 et 1845. C'est au cours de ces mandats qu'il occupe également à deux reprises le poste de président du conseil général du Loiret, entre 1833 et 1839 puis entre 1841 et 1844.

Il est fait chevalier de l'ordre royal de la Légion d'honneur le .

Il meurt à Montargis (Loiret), le , à l'âge de 72 ans[1].

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f Adolphe Robert, Edgar Bourloton et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français comprenant tous les membres des assemblées françaises et tous les ministres français : depuis le 1er mai 1789 jusqu'au 1er mai 1889, vol. 4, Paris, Bourloton, , 640 p. (lire en ligne), p. 584
  2. a et b « Le dossier d'Alexandre Périer », base Léonore, ministère français de la Culture

Voir aussiModifier