Alexandre Nikolaïevitch Berdiaev

Alexandre Nikolaïevitch Berdiaev
Alexandre Nikolaïevitch Berdiaev
Portrait d'Alexandre Nikolaïevitch Berdiaev, une œuvre du peintre George Dawe, Musée de la Guerre du Palais d'Hiver, musée de l'Hermitage, Saint-Petersbourg.

Naissance 1778
Letichiv (en) Province de Podolsk
Décès 1824 (à 46 ans)
Letichiv (en)
Allégeance Russie impériale
Arme Cavalerie
Grade Major-général
Années de service 17941815
Conflits Guerre de la Troisième Coalition, guerre russo-turque (1806-1812), Guerre patriotique de 1812, Guerre de la Sixième Coalition
Faits d'armes Bataille d'Austerlitz
Bataille de Kobryn
Bataille de la Berezina
Siège de Thorn
Bataille de Lützen
bataille de Bautzen
Distinctions Ordre de Saint-Vladimir
Ordre de Sainte-Anne
Ordre de Saint-Georges
Deux Épées d'or avec l'inscription "Pour bravoure"

Alexandre Nikolaïevitch Berdiaev (en russe : Александр Николаевич Бердяев), né en 1778 à Letichiv (en) dans la province de Podolsk, décédé en 1824 à Letichiv dans la province de Podolsk.

BiographieModifier

Le , Alexandre Nikolaïevitch Berdiaev commença sa carrière militaire au Régiment de la Garde à cheval[1]. Le , il fut promu capitaine au 3e Régiment de Cosaques Tchougouevski. En 1798, le capitaine Berdiaev fut transféré au 16e Régiment de Dragons Tverskoï.

Le , promu colonel, le , il est nommé chef du 16e Régiment de Dragons Tverskoï. Ce fut au cours de la guerre de la Troisième Coalition qu'il reçut son baptême du feu. En 1805, il fut capturé par les troupes françaises, après un échange, le , il rejoignit son régiment. Le , il fut décoré de l'Ordre de Saint-Georges (4e classe).

Engagé dans la bataille d'Austerlitz, il fut blessé à la main gauche, jusqu'à son décès, il se servit de sa main avec difficulté[1]. De 1806 à 1811, il s'illustra au cours du conflit opposant la Russie à la Turquie. Le , il fut élevé au grade de major-général.

Au début de l'année 1812, Berdiaev reçut le commandement de la 15e Brigade de cavalerie appartenant à la 3e Armée de l'Ouest placée sous le commandement du général Alexandre Petrovitch Tormassov. Sous le commandement de l'adjudant-général Charles Lambert, il combattit dans des troupes d'arrière-gardes et contribua à chasser les troupes françaises de Brest-Litovsk (), le , l'Armée impériale de Russie remporta sa première grande victoire contre les troupes françaises à Kobrin, Berdiaev fut l'un des artisans de ce succès. Son héroïsme au cours de cette bataille de la Guerre patriotique de 1812 lui valut l'Ordre de Sainte-Anne (1re classe).

 
Monument à la victoire des troupes russes à Kobrin

Du 26 novembre au , il se battit de nouveau contre les troupes françaises sur les rives de la Berezina.

Avec les troupes russo-prussiennes, Berdiaev fit le siège de la forteresse de Thorn (située sur la rive droite de la Vistule) occupée par une garnison composée de soldats français et bavarois ( à )[2]. Commandant provisoirement une division, il s'illustra lors des batailles de Königswartha, Bautzen (20 mai-), Lützen ()[2].

En 1813, Alexandre Nikolaïevitch Berdiaev fut détaché près de Leipzig afin d'assurer la formation de bataillons et d'escadrons.

Le major-général Berdiaev ne fut engagé dans aucune bataille de la Campagne de France de 1814. En 1815, il s'illustra au siège de la forteresse de Faltsburg[3].

Après la guerre, il commanda une brigade de cavalerie.

Sur sa demande, le , il fut mis à la retraite.

DécèsModifier

Alexandre NIkolaïevitch Berdaiev décéda en 1824 à Letichiv dans la province de Podolsk.


Carrière militaireModifier

Distinctions militairesModifier

Notes et référencesModifier

SourcesModifier

Article connexeModifier