Alexandre Ier de Djoulfa

Alexandre Ier de Djoulfa
Ալեքսանդր Ա Ջուղայեցի
Décès
Etchmiadzin
Désignation 1706
Fin 1714
Prédécesseur Nahapet Ier
Successeur Astvatzatour Ier

Catholicos de l'Église apostolique arménienne


Armenian Apostolic Church logo.svg

Alexandre Ier de Djoulfa ou Ĵułayec‘i (en arménien Ալեքսանդր Ա Ջուղայեցի ; mort le ) est Catholicos de l'Église apostolique arménienne de 1706 à 1714.

BiographieModifier

Alexandre de Djoulfa est issu de la communauté arménienne d’Iran. Il est évêque de La Nouvelle-Djoulfa près d’Ispahan de 1699 à 1706 avant d’être élu Catholicos comme successeur de Nahapet d'Édesse, après un an de vacance du siège.

Après avoir envoyé dans un premier temps en 1707 une lettre de soumission au pape[1], le Catholicos Alexandre II entretient des relations conflictuelles avec l’Église catholique. Exaspéré par l’activisme de ses missionnaires, il adresse en 1709 une correspondance au pape Clément XI dans laquelle il vante l’attitude tolérante de « son roi » le Chah de Perse, un «  non chrétien », comparée à celle des catholiques qui considèrent les Arméniens comme des « schismatique et des hérétiques »[2].

Alexandre Ier meurt à Etchmiadzin le . Il est inhumé près du portail ouest de la cathédrale[3].

Notes et référencesModifier

  1. (en) R. P. Michael Tchamtchian, History of Armenia, tome II, Calcutta, 1827, p. 457.
  2. (en) Aptin Khanbaghi, The fire, the star and the cross : minority religions in medieval and early modern Iran, I .B Tauris, Londres & New York, 2006 (ISBN 1845110560), p. 126.
  3. Marie-Félicité Brosset, Rapport sur un voyage archéologique exécuté dans la Géorgie et dans l'Arménie en 1847/1848, Académie impériale des sciences, Saint-Pétersbourg, 1851, « Troisième rapport : Etchmiadzin & Ani  », p. 17.

SourceModifier

  • (en) Kevork B. Bardakjian, A reference guide to modern Armenian literature 1500-1920, Wayne State University Press, Détroit, 2000, « Aleksandr Julayesti (d.1714) », p. 65-66.