Ouvrir le menu principal
Alexander Schmidt
Description de cette image, également commentée ci-après
Alexander Schmidt
Naissance
Liiva, île de Muhu (Empire russe, aujourd'hui en Estonie)
Décès
Tartu (Empire russe, aujourd'hui en Estonie)
Domicile Estonie
Nationalité Flag of Russia.svg Germano-balte, sujet russe
Domaines Médecine, Physiologie
Institutions Université de Tartu

Hermann Adolf Alexander Schmidt (1831 – 22 avril 1894) est un physiologiste germano-balte du Gouvernement de Livonie dans l'Empire russe. Il est né sur l'île de Mohn, connue aujourd'hui sous son nom estonien de Muhu, dans l'actuelle Estonie.

En 1858, il reçoit son doctorat en médecine à l'Université de Dorpat et devient ensuite l'assistant de Felix Hoppe-Seyler (1825-1895) à Berlin, puis de Carl Ludwig (1816-1895) à Leipzig.

En 1869, il succède à Friedrich Bidder (1810-1894) au poste de professeur de physiologie à Dorpat, poste qu'il occupera jusqu'à la fin de sa vie. Il occupa également de 1885 à 1889 la fonction de recteur de l'université[1].

Schmidt est connu pour ses recherches concernant le processus de coagulation sanguine. Il a notamment démontré que la formation du caillot était due à la transformation de fibrinogène soluble en fibrine insoluble grâce à un processus enzymatique[2],[3]. Il nomma cet hypothétique enzyme « thrombine » et appela son précurseur « prothrombine »[3].

Par conséquent, Schmidt est reconnu pour avoir posé les bases nécessaires à la création des systèmes d'anticoagulation et au développement de la transfusion sanguine.

RéférencesModifier

  1. Hermann Adolf Alexander Schmidt @ Who Named It
  2. Bohuon, Monneret Claude et Maurice Tubiana, Fabuleux hasards : Histoire de la découverte des médicaments, Paris, EDP Sciences, , 140 p. (ISBN 978-2759803781), p. 52
  3. a et b (de) Schmidt A (1872) « Neue Untersuchungen ueber die Fasserstoffesgerinnung » Pflüger's Archiv für die gesamte Physiologie 6: 413–538. DOI:10.1007/BF01612263