Ouvrir le menu principal

Alessandro Troncon

joueur et entraîneur de rugby italien
Alessandro Troncon
Description de l'image Tronky.jpg.
Fiche d'identité
Naissance 6 septembre 1973
à Trévise (Italie)
Taille 1,78 m
Poste demi de mêlée
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1994-1999
1999-2002
2002-2006
2006-2007
Benetton Trévise
ASM Clermont
Benetton Trévise
ASM Clermont

73 (35)

19 (15)
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1994-2007Drapeau : Italie Italie101 (95)
Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 
2014-Drapeau : Italie Italie -20

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 12 août 2017.

Alessandro Troncon, né le 6 septembre 1973 à Trévise (Italie), est un joueur de rugby à XV italien. Il a joué en équipe d'Italie et évoluait au poste de demi de mêlée (1,78 m pour 85 kg).

Sommaire

BiographieModifier

Alessandro Troncon joue au plus haut niveau italien et français dans les clubs du Benetton Trévise et de l'ASM Clermont[1].

Alessandro Troncon est libéré de sa dernière année de contrat avec l'ASM Clermont Auvergne en août 2007 et met un terme à sa carrière en septembre 2007 après la coupe du monde.

Il devient en 2007 le joueur italien le plus capé de toute l'histoire puisqu'il dépasse le précédent détenteur Carlo Checchinato, il rejoint le cercle fermé des joueurs à plus de cent sélections[2]. Son record est dépassé ensuite.

Il fait partie de l'encadrement technique de l'équipe nationale italienne. Fin 2013, il est chargé d'entraîner l'équipe nationale des moins de 20 ans à partir de la saison 2014[3].

CarrièreModifier

En clubModifier

En équipe nationaleModifier

Il honore sa première cape internationale en équipe d'Italie le 7 mai 1994 à Parme par une victoire 62-15 contre l'équipe d'Espagne.

Test-match 1997
Grenoble, Stade Lesdiguières, .

France – Italie : 32 – 40

Points marqués:

    • France : 4 essais collectif (14e) Bondouy (52e, 82e), Sadourny (79e), 3 transformations d'Aucagne (14e, 52e, 82e), 2 pénalités d'Aucagne (20e, 24e)
    • Italie : 4 essais Francescato (5e) Gardner (34e), Croci (56e), Vaccari (74e), 4 transformations de Dominguez (5e, 34e, 56e, 74e), 4 pénalités de Dominguez (17e, 30e, 62e, 68e).

FRANCE: Sadourny, Ougier, Delaigue, Bondouy, Saint-André, Aucagne, Accoceberry, Costes, Pelous, Benetton, Miorin (Betsen), Merle, Tournaire, Dal Maso (Ibañez), de Rougemont.
Entraîneur: Jean-Claude Skrela.

ITALIE: Pértile; Vaccari, Bordon, I. Francescato (24e Mazzariol), Marcello Cuttitta; Domínguez, Troncon (39e et 42e Guidi); Gardner, Giovanelli, Sgorlon; Cristofoletto, Croci; Properzi, Orlandi, Massimo Cuttitta.
Entraîneur: Georges Coste.

Arbitre:   McHugh

Durant les années 1990 les Italiens construisent une bonne équipe qui rencontre des succès face aux équipes des cinq nations, comme ces deux victoires contre l'Irlande le (37-29) et le 20 décembre de la même année (37-22).

Le ils gagnent pour la première fois une rencontre contre la France 40 à 32 à Grenoble[4],[5]. Giambattista Croci est à la conclusion d'une action remarquable lors de cette rencontre[6]. En janvier 1998, c'est l'Écosse qui tombe (25-21). La même année durant les qualifications pour la coupe du monde de 1999 ils perdent contre l'Angleterre 23 à 15 mais se plaignent au sujet d'un essai d'Alessandro Troncon que l'arbitre a annulé.

L'Italie intègre le tournoi depuis l'édition 2000, et Alessandro Troncon joue six tournois. Il n'a jamais remporté cette compétition puisque son palmarès est de quatre rencontres gagnées pour vingt-trois défaites, avec une meilleure performance de deux victoires pour trois défaites en un tournoi (2007).

Le dernier match d'Alessandro Troncon a lieu le 29 septembre 2007 au Parc des Princes contre l'équipe d'Écosse dans le cadre de la coupe du monde (16-18). Pour ce match décisif pour la qualification aux quarts de finale (les deux équipes sont à la lutte pour la deuxième place qualificative avec deux victoires et une défaite), l'équipe d'Italie est privée de son capitaine Marco Bortolami[7]. Elle s'incline de deux points face à une équipe écossaise plus réaliste qui n'a pas marqué d'essai, mais a su inscrire les points qui se présentent[8]. Paterson inscrit les six pénalités qui lui sont offertes. Malgré un essai du vétéran Troncon, les Italiens ne trouvent pas la solution face à des Écossais solides sous la pluie de Saint-Étienne. David Bortolussi, malheureux dans ses coups de pied (3 pénalités réussies sur 6 tentatives seulement), manque la pénalité de la gagne à trois minutes du terme. Pierre Berbizier quitte ses fonctions d'entraîneur du XV d'Italie.

Avec 57 matchs en commun, la paire de demi Troncon et Diego Dominguez forme la deuxième charnière de l'histoire du rugby mondial, derrière la paire australienne George Gregan et Stephen Larkham, qui totalise 78 rencontres[9].

PalmarèsModifier

En clubModifier

En équipe nationaleModifier

En coupe du monde :

Liens externesModifier

RéférenceModifier

  1. « Alessandro Troncon », sur www.cybervulcans.net (consulté le 28 juin 2012)
  2. (en) Sebastián García, « Troncon, a gladiator of 100 battles », sur rugbyworldcup.com, (consulté le 7 avril 2009)
  3. (it) Marco Portinaro, « Rugby: l’intervista di Maurizio Barberis ad Alessandro Troncon, tecnico della Nazionale Under 20 », sur sportorino.com, SporTorino, (consulté le 1er mars 2015)
  4. (it) Corrado Sannucci, « La meta che portò il rugby in Paradiso », sur amicaamaca.splinder.com, La Repubblica, (consulté le 22 avril 2009)
  5. (fr) « Italie-France en chiffres », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le 22 avril 2009)
  6. (it) « Francia-Italia, quella fantastica meta di Croci a Grenoble… », sur mediaofficina.com (consulté le 21 avril 2009).
  7. (en) « Bortolami out of key game »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté en 20130318), sur planet-rugby.com
  8. (fr) L'Écosse sans convaincre, sur rugby.france2.fr, consulté le 18 août 2008
  9. (en) Gareth Griffiths, « The greatest half-back partnerships in rugby history: Who is the best dynamic duo of them all? », sur walesonline.co.uk, .