Aleksander Czekanowski

explorateur et géologue polonais
Aleksander Czekanowski
Description de l'image Aleksander Czekanowski.jpg.
Naissance
Krzemieniec alors dans l'Empire russe
Décès
Saint-Pétersbourg
Profession

Aleksander Piotr Czekanowski (né le à Krzemieniec alors dans l'Empire russe - mort le à Saint-Pétersbourg) est un entomologiste, botaniste et géologue polonais, explorateur de la Sibérie centrale.

BiographieModifier

Il est le fils de Wawrzyniec qui tient une pension à Krzemieniec. Il est membre d'honneur du club zoologique au lycée local.

En 1850, Aleksander entreprend des études de médecine à l'université de Kiev. Mais sa vraie passion, les sciences naturelles, le pousse vers la géologie. En 1855, il déménage à Tartu pour y étudier la minéralogie. C'est à cette époque qu'il rejoint une fraternité étudiante Polonia. En 1857, il revient à Kiev où il s'occupe de collections de l'université. Peu avant l'insurrection de janvier, l'élite de la jeunesse polonaise se rassemble dans son appartement. Accusé de participer à l'insurrection, Czekanowski est arrêté et déporté en Sibérie, tout d'abord près de Tchita en Transbaikalie, ensuite à l'ouest du lac Baïkal. Sur le chemin de la déportation, il commence à collecter et à classer les insectes à l'aide d'une loupe confectionnée avec une carafe brisée. Transféré aux environs de Bratskii Ostrog sur l'Angara, il vit quelques années dans la misère. Malgré le climat sévère et une dure labeur chez des paysans, il continue ses travaux scientifiques. Il étudie la géologie de la région et effectue des observations météorologiques à l'aide d'instruments de sa propre conception.

C'est Fryderyk Schmidt, une connaissance de Tartu, qui le sauve de cette situation difficile. Il lui rachète sa collection en 1876 et en commande d'autres. Deux ans plus tard, il obtient des autorités la libération de Czekanowski et son transfert à Irkoutsk. Dans cette ville, Czekanowski rejoint la section sibérienne de la Société géographique de Russie. En 1871, il explore la rive nord du Lac Khövsgöl en Mongolie avec Wiktor Godlewski et Benedykt Dybowski. Il poursuit l'exploration dans la partie amont de la Toungouska inférieure ainsi que du fleuve Oleniok. Il est l'auteur de la première description géologique de la Toungouska inférieure où il découvre du charbon et du graphite.

En 1876, les autorités lui permettent de rentrer à Saint-Pétersbourg où il commence à décrire les échantillons qu'il a prélevé en Sibérie. Ses collections botaniques et zoologiques font l'objet d'études de nombreux scientifiques.

PostéritéModifier

Le nom de Czekanowski est donné : à une chaîne de montagnes (les Monts Tchékanovski) entre les fleuves Léna et Oleniok, à un sommet (pic Tchékanovski) dans les Monts Khamar-Daban, à une plante éteinte dans le jurassique, (un genko du genre Czekanowskia)[1], un ammonite du trias Czekanowskites[2],[1] et un ammonite du trias Prosphingites czekanowskii [3],[1].

Parmi les taxons éteints qui portent son on trouve[1]:

  • Agnostus czekanowskii Schmidt, 1886 - un trilobite cambrien, Sibérie du nord.
  • Triangulaspis czekanowskii (Toll, 1899), un trilobite, Sibérie orientale
  • Angarocanis czekanowskii (Schmidt, 1886) un eurypterida silurien, Sibérie.
  • Primitia czekanowskii Schmidt, 1886 - un ostracode silurien, Sibérie.
  • Modiola czekanowskii Lahusen, 1886 - une bivalve jurassienne, Sibérie.
  • Oxytoma czekanowskii Teller, 1886 - une bivalve du trias, Russie du nord.
  • Bellerophon czekanowskii Schmidt, 1858 - un escargot ordovicien, côte sud du Golfe de Finlande.
  • Epiczekanowskites Popow, 1961 - un ammonite du trias, Russie.
  • Polyptychites tshekanovskii Pavlow, 1914 - un ammonite crétacé, Sibérie orientale.
  • Palaeniscinotus czekanowskii Rohon, 1890 - un poisson crétacé, Sibérie.

Son nom est également donné aux espèces contemporaines:

  • un aconitum Aconitum czekanovskyi,
  • un Oxytropis Oxytropis czekanowskii [4],
  • Saxifraga czekanowskii [5],
  • Myosotis czekanowskii,
  • Papaver czekanowskii,
  • une hybryde modrzewia Larix czekanowskii,
  • un poisson Phoxinus czekanowskii [6] (synonyme Rhynchocypris czekanowskii[7]),
  • une araignée Dendryphantes czekanowskii,
  • un insecte Hyperborea czekanowskii,
  • un crustacé Tropodiaptomus czekanowskii [8],
  • Scoliocentra czekanowskii.

BibliographieModifier

  • Wójcik Zbigniew: Aleksander Czekanowski: szkice o ludziach, nauce i przygodzie na Syberii. Lublin. Wydawnictwo Lubelskie, 1982.
  • Regulski Aleksander: Aleksander Czekanowski. Édité en 1877.
  • Bolchaïa Sovietskaïa Encyklopedia vol. 29, Moscou 1978.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Крымгольц Г.Я., Крымгольц Н.Г., 2000: Имена отечественных геологов в палеонтологических названиях. Санкт-Петербург, Российская Академия Наук, Палеонтологическое общество при РАН, p. 123-124.
  2. Paleobiology Database [1]
  3. Paleobiology Database [2]
  4. Oxytropis czekanowskii - ILDIS LegumeWeb
  5. Explore SaxBase: Saxifraga czekanowskii
  6. Baza ITIS [3]
  7. Rhynchocypris czekanowskii (Chekanovskii's Minnow, Chekanovski's Minnow, Czekanowski's Minnow, Siberian Minnow)
  8. The World of Copepods - Tropodiaptomus czekanowskii (Grochmalicki, 1913)