Ouvrir le menu principal

Albert Réville (homme politique)

personnalité politique française
(Redirigé depuis Albert Réville (1883-1949))
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Albert Réville et Réville (homonymie).

Albert Réville, né le à Paris et mort le à Reims, est un administrateur de société et homme politique français.

Sommaire

BiographieModifier

Petit-fils d'Albert Réville (1826-1906), chef de file du protestantisme libéral, Albert Étienne Réville, docteur en droit, devient rémois en 1908 par son mariage avec Yvonne Walbaum, la fille du fondateur des transports Henri Walbaum. Réville est nommé administrateur gérant de la société de son beau-père, puis professeur à l'école supérieure de commerce de Reims.

Il est président du tribunal de commerce de 1931 à 1937, président de la Chambre de commerce et d'industrie de Reims et d'Epernay en 1940 et conseiller municipal de Reims, à partir de 1935.

Albert Réville est arrêté en juin 1944 pour faits de résistance et déporté au camp de concentration de Neuengamme. À la Libération, il redevient conseiller municipal, puis est maire de Reims d'octobre 1947 à 1948.

En 1949, il meurt à son domicile, 35, boulevard Saint-Marceaux et est inhumé au cimetière du Nord.

FamilleModifier

Il épouse Yvonne Walbaum (1885-1910), fille du fondateur des Transports Henri Walbaum, puis en deuxièmes noces Lucie Georgette Amélie Pariset (1893-1922), et en troisièmes noces,Cécile Jeanne Marie Servoz (1902-1974)[réf. souhaitée].


Distinctions et hommagesModifier

RéférencesModifier

Liens externesModifier