Albert Brudzewski

Wojciech Brudzewski ou de Brudzewo, né le à Brudzewo et mort vers 1497 à Vilnius, est un astronome, mathématicien, philosophe et diplomate polonais. Il fut le premier à affirmer que la Lune tournait en ellipse autour de la Terre en y montrant toujours la même face.

Albert Brudzewski
Image dans Infobox.
Wojciech de Brudzewo
Biographie
Naissance
Décès
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine

BiographieModifier

Wojciech de Brudzewo est né le (selon son propre thème astrologique reproduit par son élève Jean Virdung de Hassfurt, Bibliothèque nationale de France : Canones concernentes nativitatem nati, ms. lat. 7350, fol. 108v-125v), à Brudzewo, près de Kalisz. Peu d'information existe sur son enfance. On sait seulement qu'à l'âge de 23 ans, il s'est inscrit à l'Académie de Cracovie, où il est resté presque toute sa vie. Il y a été recteur, administrateur des biens de l’Académie et directeur de la « Bursa Hungarorum » (« Dortoir des Hongrois »). Pendant deux décennies, il y enseignait les mathématiques et l'astronomie et il a été le premier à enseigner la théorie du mouvement planétaire.

Wojciech de Brudzewo connaissait bien les nouvelles théories des planètes de Georg von Peuerbach (Theoricae novae planetarum) et les tables astronomiques de Regiomontanus (Tabulae directionum et profectionum). En 1482, il écrit un Commentariolum super Theoricas novas planetarum Georgii Purbachii [...] per Albertum de Brudzewo (Commentaire sur les théories nouvelles des planètes de Georg von Peuerbach, édité à Milan (Impressum Mediolani per Uldericum scinzenzeler. Anno domini. MCCCCLXXXXIIII die VIII. novembris), le , par son élève, Jan Otto de Kraceusae, (Johannes Otto Germanus de Valle Uracense), réédité par le même à Milan (Impressum arte Ulderici Scinzenzeler. Anno Christi 1495 Tertio Kalendas aprilis Mediolani), le , sous le titre Comentaria utilissima in theoricis planetarum.

Dans ce chef-d'œuvre, donc le Commentariolum (1482), Wojciech de Brudzewo conteste la théorie alors largement acceptée des orbites excentriques, des épicycles et des équants. Bien que cet auteur fût partisan du géocentrisme, ses vues ont fait progresser la représentation héliocentrique de l'univers. Ses doutes et ses remarques critiques au sujet du système des excentriques et des épicycles ont en effet contribué à instaurer après 1482, dans l'enseignement de l'Université de Cracovie, un climat de critique et de méfiance à l'égard de l'astronomie scolastique et du système géocentrique imaginé par Ptolémée. Wojciech de Brudzewo a été le premier à affirmer que la Lune se déplace suivant une ellipse et montre toujours la même face à la Terre. C'est dans cette ambiance qu'étudiait Nicolas Copernic inscrit à l'Académie en 1491.

Outre Copernic, parmi les étudiants de Wojciech de Brudzewo, on trouve le mathématicien et cartographe Bernard Wapowski (en) et le poète allemand et humaniste de la Renaissance, Conrad Celtes, qui créa à Cracovie la première société littéraire d'Europe centrale, Sodalitas Litterana Vistulana.

En 1495, à la demande du cardinal Fryderyk Jagiellończyk, Wojciech de Brudzewo s'installe à Vilnius comme secrétaire et diplomate du grand-duc de Lituanie et futur roi de Pologne Aleksander Jagiellon. L'une de ses missions les plus importantes a impliqué des négociations avec le tsar Ivan le Terrible de la Grande-principauté de Moscou[1]. C'est à Vilnius que Wojciech a écrit son traité, Conciliator, dont l'original n'a pas encore été trouvé.

Wojciech Brudzewski est mort à Vilnius. La date exacte de sa mort n'est pas connue; certaines sources affirment qu'il est mort à l'âge de cinquante ans.

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • "Brudzewski, Wojciech, [ou] Wojciech z Brudzewa", Encyklopedia Powszechna PWN (PWN Universal Encyclopedia), Varsovie, Państwowe Wydawnictwo Naukowe, 1973, vol. 1, p. 353.
  • M. Iłowiecki, Dzieje nauki polskiej (Histoire de la Science polonaise), Varsovie, 1981.
  • Zbigniew Lenartowicz, Kaliszanie w Warszawie (Kaliszians in Warsaw), no. 32/33, 2002.
  • Józef Retinger, Polacy w cywilizacjach świata (Poles in the World's Civilizations), Varsovie, 1937.
  • Tadeusz Rójek, Sławni i nieznani (The Famous and the Unknown).
  • Michela Malpangotto, "La critique de l'univers de Peurbach développée par Albert de Brudzewo a-t-elle influencé Copernic ? Un nouveau regard sur les réflexions astronomiques au XVe siècle", Almagest, 41/1, 2013, pp. 1-47.
  • Michela Malpangotto, "The original motivation for Copernicus' research: Albert of Brudzewo's Commentariolum super Theoricas novas Georgii Purbachii", Archive for History of Exact Sciences, 70/4, 2016, pp. 361-411.
  • Michela Malpangotto, Theoricae novae planetarum Georgii Peurbachii dans l'histoire de l'astronomie — Sources — Édition critique avec traduction française — Commentaire technique — Diffusion du XVe au XVIIe siècle, Paris, CNRS Éditions, 2020.

Liens externesModifier