Ouvrir le menu principal
Albert Bordeaux
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Fratrie
Henry Bordeaux
Marthe Bordeaux (d)
Paul-Émile Bordeaux
Louis Bordeaux (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Albert Bordeaux (Thonon-les-Bains, -Thonon-les-Bains, ) est un explorateur français.

Sommaire

BiographieModifier

Ingénieur des mines, frère d'Henry Bordeaux, Bordeaux est nommé en 1898 directeur de la Ralston divide gold mining company à Forest Hill en Californie. Il s'y installe alors avec sa famille en janvier 1899 et y demeure jusqu'en 1901, explorant la Sierra Nevada.

En avril 1902, il est chargé d'une mission de prospection industrielle en Sibérie. Il part alors de Moscou, gagne Tomsk où, en attendant le dégel, il apprend le russe. Il obtient aussi les autorisations pour visiter les principaux districts miniers de Sibérie dont Iemanjelinsk[1] et Minoussinsk. Il passe à Krasnoïarsk et Irkoutsk puis en train, traverse les monts Iablonovy, redescend sur Tchita et Sretensk où il embarque sur l'Amour. Il passe encore à Blagovechtchensk puis parvient à Khabarovsk et Nikolaievsk.

Il remonte ensuite l'Amgoun, un affluent de l'Amour et visite les placers de Kerbinsky avant de se rendre en bateau à Vladivostok par Alexandrovsk, Due[2], Olga et l'île d'Askold. Il traverse ensuite la Mandchourie par Kharbin et Tsitsikar et, par le Grand Khingan, descend sur Khailar (en) et rentre en Sibérie à Mandchouria. À Karymskaia, il reprend le transsibérien (décembre 1902) pour rentrer à Moscou.

ŒuvresModifier

  • Les mines de l'Afrique du Sud: Transvaal, Rhodésie, etc, 1898
  • Les Gisements de quartz aurifère en Sibérie, Annales des mines, décembre 1902
  • Sibérie et Californie. Notes de voyage et de séjour. Janvier 1899-décembre 1902, 1903
  • La Bosnie populaire, paysages, mœurs et coutumes, légendes, chants populaires, mines, Plon-Nourrit et Cie, 1904
  • La Guyane inconnue, voyage à l'intérieur de la Guyane française, Plon-Nourrit et Cie, 1906
  • Le Mexique et ses mines d'argent, Plon-Nourrit et Cie, 1910
  • Histoire des sciences physiques, chimiques et géologiques au XIXe siècle, C. Béranger, 1920
  • La Géologie et les mines de la Savoie, 1925
  • L'or et l'argent, Paul Dupont, 1926

On lui doit aussi en 1912 la traduction du Hermiston, le juge pendeur de Robert-Louis Stevenson.

Notes et référencesModifier

  1. Bordeaux écrit Invanitsky.
  2. Bordeaux écrit Doué.

BibliographieModifier

  • Numa Broc, Dictionnaire des Explorateurs français du XIXe siècle, T.2, Asie, 1992, p. 48-49  

Liens externesModifier