Albéric de Formanoir de la Cazerie

Albéric de Formanoir de la Cazerie
Blason de la famille de Formanoir de la Cazerie (Belgique).svg
Fonction
Président
Cercle Bruges KSV
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
ThieltVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Famille
Famille de Formanoir (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Charles de Formanoir de La Cazerie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de

Le chevalier Albéric de Formanoir de la Cazerie, né à Gand le et décédé le à Tielt, est le quatrième président, le troisième distinct, du Cercle sportif brugeois, club de football belge basé dans la ville de Bruges. Il préside le club de 1909 à 1911[1] et cède ensuite la place à son ami, le baron René de Peellaert[2], après que le club ait remporté le premier titre de champion de Belgique de son Histoire.

FamilleModifier

Albéric Alfred Marie Ghislain de Formanoir est l'arrière-petit-fils du chevalier Auguste de Formanoir de la Cazerie (1783-1868), bourgmestre d'Anderlecht, le petit-fils d'Albéric de Formanoir (1821-1865) et le fils d'Auguste de Formanoir (1852-1932), qui avait épousé Louise Borluut d'Hoogstraete (1851-1902).

Albéric junior, portant le titre de chevalier après la mort de son père, habite toute sa vie à Saint-André-lez-Bruges et devient même conseiller communal de cette commune. Sa sœur, Alice de Formanoir (1885-1957), épouse Robert van Caloen de Basseghem (1883-1946), bourgmestre de Varsenare.

Auguste de Formanoir achète le domaine et château Ter Lucht à Saint-André en 1885 à la famille Ablaÿ. Albéric, demeuré célibataire, y habitera en rentier, jusqu'à sa mort. Le domaine abrite un lieu de pèlerinage populaire, la chapelle de Notre Dame de l'Arbre. Aussi bien Auguste qu'Albéric y consacrent leurs meilleurs soins. Auguste y appose ses armoiries au-dessus de la porte d'entrée.

AnnexesModifier

RéférencesModifier

  1. « Les présidents du Cercle de Bruges », sur Site officiel du Cercle de Bruges (consulté le )
  2. (nl) « 110 jaar Cercle Brugge », sur Site officiel du Cercle de Bruges (consulté le )

Sources bibliographiquesModifier

  • Robert COPPIETERS 'T WALLANT, Notices généalogiques et historiques sur quelque familles en Flandre occidentrale, Bruges, 1946.
  • Oscar COOMANS DE BRACHÈNE, État présent de la noblesse belge, Annuaire 1988, Bruxelles, 1988

Liens externesModifier