Ouvrir le menu principal

Alain de Sérigny

journaliste égyptien
Alain de Sérigny
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Enfant
Autres informations
Distinction

Le comte Alain de Sérigny, de son nom complet Alain Le Moyne de Sérigny (né le à Nantes en Loire-Atlantique, mort à l'âge de 74 ans, le 16 mai 1986 à Paris), est l'ancien vice-président de l'Assemblée algérienne, et directeur du premier quotidien algérien de cette époque « L'Écho d'Alger », de 1941 à 1961, quotidien appartenant à son beau-frère, Jean Duroux.

BiographieModifier

Alain de Sérigny fut toute sa vie un ardent défenseur de l'Algérie française. Sa prise de position contestataire, contre la politique et la personne du Général de Gaulle sur l'autodétermination, l'abandon de l'Algérie française et des pieds-noirs, lui valut la mise au ban des tenants des courants de pensée majoritaires de son époque en métropole. Il fut poursuivi en justice puis relaxé quelques années plus tard. L'Écho d'Alger fut interdit par le gouvernement français le 24 avril 1961, après le putsch des généraux.

Il avait reçu la Francisque[1].

RéférencesModifier

  1. Henry Coston, L'Ordre de la Francisque et la révolution nationale, Paris, Déterna, coll. « Documents pour l'histoire », (ISBN 2-913044-47-6), p. 172.

Voir aussiModifier