Alain Joxe

sociologue français

Alain Joxe, né le , est un sociologue et chercheur en géopolitique, directeur d'études à l'EHESS, président du CIRPES (Centre interdisciplinaire de recherches sur la paix et d'études stratégiques).

Alain Joxe
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (90 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Fratrie
Conjoint
Cecilia Cadena

BiographieModifier

Alain Joxe est le fils de Louis Joxe, ancien ministre de général de Gaulle artisan des accords d'Evian, le petit-fils de l'essayiste Daniel Halévy, l'arrière-petit-fils de l'académicien Ludovic Halévy et le frère de Pierre Joxe, deux fois ministres pendant les septennats Mitterrand. Il est élevé dans la tradition protestante mais il est agnostique. Il est l'époux de Cecilia Cadena avec laquelle a eu deux enfants (Marie et Nicolas).

Il a été membre du Comité de parrainage du Centre de documentation et de recherche sur la paix et les conflits rebaptisé Observatoire des armements.

En , il participe à la création du Comité pour le désarmement nucléaire en Europe (CODENE)[1].

Il est membre du comité de parrainage du tribunal Russell sur la Palestine, dont les travaux ont commencé le . Il a été directeur d'études à l'EHESS et a formé nombre de chercheurs français et étrangers. Nombre de ses publications ont été éditées aussi en anglais, espagnol, italien et quelques autres langues.

Son élaboration théorique la plus importante porte sur la "sociologie de la défense", à savoir l'imbrication des affaires militaires et de sécurité avec les principaux aspects économiques, sociales, culturels et politique de chaque entité étatique. Son approche a toujours été marquée par un particulier effort pluridisciplinaire avec la priorité à l'histoire depuis la Mésopothamie et l'ancienne Grèce et l'attention pour la philosophie.

Liste des ouvragesModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. « Création d'un Comité pour le désarmement nucléaire », Le Monde,‎