Alain Guérin

journaliste d'investigation, historien et poète français

Alain Guérin (né le en Dordogne et mort à Saint-Denis le [1]) est un journaliste d'investigation et poète français.

Alain Guérin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
Saint-DenisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

BiographieModifier

Après avoir intégré en 1949 la rédaction du quotidien Ce soir dirigé par Louis Aragon, Alain Guérin devient journaliste à L'Humanité à partir de 1953. Il y a collaboré notamment à la rubrique judiciaire.

Il a publié plusieurs ouvrages consacrés à l'espionnage et à la Résistance. Il est considéré comme l'un des principaux experts des services secrets, au point, comme le rappelle Gilles Perrault, qu’« une plaisanterie circulait dans les milieux spécialisés : il existe trois grands services de renseignement au monde : le KGB, la CIA et Alain Guérin »[2].

Il a fait paraître, en outre, plusieurs recueils de poésie[3]. Il a obtenu en 2003 le prix Paul Verlaine de l'Académie française.

PublicationsModifier

  • Suzanne, Pierre Seghers, 1950
  • Camarade Sorge (avec Nicole Chatel), postface d'Yves Ciampi, Julliard, 1965
  • Un bon départ, Christian Bourgois, 1967
  • Le général gris. Comment le général Gehlen peut-il diriger depuis 26 ans l'espionnage allemand ?, Julliard, 1968
  • Qu'est-ce que la C.I.A. ?, Éditions sociales, 1968
  • Les Commandos de la Guerre froide, Julliard, 1969
  • Compléments au portrait d'Anita G., Christian Bourgois, 1970
  • La Résistance. Chronique illustrée 1930-1950, six volumes, Livre Club Diderot, 1972-1976
  • Les Gens de la C.I.A. (avec Jacques Varin), Éditions sociales, 1981 (Lire quelques pages sur Gallica)
  • Le diable est-il bulgare ? Enquête et réflexion sur la fameuse filière, Sofia Press, 1985.
  • Chronique de la Résistance, Omnibus, 2000 ; nouvelle édition, préface de Marie-Madeleine Fourcade et de Henri Rol-Tanguy, 2010
  • Cosmos Brasero, Le Temps des Cerises, 2002
- Prix Paul-Verlaine 2003 de l’Académie française
  • Les Dits du meunier, Le Temps des Cerises, 2006
  • Cent poèmes de la Résistance, Omnibus, 2008
  • L'Ange et l'espion, Fables illustrées par Georges Wolinski, Le Temps des Cerises, 2009
  • Ne quittez pas, je raccroche, préface de Gilles Perrault, Le Temps des Cerises, 2019

Notes et référencesModifier

  1. Alain Guérin, ancien journaliste de l’Humanité est mort, L'Humanité, 21 janvier 2017
  2. Martine Bulard, « Ne quittez pas, je raccroche », sur Le Monde diplomatique,
  3. Il publie son premier poème à 16 ans dans l'hebdomadaire Les Lettres françaises dirigé par Louis Aragon

Liens externesModifier