Al Moukalla

capitale du gouvernorat de l’Hadramaout, Yémen

Al Moukalla
المكل
Al Moukalla
Administration
Pays Drapeau du Yémen Yémen
Gouvernorat Gouvernorat de l'Hadramaout
Géographie
Coordonnées 14° 32′ 00″ nord, 49° 08′ 00″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Yémen
Voir sur la carte administrative du Yémen
City locator 14.svg
Al Moukalla

Al Moukalla est une ville du Yémen, sur l'Océan indien, à 480 km d'Aden.

C’est la capitale de la province de l’Hadramaout, desservie par le Riyan Airport.

C’est un port prospère et un important centre de pêche, voué à l'exportation. Avec environ 150 000 habitants, c’est la septième ville du Yémen. Le port d’Al Moukalla est actif depuis des siècles. Après la révolution de 1967, l’augmentation de la population (323 000 en 2007) entraîne le développement des faubourgs, ce qui retire à la ville une partie du charme qu'elle avait su préserver.

HistoireModifier

Histoire ancienneModifier

La ville aurait été fondée en 1035 comme port de pêche.

La région a longtemps été (historiquement) intégrée au sultanat d'Oman.

Histoire moderneModifier

Elle a été un des deux centres d'un État indépendant, l’État Quaiti de Chihr et Moukalla (1858-1967), sous protectorat britannique de 1888 à 1967.

Parmi les tribus issues de Tamud, certaines ont vécu à Doan, à Al Mukalla ainsi qu'en Wadi Hadramaout.

Les dernières tribus bien connues de l’histoire de cette terre sont celles d’Ahl Al Bar, dont Al Cheik Abdallah Ben Saad Ben Omar Ben Abdourahman Al Bar qui a vécu à Doan et plus particulièrement à Kureba. Son fils Said Abdallah Ben Saad, navigateur du XXe siècle, est capturé en 1913 par l’armée française dans la colonie de Diégo Suarez à Madagascar, puis enrôlé de force dans l’armée pour la Première Guerre mondiale.

Les petits-fils de cette tribu sont actuellement émigrés en Indonésie, en Malaisie, à Bruneï, à Djibouti et au Soudan.

Histoire récenteModifier

La ville est occupée par les terroristes d'AQPA d'[1] à [2] lors de l'insurrection djihadiste au Yémen.

Le , les forces spéciales des Emirats arabes unis, aidées par les forces spéciales américaines, ont organisé un débarquement pour reprendre la ville. À la suite de cette opération, près de 250 membres supposés d'AQPA sont arrêtés[3].

Notes et référencesModifier

  1. « Yémen: Al-Qaïda prend un QG de l'armée, contrôle Moukalla » (consulté le )
  2. Le Point, magazine, « Les jihadistes d'Al-Qaïda chassés d'une grande ville du Yémen », sur Le Point (consulté le )
  3. « Yémen: 250 arrestations dans les rangs d'Al-Qaïda depuis la reprise de Moukalla », Le Parisien,‎ (lire en ligne).

Liens internesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :