Al-Nayrizi

auteur des commentaires des dix livres d'Euclide "Eléments de géométire"

Abū l-‘Abbās al-Faḍl ibn Ḥātim al-Nairīzī (en arabe : أبو العباس الفضل بن حاتم النيريزي, latin : Anaritius, Nazirius), né en 865 et mort en 922, est un mathématicien et astronome persan de Nayriz, dans la province du Fars, en Iran.

Al-Faḍl Ibn-Ḥātim Nairīzī
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Neyriz (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Religion

ŒuvreModifier

Il a prospéré sous Al-Mutadid, calife de 892 à 902, et compilé des tables astronomiques, écrivant un livre pour al-Mu''tadid sur les phénomènes atmosphériques.

Nayrizi a écrit des commentaires sur Ptolémée et Euclide. Ces derniers ont été traduits par Gérard de Crémone. Nairizi a utilisé la soi-disant umbra (versa), l'équivalent de la tangente, comme une ligne trigonométrique véritable (mais il a été précédé en cela par al-Marwazi).

Il a écrit un traité sur l'astrolabe sphérique, lequel est très élaboré et semble être le meilleur ouvrage persan sur le sujet. Il est divisé en quatre livres:

  1. Introduction historique et critique.
  2. Description de l'astrolabe sphérique; sa supériorité sur les astrolabes plans et tous les autres instruments astronomiques.
  3. Applications.
  4. Applications.

Il a donné une preuve du théorème de Pythagore à l'aide du carrelage de Pythagore (en)[1].

Ibn al-Nadim mentionne Nayrizi comme un astronome distingué avec huit œuvres de celui-ci énumérés dans son livre al-Fihrist.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Roger B. Nelsen, « Paintings, plane tilings, and proofs », Math Horizons,‎ , p. 5–8 (lire en ligne).

RéférencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Al-Nayrizi » (voir la liste des auteurs).

Sources primairesModifier

Liens externesModifier