Al-Mansûr Abd al-Azîz ben Barquq

Al-Mansûr `Abd al-`Azîz ben Barquq[1] est le frère cadet d'An-Nâsir Faraj et le fils d'Az-Zâhir Sayf ad-Dîn Barquq. Il est brièvement sur le trône des sultans Mamelouks Burjites en 1405.

Al-Mansûr Abd al-Azîz ben Barquq
Fonction
Sultan mamelouk burjites
Égypte
Biographie
Décès
Activité
Famille
Père

BiographieModifier

En 1400, Tamerlan envahit la Syrie. Il en repart au début de l'année suivante après avoir pillé et incendié Damas sans avoir rien fait pour établir un pouvoir régulier. La Syrie est aussitôt réoccupée par les Mamelouks[2].

L'émir Chaykh al-Muhammudi, alors désigné comme gouverneur de Damas, s’allie avec l'émir Yachbak. Tous deux menacent sérieusement le sultan An-Nâsir Faraj en Syrie mais sont finalement vaincus. Chaykh al-Muhammudi perd son gouvernement[3].

En 1405, une nouvelle sédition dépose le sultan, qui doit fuir et est remplacé par son frère Abd al-Azîz qui prend le titre d’Al-Mansûr[4]. Le parti de Yachbak triomphe et Chaykh al-Muhammudi devient lieutenant général du sultanat. Le règne d’Abd al-Azîz est des plus courts, soixante-dix jours après, An-Nâsir Faraj reprend son trône[5].

Notes et référencesModifier

  1. en arabe : al-manṣūr ʿabd al-ʿazīz ben barqūq, المنصور عبد العزيز بن برقوق
  2. René Grousset, op. cit. (lire en ligne), « Tamerlan et les Mamelouks », p. 559-562
  3. Joseph Fr Michaud et Louis Gabriel Michaud, op. cit., vol. 26 (lire en ligne), « Mahmoudy (Cheikh Al-) », p. 184
  4. en arabe : al-manṣūr, المنصور « le victorieux »
  5. André Clot, op. cit., « Misère, peste et disette », p. 175

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  • Joseph Fr Michaud et Louis Gabriel Michaud, Biographie universelle, ancienne et moderne, vol. 26, (lire en ligne), « Mahmoudy (Cheikh Al-) », p. 184
  • André Clot, L'Égypte des Mamelouks 1250-1517. L'empire des esclaves, Perrin, , 474 p. (ISBN 978-2-262-03045-2)
  • (en) Clifford Edmund Bosworth, The new Islamic dynasties: a chronological and genealogical manual, Edinburgh University Press, 389 p. (ISBN 978-0-7486-2137-8, lire en ligne), « The Burjī line 784-922/1382-1517 », p. 77