Al-Khatib al-Baghdadi

Abû Bakr ibn'Alī ibn Aḥmad ibn Thâbit ibn Aḥmad al-Mahdî Shafi'î, communément appelé al-Khatib al-Baghdadi ( en arabe : الخطيب البغدادي ) ou "le professeur de Bagdad" (10 mai 1002 - 5 septembre 1071 ; 392 AH-463 AH), était un érudit et un historien musulman sunnite.

Aḥmad Ibn-ʿAlī al-Ḫaṭīb al-Baġdādī
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
الخطيب البغداديVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
أحمد بن علي بن ثابت البغداديVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnom
أبو بكرVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Religion
Maîtres
Abū Nu‘aym ‘Alī b. Sahl al-Iṣfahānī, Abu Hamid al-Isfara'ini, Sa'id ibn Muhammad al-Astawai (d), Q25452871, al-Burqani (d), Ibn Shihab al-Ukbari (d), Ibn Rizqawayh Abu-l-Hasan (d), Abu Saʿd al-Sammān (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
The History of Baghdad (d), al-Kifayah fi 'ilm al-riwayah (d), Iqtidha al-'ilm al-amal (d), al-Rihlah fi talab al-hadith (d), al-Faqih wa al-Mutafaqqih (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

JeunesseModifier

Al-Khatib al-Baghdadi est né le 24 Jumadi 'al-Thani, 392 AH / 10 mai 1002, à Hanikiya, un village au sud de Bagdad. Il était le fils d'un prédicateur et il a commencé à étudier très jeune avec son père et d'autres shaykhs. Au fil du temps, il a étudié d'autres sciences mais son intérêt principal se portait sur le hadith.

Son père est mort alors qu'il avait 20 ans. Il est allé à Bassorah pour rechercher des hadiths. En 1024, il entreprit un deuxième voyage à Nishapur. Il recueillit encore plus de hadiths à Rey, Amol et Ispahan. On ne sait pas combien de temps il a voyagé mais ses propres récits le mentionne à Bagdad en 1028.

Alors qu'il était reconnu comme une autorité en ce qui concerne les hadiths, ce fut sa prédication qui l'a fait plus connaître. Al-Dhahabi, muhaddith et historien a déclaré que les enseignants contemporains et les prédicateurs de la tradition soumettaient généralement ce qu'ils avaient collecté à Al-Baghdadi avant de les utiliser dans leurs conférences ou sermons[1].

HanbalismeModifier

Al-Baghdadī appartenait à l'origine à l'école Hanbali de Fiqh (jurisprudence, loi religieuse), mais a ensuite adopté l'école de jurisprudence Shafi'i[1]. On ne sait pas si son changement d'allégeance a suivi un voyage à Nahrawan en 1038, mais en tout cas, cela a provoqué l'hostilité de certains hanbalites. Malgré la menace, sous la protection du calife Al-Qa'im, al-Baghdadī a donné des conférences sur le ḥadīth dans la mosquée d'Al Manṣūr .

DamasModifier

La rébellion dirigée par le général turc Basasiri, qui déposa le calife Al-Qa'im en 1059, priva Al-Baghdadi de sa protection à Bagdad. Il partit pour Damas et y passa huit ans comme conférencier à la mosquée des Omeyyades jusqu'à ce qu'une controverse majeure éclata. Selon ses biographes, Yaqut, Sibt ibn al-Jawzi, al-Dhahabi, as-Safadi et Ibn Taghribirdi, elle impliquait la relation d'al-Baghdadi avec un jeune qui, apparemment, avait voyagé avec lui depuis Bagdad[2]. Yaqut raconte que lorsque la nouvelle de la controverse est parvenue au dirigeant de Damas, il a ordonné qu' al-Baghdadi soit tué. Cependant, le chef de la police, un sunnite, réalisant que suivre l'ordre entraînerait une réaction violente contre les chiites, a averti al-Baghdadi de fuir vers la protection de Shari ibn Abi al-Hasan al-'Alawi[1]. Al-Baghdadi a passé environ un an en exil à Sur, au Liban, avant de retourner à Bagdad, où il est mort en septembre 1071. Il a été enterré à côté de Bishr al-Hafi.

Polémique sur les œuvres d'al-BaghdadiModifier

Les biographes Sibt ibn al-Jawzi, Ibn Kathīr et Ibn Taghribirdi ont écrit que le travail d'al-Baghdadi était issu de celui d'as-Suri qu'il avait étendu[2]. Yāqūt al-Ḥamawī a en a même attribué la paternité à la sœur d'as-Surī et a accusé al-Baghdādī de plagiat, alors qu'Ibn Kathīr n'a fait aucune accusation de plagiat, mais a attribué l'original à l'épouse d'as-Suri. Abu'l-Faraj ibn al-Jawzi l'a accusé de malhonnêteté à l'égard des Ḥadīths.

TravauxModifier

Ibn Hajar a déclaré que les travaux d'al-Baghdadi ont été influents dans le domaine de la science des hadiths et de la terminologie des hadith : « Rare est le sujet des disciplines de la science du hadith sur lequel il n'a pas écrit de livre ». Il a ensuite cité Abou Bakr ibn Nuqtah, un hanbalite savant, en disant que « Toute personne objective sait que les savants du Hadith qui suivent al-Khatib sont redevables à ses œuvres »[3]. Plus de 80 titres ont été attribués à al-Baghdādī.

Liste d'œuvres sélectionnées[1]

  • Ta'rīkh Madīnat al-Salām : ou Ta'rīkh Baghdād wa Dhaīlih wa-l-Mustafād ( تاريخ مدينة السلام (تاريخ بغداد) وذيله والمستفاد ) «L'histoire de Baghdād» ou Madīnat as-Salām («Ville de la paix») et Annexe des savants - 23 volumes[4]
  • al-Kifaya fi ma'rifat usul 'ilm al-riwaya : un premier ouvrage traitant de la terminologie Hadith, qu'Ibn Hajar a salué comme influent dans le domaine
  • al-Djami 'li-akhlak al-rawi wa-adab al-sami
  • Takyid al-'ilm : se demande si la mise par écrit des traditions est interdite
  • Sharaf ashab al-hadith : centres autour de l'importance des traditionalistes
  • al-Sabik wa 'l-lahik : traiter des narrateurs de hadiths d'un type particulier
  • al-Mu'tanif fi takmilat al-Mu'talif wa 'l-mukhtalif : orthographe et prononciation correctes des noms
  • al-Muttafik wa 'l-muftarik
  • Talkhis al-mutashabih fi 'l-rasm wa-himayat ma ashkala minhu min nawadir al-tashif wa' l-wahm
  • al-Asma 'al-mubhama fi' l-anba 'al-muhkama : identification des individus sans nom mentionnés dans les hadiths
  • al-Rihla fi talab al-hadith
  • Iktida 'al-'ilm al-'amal

RéférencesModifier

  1. a b c et d Encyclopedia of Islam, Second Edition. Sellheim, R. Brill online. 2009.
  2. a et b Controversy and Its Effects in the Biographical Tradition of Al-Khatib Al-Baghdadi. Douglas, Fedwa Malti. Studia Islamica 46. 1977.
  3. Nuzhah Al-Nathr, by Ibn Hajar, pg. 45–51, published with al-Nukat of Ali ibn Hasan, Dar Ibn al-Jawzi, Dammam, Saudi Arabia.
  4. (ar) Ta’rīkh Madīnat al-Salām (Ta’rīkh Baghdād) wa Dhaīlih wa-l-Mustafād (lire en ligne)