Ouvrir le menu principal

Une des fosses communes du massacre.
Erich Muhsfeldt comparaissant au Procès d'Auschwitz en 1947 pour avoir exécuté l'ordre.

L’Aktion Erntefest (« Fête de la moisson » en allemand) est le nom de code d'une opération d'extermination réalisée par les nazis lors de la Shoah en Pologne en 1943. Elle avait pour objet l'exécution de tous les Juifs qui survivaient dans le district de Lublin[1] du Gouvernement général, à l'intérieur de la Pologne occupée.

L'opération Erntefest commença à l'aube du [1] et fut achevée en quelques jours. 42 000 à 43 000 personnes[1] furent assassinées.

Raisons de l'opérationModifier

Le calendrier de l'opération fut apparemment établi en réaction à plusieurs tentatives de résistance des Juifs survivants — par exemple, le soulèvement des camps d'extermination de Sobibor et de Treblinka, et la résistance armée dans les ghettos de Varsovie, Białystok et Vilno. Les SS craignaient de nouvelles révoltes dans le Gouvernement général et décidèrent d'exterminer tous les Juifs qui restaient, qui étaient soumis au travail forcé dans les camps de Trawniki, Poniatowa (en) et Majdanek.

Modalités d'exécutionModifier

Les camps de travail de Trawniki et de Poniatowa furent encerclés par des unités de SS et de la police. Les Juifs furent contraints de sortir de ces camps par groupes et furent abattus dans les fosses qui avaient été creusées spécialement à proximité. À Majdanek, les Juifs furent d'abord séparés des autres prisonniers. Les Juifs des autres camps de travail dans la région de Lublin furent aussi emmenés à Majdanek et abattus. De la musique était diffusée par haut-parleurs à Majdanek et à Trawniki pour couvrir le bruit des exécutions de masse[2]. L'opération d'extermination fut menée à bien en une journée à Majdanek et à Trawniki. À Poniatowa, elle prit deux jours. Environ 43 000 Juifs furent tués lors de l'opération Erntefest.

ResponsabilitésModifier

C'est Himmler qui donna l'ordre de cette extermination au plus haut responsable SS du Gouvernement général de Pologne, Friedrich-Wilhelm Krüger, qui délégua au responsable des SS du district de Lublin, Jacob Sporrenberg[3].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « L'Action "Erntefest" (Opération "Fête des moissons") », sur United States Holocaust Mémorial Museum (consulté le 22 octobre 2018).
  2. « Le camp de concentration de Lublin Maïdanek », sur http://www.encyclopedie.bseditions.fr/, B&S Editions (consulté le 22 octobre 2018)
  3. (en) « Jakob Sporrenberg SSPF Lublin », sur http://www.holocaustresearchproject.org (consulté le 22 octobre 2018)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Samuel Kassow (trad. Pierre-Emmanuel Dauzat.), Qui écrira notre histoire? : les archives secrètes du ghetto de Varsovie : Emanuel Ringelblum et les archives d'Oyneg Shabes, Paris, B. Grasset, , 593 p. (ISBN 978-2-246-74691-1, OCLC 936665653).
  • Christopher Browning, Des hommes ordinaires : Le 101e bataillon de réserve de la police allemande et la Solution finale en Pologne, New York, HarperPerennial, , 271 p. (ISBN 978-0-062-03775-6, OCLC 841413600, lire en ligne).

Articles connexesModifier