Ouvrir le menu principal

Akhtar Mohammad Osmani

Ne doit pas être confondu avec Akhtar Mohammad Mansour.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Osmani.

Akhtar Mohammad Osmani (mort le [1]) était un commandant militaire talêb.

Au début de la guerre contre le régime taliban d'octobre-, il commande le corps d'armée de Kandahar, fief historique des Talibans[2]. Vers la fin de la campagne, après les défaites talibans à Mazar-e-Charif, Kunduz et la prise de Kaboul, il est promu et le mollah Omar lui délègue le commandement militaire[2].

Après la défaite de 2001, il est arrêté le à Sangin mais il s'échappe en achetant ses gardiens[2]. En , il est nommé au conseil de direction des Talibans, le Rabhari Shura[3]. Il est nommé commandant dans les zones sud du pays mais ses relations avec l'autre principal commandant de la région, le mollah Dadullah, sont mauvaises[4]. Les deux hommes seront d'ailleurs placés sous le commandement suprême de Djalâlouddine Haqqani en 2006 par le mollah Omar, déçu des performances du duo[4].

Il est tué le lors d'une attaque aérienne dans la province d'Helmand[5].

Notes et référencesModifier

  1. LeMonde.fr
  2. a b et c Journal en ligne Bassirat.net, Osmani Akhtar Mohammad, bassirat.net
  3. Antonio Giustozzi, Koran, Kalashnikov, and laptop: the neo-Taliban insurgency in Afghanistan, Columbia University Press (2007), p. 90.
  4. a et b Antonio Giustozzi, op. cit., p. 91.
  5. Elimination par l’armée américaine d’un des principaux commandants taliban ?, Bassirat.net, mardi 26 décembre 2006