Ouvrir le menu principal

Aire métropolitaine de Lille

instance de coopération transnationale
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir AML.

L'aire métropolitaine de Lille ou AML (en néerlandais : Grootstedelijk gebied Rijsel) représente l'aire d'influence de la ville de Lille (nord de la France) au-delà des limites de son agglomération et de son arrondissement. Il s'agit d'une instance de coopération transnationale, informelle mais reconnue par l'État français le , qui regroupe 23 acteurs publics français et belges.

Avec 3,8 millions d'habitants sur seulement 7 200 km2, elle compte parmi les régions d'Europe les plus densément peuplées (528 hab/km2, contre 116 hab/km2 en France métropolitaine et 368 hab/km2 en Belgique)[1]. Son influence s'étend au nord jusqu'à rencontrer l'aire d'influence de Bruxelles, vers Ath en Belgique. Au sud, son influence s'amenuise avec la seule distance, puisque la prochaine agglomération d'importance est Paris.

Sommaire

PérimètreModifier

Pays Département/province Arrondissement Population[Note 1] Superficie (km²)[Note 1] Densité (hab/km²)[Note 1]
  France Nord (59) Lille 1 227 051 880 1 395
Valenciennes 349 486 635 551
Douai 247 279 477 519
Cambrai 162 607 891 183
Maubeuge 232 032 1 408 165
Pas-de-Calais (62) Lens 358 694 316 1 134
Béthune 285 789 674 424
Arras 263 144 2 314 114
  Belgique Flandre-Occidentale Courtrai (Kortrijk) 281 112 403 698
Roulers (Roeselare) 145 024 272 534
Tielt 90 274 330 274
Ypres (Ieper) 105 828 550 193
Hainaut Tournai 144 486 608 238
Ath 84 958 487 174
Mouscron 72 380 101 715

OrganisationModifier

Les conseils départementaux du Nord et du Pas-de-Calais, ainsi que le conseil régional des Hauts-de-France et les provinces belges de Hainaut (francophone) et de Flandre-Occidentale (néerlandophone) sont membres associés.

L'Agence de développement et d'urbanisme de Lille métropole et la Mission Bassin Minier assurent l'animation et la coordination des travaux menés en commun par les partenaires.

ObjectifsModifier

L'objectif poursuivi dans le cadre du partenariat est de hisser l'ensemble des territoires concernés au rang de grande métropole européenne.

Les partenaires ont notamment pour ambition de traiter de façon coordonnée les questions relatives aux transports, aux espaces naturels, à la valorisation des voies d’eau, à la gestion des ressources en eau, à la société de la connaissance, à la politique de la ville créative, à l'urbanisme durable et de façon générale à l'attractivité du territoire.

Histoire et gouvernanceModifier

  • En décembre 2007, une association dénommée « aire métropolitaine de Lille » a été créée pour piloter la démarche de coopération, délégant à l'Agence de développement et d'urbanisme de Lille Métropole l'animation des travaux des partenaires.
  • L'Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai a été créée (le 22 janvier 2008 via un arrêté préfectoral créant un GECT, sur une zone regroupant 2,1 millions d'habitants)[2].

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. a b et c La population et la superficie ne sont données qu'à titre indicatif, vu que les arrondissements ne font pas tous partie entièrement de l'aire métropolitaine de Lille

RéférencesModifier

  1. [PDF]Une aire métropolitaine densément peuplée sur le site de ADU Lille Métropole
  2. Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai Dates-clé, les origines de l'Eurométropole