Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Serre.
Aimé Serre
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
Pseudonyme
Anonime de NimesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Aimé Serre (1922-1993) est un écrivain français d'expression occitane.

Sommaire

BiographieModifier

Fils d'un mineur et d'une chevrière[1], Aimé Serre naît le à La Capelle-et-Masmolène[2]. Plus tard, il racontera son enfance dans Bogres d'ases[2].

Après l'école normale de Nîmes et la Faculté des lettres de Montpellier[2], il devient enseignant d'histoire, de géographie et d'occitan à Vauvert, Alès puis Nîmes, finissant sa carrière au lycée Dhuoda[1]. « Tiers-mondiste convaincu », il enseigne aussi régulièrement en Afrique[3].

En 1945, il fonde l'Institut d'études occitanes, avec notamment Robert Lafont[1]. Il anime la calandreta de Nîmes, où il prône la pédagogie Freinet et qui prendra son nom après sa mort[2]. Participant également aux « grands moments de la revendication occitane », il prend part à la lutte du Larzac et cofonde le cercle occitan de Nîmes, la Maison pour l'animation et la recherche populaire occitane[2].

Outre Bogres d'ases (1974), « succès critique et d'édition », il fait paraître Mòts de Jòcs (1984, sous le pseudonyme « Anonime de Nimes ») et Les Rues de Nîmes (1989)[2]. Il traduit en occitan Moi, Bancel, officier d'Empire de Georges Gros[2].

Il meurt le [4], en laissant de nombreux inédits[1], dans une « veine populaire et truculente »[3].

OuvragesModifier

  • (oc) Bogres d'ases : cronica deis annadas 1927-1936 dins un vilatge provençau, Toulouse, Institut d'études occitanes, 1974 (notice BnF no FRBNF34556773).
  • (oc) Mòts de Jòcs, Nîmes, Maison pour l'animation et la recherche populaire occitane, 1984 (notice BnF no FRBNF34862759).
  • (oc) Trad. de Georges Gros, Moi, Bancel, officier d'Empire, Toulouse, Institut d'études occitanes, 1989 (ISBN 2-85910-073-3).
  • Les Rues de Nîmes : du Moyen Âge à nos jours, Montpellier, Espace Sud, 1989 (ISBN 2-906334-05-7).

RéférencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier