Ouvrir le menu principal

Aimé Kergueris

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kergueris.

Aimé Kergueris
Fonctions
Député de la 2e circonscription du Morbihan
Élection
Réélection

Législature IXe, Xe, XIe et XIIe
Prédécesseur aucun (scrutin départemental)
Successeur Michel Grall
Élection
Législature VIIe
Prédécesseur Christian Bonnet
Successeur aucun (scrutin départemental)
Élection
Législature VIe
Prédécesseur Christian Bonnet
Successeur Christian Bonnet
Député du Morbihan
Élection
Conseiller général du canton de Port-Louis
Prédécesseur Yvonne Stéphan
Successeur Jacques Le Ludec
Maire de Plouhinec
Successeur Maurice Thomas
Biographie
Date de naissance (78 ans)
Lieu de naissance Plouhinec (Morbihan, France)
Nationalité Drapeau de la France France
Parti politique UDF (PR), puis DL, puis UMP
Profession Agriculteur

Aimé Kergueris est un homme politique français, né le à Plouhinec (Morbihan).

Après avoir été membre du PR, composante de l'UDF jusqu'en 1997, il rejoint les rangs de Démocratie libérale après la séparation de ce parti de l'UDF. En 2002, avec son parti, il rejoint finalement l'Union pour un mouvement populaire.

Sommaire

BiographieModifier

Agriculteur de profession, il entre en politique en 1971, à l'âge de 31 ans, en devenant maire de Plouhinec, sa commune natale. Il occupera ce poste pendant 24 ans, jusqu'en 1995.

En 1973, il est élu conseiller général du Canton de Port-Louis[1]. Il devient vice-président du Conseil général du Morbihan en 1994 et le reste jusqu'à 2011.

En 1978, il se présente aux élections législatives comme suppléant de Christian Bonnet dans la 2e circonscription du Morbihan[2]. Il entre pour la première fois à l'Assemblée nationale le 6 mai 1978, pour la VIe législature, à la suite de la nomination de ce dernier au gouvernement.

En 1981, il se retrouve à nouveau élu comme suppléant de Christian Bonnet. C'est l'élection de celui-ci au Sénat en 1983 qui lui permettra de retrouver les bancs de l'Assemblée nationale pour la fin de la VIIe législature après avoir remporté une élection législative partielle le .

En 1986, il est réélu député du Morbihan à la faveur du scrutin proportionnel. Il sera depuis régulièrement réélu dans la 2e circonscription du Morbihan.

Ainsi, le , il est à nouveau élu député pour la XIIe législature (2002-2007). Ce fut son septième et dernier mandat parlementaire. Il siège alors dans le groupe UMP. Il ne se représente pas en 2007 et échoue à faire élire son suppléant, Jean-Michel Belz, maire de Quiberon.

Il est membre du groupe d'études sur le problème du Tibet de Assemblée nationale[3].

En , il décide de ne pas se représenter pour le poste de Conseiller général du Canton de Port-Louis[réf. nécessaire].

MandatsModifier

Député
Conseiller général
  • 01/10/1973 - 25/03/1979 : membre du Conseil général du Morbihan
  • 26/03/1979 - 17/03/1985 : membre du Conseil général du Morbihan
  • 18/03/1985 - 02/10/1988 : vice-président du Conseil général du Morbihan
  • 03/10/1988 - 29/03/1992 : membre du Conseil général du Morbihan
  • 30/03/1992 - 27/03/1994 : membre du Conseil général du Morbihan
  • 28/03/1994 - 22/03/1998 : vice-président du Conseil général du Morbihan
  • 23/03/1998 - 18/03/2001 : vice-président du Conseil général du Morbihan
  • 19/03/2001 - 2011 : vice-président du Conseil général du Morbihan
Conseiller municipal / Maire

Notes et référencesModifier

  1. « Nom : Kerguéris Prénom : Aimé ou Jo », sur Le Telegramme, (consulté le 11 décembre 2018)
  2. « Législatives, un ancien député morbihannais témoigne », sur rcf.fr (consulté le 11 décembre 2018)
  3. (fr) « Groupe d'études sur le problème du Tibet », sur www.assemblee-nationale.fr (consulté le 6 mai 2010)
  4. Charles Josse, Aimé Kerguéris met sac à terre, Ouest France, 9 février 2011

Article connexeModifier

Liens externesModifier