Ouvrir le menu principal

Aimé-Benoît Seillière

industriel français
(Redirigé depuis Aimé-Benoît Seillère)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Seillière.
Aimé-Benoît Seillière
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Famille
Fratrie
Enfant

Aimé-Benoît Seillière (1776-1860), était au XIXe siècle un industriel vosgien d'origine rémoise.

BiographieModifier

Aimé-Benoît Seillière est né à Reims, où il fondé une famille filateurs rémois originaire de Saint-Mihiel (Meuse). Il était en particulier le neveu du banquier et négociant de Nancy Florentin Seillière et le grand-oncle de Nicolas Seillière et François-Alexandre Seillière, qui ont implanté la banque Seillière à Paris. Il était aussi receveur des finances à Nancy.

Aimé-Benoît Seillière s'est marié en 1803 à Reims. Propriétaire d’une filature mécanique de laine à Reims, il est parti dans les Vosges où il a commencé par être employé chez John Heywood , qui introduisit l'industrie cotonnière dans les Vosges lors du blocus continental. Ce dernier avait fondé à Senones et Moyenmoutier la première filature de coton des Vosges. Devenu son associé, puis son gendre, il se tourne ensuite vers la manufacture de Saint-Maurice à Senones, dans les Vosges. Aimé Benoît Seillière l'a achetée en 1832. Ensuite, il nomma son fils Benoît-Aimé Seillière (1802-1852) gérant de l’affaire de son beau-père, John Heywood. Lui-même profita de la situation de son propre beau-frère, Achille-Louis Gibert, receveur général de l’Oise, pour acheter une usine textile à Beauvais (Oise). Avec toutes leurs usines, les Seillière purent répondre à l’augmentation de la demande de l’État, lors de l’expédition d'Espagne en 1823 et lors des campagnes d'Alger en 1830.

Articles connexesModifier

RéférencesModifier