Aigue Nègre

l’Aigue Nègre
Illustration
Le confluent au printemps.
Carte.
canton de Burzet dans le département de l'Ardèche
Caractéristiques
Longueur 4,6 km [1]
Bassin collecteur la Loire
Débit moyen (Sainte-Eulalie)
Régime pluvial nival
Cours
Source au pied du mont Gerbier-de-Jonc
· Localisation Sainte-Eulalie
· Altitude 1 420 m
· Coordonnées 44° 51′ 55″ N, 4° 11′ 21″ E
Confluence la Loire
· Localisation Sainte-Eulalie
· Coordonnées 44° 49′ 50″ N, 4° 11′ 51″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Ardèche
Arrondissement Largentière
Canton Burzet
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes

Sources : SANDRE:« K0004500 », Géoportail

L'Aigue Nègre (en occitan vivaro-alpin Aigeneyre, littéralement « Eau noire ») est un ruisseau français qui prend sa source dans le département de l'Ardèche à 1 420 m d'altitude. Il traverse la commune de Sainte-Eulalie[1].

Géographie[2],[3]Modifier

Prenant sa source dans une lande de bruyère au nord du Mont Gerbier-de-Jonc, il est considéré depuis des siècles par les autochtones comme le premier affluent de la Loire qu'il rejoint sur sa rive droite, au pied du mont Gerbier-de-Jonc après 4,6 km de course[1] (le fleuve en a alors parcouru 2,5).

Du point de vue purement hydrographique, sa vallée étant plus longue, sa pente plus douce, et son débit plus important que ceux de l'illustre cours d'eau, l'Aigue Nègre doit être considérée comme "l'eau mère" et donc le véritable fleuve nommé "Loire".

Pour des considérations pratiques, touristiques, notamment la proximité avec le Mont Gerbier-de-Jonc, on a préféré nommer "Loire" le cours d'eau issu du bassin de réception du flanc sud du Mont Gerbier-de-Jonc, l'usage est resté et a été entériné par les cartographes et géographes.

Et on a donc donné le nom d'Aigue Nègre aux premiers kilomètres de la véritable Loire hydrographique en raison des teintes noires de ses eaux, dues à la présence de roches volcaniques. Il ne faut en effet pas oublier que les éruptions étaient fréquentes dans la région il y a 12 000 ans.

 
Le confluent l'hiver (L'Aigue Nègre est à gauche, la Loire est à droite, le mont Gerbier-de-Jonc est au fond à droite)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

 

Les coordonnées de cet article :

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c Sandre, « Fiche cours d'eau - ruisseau l'aigue nègre (K0004500) » (consulté le )
  2. Jules Carles, « Un touriste au mont Gerbier-de-Jonc, mais où est donc la source de la Loire? », Le Monde,‎ 15 juillet 1972.
  3. Procès-verbal de la séance "la source de la Loire", le 11 juin 1886, société académique du Puy et de la Haute-Loire, (bulletin historique, tome LXIV, 1988).