Aigny

commune française du département de la Marne

Aigny
Aigny
La maison commune d'Aigny.
Blason de Aigny
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Châlons-en-Champagne
Canton Châlons-en-Champagne-2
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Châlons-en-Champagne
Maire
Mandat
Henri Jesson
2017-2020
Code postal 51150
Code commune 51003
Démographie
Gentilé Aquanidien
Population
municipale
275 hab. (2017 en augmentation de 8,7 % par rapport à 2012)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 02′ 10″ nord, 4° 12′ 34″ est
Altitude Min. 72 m
Max. 127 m
Superficie 11,24 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Marne
Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Aigny
Géolocalisation sur la carte : Marne
Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Aigny
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aigny
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aigny

Aigny (prononcé [ɛɲi]) est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

GéographieModifier

La Gravelotte et le canal latéral à la Marne passent au sud du village. La Marne sert de frontière avec les communes de Jâlons et Aulnay-sur-Marne. Au finage des trois communes, la Somme-Soude se jette dans la Marne[1] alors que la Gravelotte traverse le village pour continuer vers Condé.

Aigny se trouve sur la route départementale 1, entre Condé-sur-Marne et Vraux. Cette route mène à Châlons-en-Champagne, la ville la plus proche.

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous la forme latine Adenaius[2].

HistoireModifier

Les seigneurs d'Aigny furent les abbés d'Hautvillers, le titre fut confirmé en 1587 après un long procès.

HéraldiqueModifier

  Blason D'azur aux trois clés d'or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administrationModifier

Tendances politiques et résultatsModifier

Le village vote généralement à droite. Ainsi, aux élections présidentielles de 1995, 2007 et 2012, le candidat du RPR puis de l'UMP l'a toujours emporté avec un score compris entre 58 % et 60 % des voix. Toutefois aux régionales de 2010 et à la présidentielle de 2012, c'est le Front national qui arrive en tête du premier tour. Par ailleurs, le socialiste Rudy Namur y remporte le second tour des cantonales de 2011 et des législatives de 2012[Note 1].

CantonsModifier

Lors de sa création, la commune est intégrée au canton de Juvigny. En 1801, elle rejoint la canton de Châlons-sur-Marne. Ce canton est divisé en 1973 et Aigny fait aujourd'hui partie du canton de Châlons-en-Champagne-2[3].

IntercommunalitéModifier

Conformément au schéma départemental de coopération intercommunale de la Marne du [4], la commune antérieurement membre de la communauté de communes de la Région de Condé-sur-Marne, est désormais membre de la nouvelle communauté d'agglomération Cités-en-Champagne.

Celle-ci résulte en effet de la fusion, au , de l'ancienne communauté d'agglomération de Châlons-en-Champagne, de la communauté de communes de l'Europort, de la communauté de communes de Jâlons (sauf la commune de Pocancy qui a rejoint la communauté de communes de la Région de Vertus) et de la communauté de communes de la Région de Condé-sur-Marne[5],[6].

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs d'Aigny
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1876   Delacourt [7]    
avant 1876   Raffin[8]    
1929 ? G. Lambert    
1995 2008 René Guillaume    
2008[9] En cours
(au 24 juillet 2015)
Chantal Niclet   Réélue pour le mandat 2014-2020[10],[11]

DémographieModifier

Les habitants d'Aigny sont les Aquaniciens et les Aquaniciennes[12].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[14].

En 2017, la commune comptait 275 habitants[Note 2], en augmentation de 8,7 % par rapport à 2012 (Marne : +0,03 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
315303310308321290292306294
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
302294298268238223210211185
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
160176175162162167190207175
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
196207211218192189211235273
2017 - - - - - - - -
275--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Culture et patrimoineModifier

 
L'église Saint-Martin.

Lieux et monumentsModifier

  • L'église Saint-Martin est un édifice néo-gothique édifié dans le troisième quart du XIXe siècle, sous la direction de l'architecte châlonnais François Poisel[16].

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Voir les résultats détaillés sur le site Politiquemania ou celui du Ministère de l'Intérieur.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. « Carte IGN d'Aigny » sur Géoportail (consulté le 13 septembre 2013).
  2. Cité sur le polyptyque de l'abbaye de Saint-Rémy de Reims
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. « Schéma départemental de coopération intercommunale de la marne » [PDF], Tout savoir sur votre SDCI, Association nationale des Pôles d'équilibre territoriaux et ruraux et des Pays (ANPP), (consulté le 19 juillet 2015), p. 2.
  5. « Cités en Champagne », Les intercommunalités, Syndicat Mixte du SCoT et du Pays de Châlons-en-Champagne (consulté le 18 juillet 2015).
  6. « La communauté d'agglomération passera de 14 à 38 communes en 2014 Le financement de la future intercommunalité fait débat : De Vatry à Aigny, en passant par La Veuve, le futur établissement public, dont la création vient d'être validée par le préfet, aura des allures de géant. Mais la définition de ses compétences, notamment en zone rurale, suscite des craintes », L'Union,‎ (lire en ligne).
  7. Almanach Matot-Braine de 1876, p130.
  8. Almanach Matot-Braine de 1877, p162.
  9. [xls]« Liste des maires au 1er août 2008 », sur site de la préfecture de la Marne (consulté le 22 décembre 2008).
  10. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne, (consulté le 19 juillet 2015).
  11. Géraldine Baehr, « Depuis les élections municipales, ce village marnais se déchire : Le mandat de maire d’Aigny est tout sauf un long fleuve tranquille. Grimaces, doigts d’honneur, lettres anonymes, drapeaux mis en berne. Un quotidien difficile à vivre », L'Union,‎ (lire en ligne).
  12. « Aigny », sur site du Pays de Châlons-en-Champagne (consulté le 13 septembre 2013).
  13. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  16. Sylvain Mikus, L'architecte François Poisel en son temps, Mémoires de la Société d'Agriculture, Commerce, Sciences et Arts du département de la Marne, t. CXIX, 2004