Aide:Restauration de page

Une demande de restauration de page peut être lancée, sur la page de demande de restauration, lorsqu'un contributeur souhaite revenir sur la suppression d'une page — supprimée soit par suppression immédiate, soit à la suite du débat ouvert lors d'une proposition de suppression.

Dans tous les cas, c'est à l'auteur de cette demande qu'il appartient d'apporter les arguments justifiant la restauration. Lorsqu'il s'agit de la restauration d'un article, l'argumentation doit généralement s'appuyer sur l'existence de sources indépendantes et fiables susceptibles de démontrer la notoriété du sujet. Ce sont les administrateurs qui prennent la décision d'accepter ou de refuser la restauration.

Cette page a pour but de définir le rôle de la page de demande de restauration, ainsi que le processus suivi par les administrateurs pour décider d'accepter ou de refuser la restauration.

Rôle de la page de demande de restaurationModifier

Les demandes de restauration peuvent être faites pour toutes sortes de pages (articles, redirections, sous-pages utilisateur, etc.). En pratique, on y a recours essentiellement pour demander la restauration d'articles supprimés, dans deux grands cas de figures :

Erreur de procédure lors d'une PàS ou d'une SIModifier

  • si une suppression immédiate (SI) a eu lieu sans qu'elle corresponde à l'un des critères de suppression immédiate ;
  • si une ou plusieurs erreurs de procédure substantielles ont eu lieu dans le processus de pages à supprimer (PàS) ou dans la suppression immédiate.

Éléments nouveaux susceptibles de remettre en cause la suppression initialeModifier

  • si des informations significatives nouvelles (on peut citer des sources de qualité consacrées au sujet, ou encore une évolution concernant la nature du sujet lui permettant de correspondre à des critères d'admissibilité, telle, par exemple, une personnalité politique, jusque-là non admissible, qui est élue député) sont apparues qui soient susceptibles de remettre en cause la PàS qui a mené à la suppression de la page ;
  • pour permettre la restauration de l'historique d'une page lorsqu'une nouvelle version améliorée a été mise en ligne (appelée « restauration d'historique ») ;

En revanche, les demandes de restauration ne peuvent pas être utilisées :

  • en cas de désaccord avec la clôture d'une PàS qui ne porterait pas sur une erreur substantielle de procédure ;
  • pour pointer du doigt d'autres pages qui n'auraient pas été également supprimées (défense Pikachu) ;
  • pour attaquer d'autres contributeurs, lancer des accusations diffamatoires ou des accusations de manque de neutralité (de telles requêtes pourront être clôturées immédiatement).

Décision de restaurer la pageModifier

Lorsqu'elle a été supprimée par une « suppression immédiate »Modifier

Il est possible de demander la restauration d'un article passé en suppression immédiate si on estime que cette suppression ne tombe pas dans les cas prévus par les critères de suppression immédiate. Même en pareil cas, cependant, la demande doit être argumentée et sourcée par des sources montrant que le sujet est probablement suffisamment notoire pour que l'article ne relève pas d'une nouvelle suppression immédiate (critère A11 - Article ne répondant pas aux critères d'admissibilité).

Nota : En tout état de cause, un article supprimé pour violation de droits d'auteur (critère de suppression immédiate G12), sans autorisation par ticket OTRS, ne sera pas restauré en l'état.

Lorsqu'elle a été supprimée suite à un débat communautaire en « PàS »Modifier

Il est possible de remettre en cause une suppression, même lorsqu'elle a été effectuée suite à un débat communautaire en pages à supprimer (PàS). Avant de le faire, lorsque la page en question est un article, veuillez vous assurer que :

  • un délai raisonnable s'est écoulé depuis la PàS, ou depuis la précédente demande. Ce délai « raisonnable » dépend beaucoup du sujet et de sa couverture par des sources indépendantes et fiables, mais il est peu opportun en général de demander une restauration si un délai minimum de six mois ou un an ne s'est pas écoulé depuis la précédente demande ;
  • de nouvelles sources correspondant à celles demandées par les critères généraux de notoriété sont apparues (NB : il est possible éventuellement de mettre en avant des sources particulièrement probantes qui existaient lors de la précédent discussion, mais que personne n'avait songé à faire valoir).

En effet, la page de demande de restauration n'est pas une cour d'appel des PàS, où l'on pourrait remettre en cause les décisions prises par la communauté dans le respect des procédures prévues (une remise en cause est possible uniquement si les procédures n'ont manifestement pas été suivies).

Si une page — supprimée lors d'une précédente « page à supprimer » — est restaurée au vu de nouveaux éléments, il est d'usage que cette restauration soit accompagnée d'une nouvelle PàS — dite « technique » — destinée à demander l'avis de la communauté sur l'existence de cette page car, in fine, la communauté doit avoir le dernier mot pour défaire (ou non) ce qu'elle a décidé.

Consensus entre administrateursModifier

De façon très générale, la décision d'accepter ou de refuser la demande de restauration est prise de façon consensuelle par les administrateurs. Les avis, à titre consultatif, de tout contributeur sont toutefois acceptés s'ils amènent de nouveaux éléments de jugement afin d'apporter, par exemple, des sources ou à l'inverse des critiques sur celles apportées par le requérant.

Consensus taciteModifier

Ce consensus est la plupart du temps tacite : en effet, de très nombreuses demandes sont si mal argumentées, avec des sources si discutables (quand elles existent), que leur refus va en quelque sorte de soi (par exemple, lorsqu'un requérant n'apporte aucun élément ni source malgré la demande de l'administrateur). En sens inverse, des sources secondaires indépendantes et fiables consacrées au sujet sur plusieurs années permettront une restauration avec un consensus certain.

Demande d'un second avisModifier

Dans de nombreux autres cas, un administrateur pense qu'une restauration - ou au contraire un refus de restaurer - est justifié(e) par les arguments et/ou les sources qu'il fait valoir, sans être pour autant certain que cette solution soit la meilleure . En pareil cas, il est d'usage de demander l'avis d'un autre administrateur (statut : « Requête en attente de l'avis d'un second administrateur »).

Désaccord entre administrateursModifier

Enfin, il arrive parfois qu'aucun consensus n'apparaisse entre les administrateurs. Dans ce cas, si aucun compromis n'est trouvé suite à un temps raisonnable, la restauration est possible et doit toujours alors être accompagnée d'une PàS « technique ». En effet, cette situation indique sans doute que l'affaire n'est pas si évidente à trancher, ce qui justifie ce débat communautaire.

Une telle restauration doit avoir été préalablement argumentée sur la page de demande de restauration de page par l'administrateur qui lui est favorable : il n'est pas envisageable sans cela de restaurer contre l'avis d'autres administrateurs qui ont donné des arguments pour refuser la restauration, puisqu'une telle action serait alors assimilable à un abus des outils.

Solutions alternatives à une restaurationModifier

Il existe des solutions intermédiaires à l'acceptation ou au refus de restaurer :

  • une page insuffisamment rédigée et sourcée pourra être restaurée dans une page utilisateur du contributeur qui en fait la demande pour permettre à celui-ci de développer et de sourcer l'article avant de le placer dans l'espace encyclopédique ;
  • pour une page possédant un certain intérêt encyclopédique, mais pour laquelle il n'a pas été possible de trouver les sources suffisantes justifiant un article indépendant, on conseillera généralement de placer le contenu et ses sources existantes dans un chapitre d'un article existant.

Voir aussiModifier