Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir AHE.

Ahe
Photo satellite de la NASA
Photo satellite de la NASA
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Archipel des Tuamotu
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 14° 30′ S, 146° 20′ O
Superficie 12 km2
Point culminant non nommé (10 m)
Géologie Atoll
Administration
Collectivité d'outre-mer Polynésie française
District Tuamotu
Commune Manihi
Démographie
Population 491 hab. (2017[1])
Densité 40,92 hab./km2
Plus grande ville Tenukupara
Autres informations
Découverte 1839
Fuseau horaire UTC-10

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

(Voir situation sur carte : Polynésie française)
Ahe
Ahe

Géolocalisation sur la carte : Archipel des Tuamotu

(Voir situation sur carte : Archipel des Tuamotu)
Ahe
Ahe
Atolls en France

Ahe est un atoll situé dans l'archipel des Tuamotu en Polynésie française dans le sous-groupe des Îles du Roi Georges. Il est administrativement rattaché à la commune de Manihi.

Sommaire

GéographieModifier

SituationModifier

Ahe est situé à 15 km à l'ouest de Manihi, l'atoll le plus proche, à 79 km au nord d'Arutua et à 456 km au nord-est de Tahiti. C'est un atoll de 23,5 km de longueur et de 12,2 km de largeur maximales pour une surface de terres émergées de 12 km2. Son lagon couvre une superficie de 138 km2 accessible par une passe unique située à l'ouest.

GéologieModifier

D'un point de vue géologique, l'atoll est l'excroissance corallienne (de quelques mètres) du sommet du mont volcanique sous-marin homonyme de la plaque du Pacifique, qui mesure 2 760 mètres depuis le plancher océanique, formé il y a 57,7 à 60,9 millions d'années[2].

Évolution démographiqueModifier

En 2017, Ahe est peuplé par 491 personnes[1],[3] habitant principalement dans le village de Tenukupara et sur les motus du sud de l'atoll.

1977 1983 1988 1996 2002 2007 2012 2017
109 142 162 377 441 561 552 491
Sources ISPF[4] et Gouvernement de la Polynésie française.

HistoireModifier

 
Passe d'entrée de l'atoll

La première mention de l'atoll est faite par les explorateurs hollandais Willem Schouten et Jacob Le Maire en 1616[5]. Ahe est visité à deux reprises par l'explorateur américain Charles Wilkes, lors de son expédition australe — le et le 11 décembre 1840 —, qui l'appelle Peacock Island[6],[7].

Le motu Poro-Poro, sur l'atoll de Ahé, fut habité pendant quelques années par Bernard Moitessier[8] qui y avait construit un faré. Il le quittera en 1978 pour aller vivre à Moorea.

Faune et floreModifier

L'atoll héberge une population endémique de Ptilopes des Tuamotu[9].

ÉconomieModifier

L'économie d'Ahe est traditionnellement liée à la pêche de subsistance, ainsi qu'à la perliculture qui s'est également développée grâce à la création de fermes perlières (perle et nacre) qui ont obtenu des permis d'exploitation et de collectage des naissains dans plusieurs zones du lagon, situées principalement vers la pointe sud-ouest[3].

L'économie de l'atoll est aussi liée au tourisme. En 1997, un aérodrome (code AITA : AHE) situé au nord de l'atoll, avec une piste de 1 200 mètres a été construit par l'armée française. Il accueille, en moyenne, environ 350 vols et 9 000 passagers par an, dont un tiers en transit[10].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Répartition de la population de la Polynésie française par île en 2017, Institut de la statistique de la Polynésie française (ISPF), consulté le 27 février 2019.
  2. (en) Ahe Seamount sur le catalogue Seamount de earthref.org
  3. a et b Atlas de Polynésie : Ahe, Direction des ressources marines du Gouvernement de la Polynésie française, consulté le 27 février 2019.
  4. Population, naissances et décès entre deux recensements (RP), Institut de la statistique de la Polynésie française (ISPF), consulté le 27 février 2019.
  5. Tahiti et ses archipels par Pierre-Yves Toullelan, éditions Karthala, 1991, (ISBN 978-2-86537-291-1), p. 61 aperçu disponible sur Google Livres.
  6. Les Atolls des Tuamotu par Jacques Bonvallot, éditions de l'IRD, 1994, (ISBN 9782709911757), pp. 275-282.
  7. (en) Names of the Paumotu Islands, with the Old Names So Far As They Are Known par J.L. Young dans The Journal of the Polynesian Society, vol. 8, no 4, décembre 1899, pp. 264-8.
  8. Motu Poro Poro de Bernard Moitessier – Ahe Tahiti Heritage
  9. (en) Review of the protected areas system in Oceania Arthur L. Dahl, IUCN Commission on National Parks and Protected Areas, United Nations Environment Programme, éd. IUCN, 1986, (ISBN 9782880325091), p. 202.
  10. Statistique de l'aérodrome d'Apataki, Union des aéroports français, consulté le 28 février 2019.