Agustín González

acteur espagnol
Agustín González
Description de cette image, également commentée ci-après
Agustín González en septembre 2004.
Nom de naissance Agustín González Martínez
Naissance
Madrid, Espagne
Nationalité Drapeau de l'Espagne espagnole
Décès (à 74 ans)
Madrid
Profession acteur
Films notables Plácido
La Ruche
Belle Époque
Volver a empezar
El Abuelo

Agustín González Martínez, né le à Madrid et mort le dans la même ville, est un acteur espagnol.

BiographieModifier

Il est le frère de Manuel González, chanteur et bassiste du groupe de rock espagnol Los Brincos.

Il commence diverses études : appareillage, ingénierie, puis philosophie et littérature. Il n'en achève aucune[1]. Mais, dans sa période d'études littéraires, il entre au Teatro Español Universitario où il se forme durant plusieurs années[2].

Il débute au théâtre en 1953, avec un petit rôle dans Escuadra hacia la muerte. L'année suivante, il apparaît au cinéma dans Felices pascuas de Juan Antonio Bardem[2]. C'est le début d'une brillante carrière de second rôle, sous la direction d'importants réalisateurs comme Carlos Saura, Juan Antonio Bardem, Mario Camus et surtout Fernando Fernán Gómez. Il joue dans plus de 180 films[1],[2], dans des pièces de théâtre et dans des séries télévisées. De 1954 à 1986, il a une relation sentimentale avec l'actrice María Luisa Ponte, de douze ans son aînée[2].

Son dernier film est Tiovivo 1950, de José Luis Garci. Sa dernière pièce de théâtre est Tres hombres y un destino. Il doit y être remplacé, en raison de sa maladie. Il meurt de pneumonie à la clinique La Zarzuela de Madrid[1].

En 1983, il reçoit la Médaille d'or du mérite des beaux-arts par le Ministère de l'Éducation, de la Culture et des Sports[3].

PrixModifier

FilmographieModifier

Il est considéré comme le meilleur acteur espagnol des seconds rôles.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Fallece el actor Agustín González tras sufrir una neumonía », sur elmundo.es.
  2. a b c et d « Agustín González, un gran actor de cine, teatro y televisión », sur elmundo.es.
  3. (es) « Real Decreto 1727/1983, de 22 de junio, por el que se concede la Medalla al Mérito en las Bellas Artes, en su categoría de oro, a don Ernesto Halffter Escriche », Boletin Oficial del Estado, Madrid, no 150,‎ , p. 17773 (lire en ligne).

Liens externesModifier