Ouvrir le menu principal

Agnes Macphail

personnalité politique canadienne

Agnes Macphail, née le dans le comté de Grey (Ontario, Canada) et morte le à Toronto (Ontario, Canada), est une femme politique canadienne. Elle est la première femme députée à la Chambre des communes du Canada où elle siège de 1921 à 1940.

Sommaire

BiographieModifier

Elle est élevée dans la foi de l'Église unie du Canada (méthodisme), mais est convertie dès son adolescence à la foi de l'Église réorganisée de Jésus-Christ des saints des derniers jours par son oncle missionnaire. Elle obtient en 1910 un certificat en éducation et trouve facilement un poste de professeur dans des écoles rurales ontariennes, notamment à Port Elgin et Newmarket. En parallèle à son activité d'enseignement, elle mène une solide activité politique au sein du United Farmers of Ontario et de sa branche féminine, le United Farm Women of Ontario. Elle tient à cette époque une chronique dans le journal politique ontarien Farmer's Sun.

Grâce à des amendements à la loi sur les élections, elle peut se présenter sous la bannière du Parti progressiste du Canada et être élue une première fois députée de la circonscription fédérale de Grey-Sud-Est (Ontario) aux élections fédérales canadiennes de 1921. Elle est réélue aux élections de 1925, 1926 et 1930.

Aux élections fédérales canadiennes de 1935, elle se présente dans la circonscription de Grey—Bruce, mais quitte le Parti progressiste pour joindre les rangs du United Farmers of Ontario–Labour, un parti politique issu des syndicats agricoles. Elle remporte son siège, mais subit une lourde défaite aux élections de 1940, arrivant en troisième place. La même année, elle se représente sans succès, sous la bannière du United Reform, aux élections partielles du dans la circonscription de Saskatoon City, en Saskatchewan.

En 1942, elle joint les rangs du parti provincial ontarien Co-operative Commonwealth Federation et est élue sous cette bannière à l'Assemblée législative de l'Ontario aux élections générales ontariennes de 1943.

Également journaliste, elle a publié de nombreux articles politiques dans divers journaux canadiens, en plus d'assurer une chronique sur l'agriculture dans les pages du Globe and Mail de Toronto.

Elle meurt en février 1954, peu après qu'on lui ait offert de la nommer sénatrice au Sénat du Canada.

Dans la culture populaireModifier

Elle est incarnée dans la série télévisée Les Enquêtes de Murdoch (Un vote à couper le souffle, saison 8 épisode 17) par une petite fille souhaitant participer à des élections quand elle sera adulte.

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier