Agnès de Bures

Agnès, dite de Bures, est, selon Guillaume de Tyr, la nièce de Guillaume Ier de Bures, prince de Galilée[1].

Agnès de Bures
Titres de noblesse
Dame de Banéas
Comtesse de Sidon
Biographie
Naissance
Activité
Femme croiséeVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
Jusqu'en Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Rénier Brus (d)
Géraud GranierVoir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Parentèle

Elle épouse en premières noces Rénier Brus, seigneur de Banias, mais le mariage ne donna pas lieu à une postérité[2].

Veuve, elle se remarie avec Géraud, comte de Sidon (11011171), et eut Renaud, (1133-1204), comte de Sidon[3].

SourceModifier

« Ea demum defuncta, praedictus vir inclytus Agnetem duxit, domini Willelmi de Buris neptem; quam postmodum eodem defuncto, Girardus Sidoniensis accepit uxorem: unde natus est Rainaldus, qui nunc eidem Sidoniorum praeest civitati. — Après sa mort, son illustre mari (Reinier Brus) épousa Agnès, nièce du seigneur Guillaume de Bures, et celle-ci, ayant par la suite perdu son mari, épousa en secondes noces Gérard de Sidon ; de ce mariage est né Renaud, qui est maintenant seigneur de la ville de Sidon. », Guillaume de Tyr, Histoire des croisades, livre XIV, chapitre XIX[4].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Charles Cawley, « Jerusalem Nobility, « Agnes » », sur Medieval Lands, Foundation for Medieval Genealogy, 2006-2016 (consulté le ).
  2. (en) Charles Cawley, « Jerusalem Nobility, « Renier Brus » », sur Medieval Lands, Foundation for Medieval Genealogy, 2006-2016 (consulté le ).
  3. (en) Charles Cawley, « Jerusalem Nobility, « Gerard Garnier » », sur Medieval Lands, Foundation for Medieval Genealogy, 2006-2016 (consulté le ).
  4. « Guillaume de Tyr, sur remacle.org »