Ouvrir le menu principal

Agnès Mallet

auteure, metteur en scène et comédienne française
Agnès Mallet
Agnès Mallet.jpg
Agnès Mallet jouant La costumière d'Arfo
Naissance
Décès
Nom de naissance
Marie-Agnès Mallet
Activité
Actrice, auteure

Marie-Agnès Mallet, née à Lille le et morte à Lille le , est une auteure, metteur en scène et comédienne française.

Sommaire

BiographieModifier

Sa famille était installée à Lille où elle fait ses études. Elle travaille pour le théâtre et est l'auteure de plusieurs pièces de théâtre et de nouvelles. Agnès Mallet réussit son bac littéraire en 1967 et entame une licence de lettres modernes.

Elle débute au théâtre à la Baraque foraine à Lille en 1966, sous la direction d'Ulrich Vanaker. Elle joue dans Les Plaideurs (René de Obaldia), Jeanne et les Juges (Thierry Maulnier), Le Malade imaginaire (Molière), On purge bébé (Georges Feydeau). Elle participe à la création en 1971 de la troupe de comédiens amateurs du Prato à Wazemmes avec notamment Alain Nempont. Elle quitte Lille et Le Prato pour la ville de Rennes. Pendant les années 1973 et 1974, elle travaille au sein de la troupe d’Isaac Alvarez. Elle s’initie au langage du corps, au mime et à la pantomime au sein des Comédiens mimes de Paris.

En août 1974, elle revient à Lille et retrouve, en janvier 1975, Le Prato qui est restée une troupe de comédiens amateurs.

En 1975, s’effectue une scission au sein de la troupe du Prato. Certains comédiens choisissent de rester amateurs d’autres de devenir professionnels. Ce sera son choix. Elle écrit et joue dans les différents cafés-théâtres du Nord-Pas-de-Calais son 1er one-woman-show La Costumière d'Arfo.

En 1976, elle retrouve un ancien du Prato devenu professionnel, Alain Nempont, pour créer avec Dominique Sarrazin et Ronny Coutteure Arlequin au Pays noir (Esmeraldina) produit par le Théâtre de la Salamandre à Tourcoing avant de jouer dans Martin Eden d’après Jack London, une création collective de la Salamndre. En 1977, elle signe un contrat avec le théâtre de la Salamandre et intègre la troupe. Elle va jouer dans les spectacles mis en scène par Gildas Bourdet ou avec des metteurs en scène invités comme Jérôme Deschamps. Elle est de toutes les créations de cette compagnie jusqu'en 1986. Elle se consacre aussi de plus en plus à l'écriture. Elle se donne la mort en 1989[1].

ComédienneModifier

AuteureModifier

À partir de 1986, elle se consacre exclusivement à l’écriture de pièces de théâtre et de nouvelles dont :

Deux pièce seront jouées après son décès :

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Mourir d'amour Agnès Mallet avait écrit plusieurs pièces avant de mourir », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. « La parole est au rire », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. « Agnès Mallet | L’avant-scène théâtre », sur www.avantscenetheatre.com (consulté le 20 juin 2017)

Liens externesModifier