Affrontements armés arméno-azerbaïdjanais de 2020

conflit en 2020
Localisation du conflit.

Les affrontements entre les Forces armées arméniennes et celles d'Azerbaïdjan désignent un conflit entamé le 12 juillet 2020 dans les régions du Tavush (Arménie) et du Tovuz (Azerbaïdjan).

Les escarmouches ont repris le 13 juillet et se poursuivent avec une intensité variable, ayant fait au moins 16 victimes militaires et une civile. Parmi les victimes militaires azerbaïdjanaises figuraient un général de division, un colonel et deux majors[1]. Le gouvernement arménien a également signalé la mort d'un major, d'un capitaine et de deux sergents. Les escarmouches ont été menées principalement par l'artillerie et les drones, sans infanterie.

DéroulementModifier

Les affrontements initiaux ont eu lieu le long du village de Mosesgegh dans la région du Tavush en Arménie et du village d'Agdam dans la région de Tovuz en Azerbaïdjan[2].

EscarmouchesModifier

12 juilletModifier

La cause exacte des escarmouches initiales n'est pas claire[3]. À 16 h 08, le ministère azerbaïdjanais de la Défense a signalé qu'à partir de l'après-midi, "des unités des forces armées arméniennes, violant gravement le cessez-le-feu en direction de la région de Tovuz à la frontière entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, ont tiré sur nos positions à l'aide de montures d'artillerie ".

Puis, à 16 h 55, Shushan Stepanyan, attachée de presse du ministre arménien de la Défense David Tonoyan a publié une déclaration écrite sur son compte Facebook. Selon Stepanyan, vers 12 h 30, les militaires des forces armées azerbaïdjanaises ont tenté de traverser la frontière de l'Etat arménien dans un véhicule UAZ pour des raisons inconnues. Après l'avertissement de la partie arménienne, les militaires azerbaïdjanais ont quitté leur véhicule et sont revenus à leur position. À 13 h 45, les militaires des forces armées azerbaïdjanaises ont réitéré la tentative d'occuper la position frontalière des forces armées arméniennes, utilisant désormais des tirs d'artillerie, mais ont subi la pression de la partie arménienne, étant repoussés.[4] Selon Stepanyan, le véhicule précédemment contrôlé par les militaires azerbaïdjanais a été détruit peu de temps après.[5]

ConséquencesModifier

ArménieModifier

Grade Nom Année de naissance Date de décès Date de l'inhumation
Capitaine Sos Elbakyan 1992 14 Juillet 15 Juillet
Sergent junior Smbat Gabrielyan 1999/2000 16 Juillet
Sergent junior Gricha Matjosyan
Major Garuch Hambardzumyan 1989 16 Juillet
Privé Arthur Muradyan 2001 23 Juillet 25 Juillet

AzerbaïdjanModifier

Grade Nom Année de naissance Date de décès Date de l'inhumation
Privé Khayyam Dachdemirov 2002 12 juillet 13 juillet
1ère classe privée Elchad Mammadov 1996
Sergent Vugar Sadigov 1987
Lieutenant principal Rachad Mahmudov 1992 13 juillet
Colonel Ilgar Mirzayev 1973 14 juillet 15 juillet
Major Anar Novruzov 1976 14 juillet
Major Namig Ahmadov 1984
Major Général Polad Hachimov 1975 15 juillet
Privé Eltchin Mustafazade 1992 14 juillet
Adjudant Ilgar Zeynalli 1995
Adjudant Yachar Babayev 1987 15 juillet
Privé Nazim Ismayilov 1996 16 juillet 16 juillet

Notes et référencesModifier

  1. « Fierce fighting in the direction of Tovuz region is continuing », sur web.archive.org, (consulté le 1er août 2020)
  2. « Combats meurtriers à la frontière entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan », sur Euronews (France), .
  3. « Nouveaux affrontements entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, le bilan passe à quatre morts », sur RTBF Info, (consulté le 1er août 2020)
  4. (hy) « Ադրբեջանի զինված ուժերի զինծառայողները ՈՒԱԶ մակնիշի ավտոմեքենայով ՀՀ պետական սահմանը խախտելու փորձ են կատարել », Hetq,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 12 juillet 2020)
  5. (hy) « Տավուշում հրետանի է կիրառվել, Ադրբեջանը 2 զոհ, 5 վիրավոր ունի », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 12 juillet 2020)