Affaire de l'agression de Jussie Smollett

L'affaire de l'agression de Jussie Smollett est une affaire qui débute le , lorsque l'acteur américain Jussie Smollett déclare à la police avoir été attaqué physiquement tôt le matin au 300 rue East Lower North Water, dans le Streeterville de Chicago, par deux hommes qui, après avoir proféré des insultes racistes et homophobes, lui ont versé dessus une substance chimique inconnue, peut-être de l'eau de Javel et également attaché une corde au cou. Le , Smollett est mis en accusation pour trouble à l'ordre public pour avoir prétendument payé deux frères nigérians-américains afin de mettre en scène un faux crime haineux contre lui et pour avoir déposé un faux rapport de police.

Jussie Smollett en 2018.
Jussie Smollett en 2018.

L'équipe de la défense de Smollett conclut une entente avec les procureurs le , en vertu de laquelle toutes les accusations sont abandonnées en échange d'une peine de travaux d'intérêt général pour Smollett et la confiscation de sa caution de 10 000 $. L’abandon des poursuites a suscité de nombreuses controverses et, le , le FBI annonce entamer une enquête pour savoir pourquoi les accusations ont été abandonnées.

DescriptionModifier

Le , Smollett reçoit une lettre de menaces dans laquelle figure un personnage pendu à un arbre avec une arme pointée vers lui. Le , Smollett déclare avoir été attaqué dans le bloc 300 de la rue East Lower North Water Street, dans le quartier Streeterville de Chicago[1] et une enquête est ouverte pour crime haineux[2]. Des sources policières non identifiées ont par la suite déterminé que Smollett avait organisé l'attaque lui-même[3].

Smollett a déclaré à la police avoir été attaqué à l'extérieur de son immeuble par deux hommes blancs portant des masques de ski qui criaient « C'est un pays MAGA », en référence au slogan du président Donald Trump « Make America Great Again »[2]. Les agresseurs auraient selon Smollet, utilisé leurs mains, pieds et dents comme armes dans cette attaque[4]. Selon une déclaration publiée par le service de police de Chicago, les deux suspects auraient alors « versé un liquide inconnu » sur Smollett et mis une corde autour de son cou[5]. Smollett indique les avoir alors repoussés. Smollett a été soigné au Northwestern Memorial Hospital ; pas grièvement blessé, il a été libéré "en bon état" plus tard ce matin-là[2],[6],[7]. La police a été appelée après 2 h 30[8]. À leur arrivée vers 2 h 40, Smollett avait une corde blanche au cou. Smollett dit que l'attaque était peut-être due à ses critiques sur le gouvernement Trump[9] et que l'agression était liée, d'après lui, à une lettre de menaces qui lui avait été envoyée plus d'un mois auparavant[10].

Réactions initialesModifier

Cette agression a été massivement relayée par les médias dans le monde entier et a provoqué un « torrent d'indignations et de condamnations »[11],[12].

Le , des personnalités publiques ont exprimé leur soutien à Smollett sur les médias sociaux[13]. Des personnalités de l'industrie du divertissement, dont Shonda Rhimes et Viola Davis, ont tweeté leur indignation devant cette attaque et leur soutien à Smollett[13]. Les sénateurs et candidats démocrates Kamala Harris et Cory Booker ont décrit cette attaque comme un lynchage[13],[14]. Dans une entrevue avec April Ryan d'AURN, le président Trump a été interrogé au sujet de l'attaque de Smollett et a déclaré : « Je pense que c'est horrible »[15]. Face au scepticisme de certains commentateurs, Smollett s'est défendu en disant que, si les agresseurs avaient été des Mexicains, des musulmans ou des Noirs, les « sceptiques m'auraient soutenu beaucoup plus... et que cela en [disait] long sur la place que nous [ndtr : sous entendu les minorités ethniques et sexuelles] occupons actuellement dans notre pays »[16].

EnquêteModifier

Le , la police de Chicago a perquisitionné au domicile de deux suspects, deux frères, d'origine nigériane, qui avaient fait office de figurants sur Empire. La police a récupéré de l'eau de Javel et d'autres objets dans le logement[17]. Les frères ont été placés en garde à vue pour coups et blessures mais n'ont pas été inculpés[18]. Selon l'avocat des frères, ils connaissaient Smollett pour avoir passé du temps avec lui dans un gymnase[18]. Les deux hommes ont été libérés le sans être accusés de crime[19],[20], Anthony Guglielmi, le porte-parole du Chicago Police, a déclaré que leur remise en liberté était « due aux nouveaux témoignages recueillis » pendant les interrogatoires[19].

La police de Chicago a plus tard déclaré à ABC News[21] : « Le , deux sources policières anonymes de Chicago ont informé CNN que la police de Chicago avait découvert des preuves indiquant que Smollett avait payé les deux frères 3 500 $ pour monter l'attaque[22],[23]. Les vérifications indiquent que les frères ont acheté la corde trouvée autour du cou de Smollett dans une quincaillerie de Ravenswood au cours du week-end du [3],[24] et que la police de Chicago avait demandé à leur avocat des explications supplémentaires[18] ».

Le , Smollett a été accusé d'un crime de classe 4 pour avoir déposé une fausse déclaration auprès de la police[25],[26],[27]. Le , le procureur du comté de Cook, Kim Foxx, a annoncé qu'elle s'était retirée de l'enquête en raison de sa « connaissance des témoins potentiels dans cette affaire »[28],[29]. Le chef d'accusation de Smollett dans l'Illinois est passible d'une peine maximale de trois ans de prison[25]. Smollett a engagé l'avocat Mark Geragos en plus des avocats de Chicago Todd Pugh et Victor Henderson pour travailler à sa défense juridique[30].

Le FBI enquête pour savoir si Smollett était impliqué dans la lettre de menaces qui lui a été envoyée la semaine précédant l'incident[10].

Smollett a engagé Chris Bastardi, gestionnaire de crise, pour le représenter[31]. Les prochains épisodes d'Empire ont été réécrits pour réduire le rôle de Smollett[32],[33].

ArrestationModifier

 
Acte d'accusation du Grand Jury.

Le , Smollett s'est rendu au poste central de police de Chicago[34]. Peu après, Anthony Guglielmi, porte-parole du CPD, a déclaré que Smollett était en état d'arrestation[35]. Guglielmi a également déclaré que Smollett avait été nommé suspect dans une enquête criminelle pour faux rapport de police, dans un crime de catégorie 4. Smollett risque une peine maximale de trois ans de prison[36].

Plus tard dans la journée, le surintendant de police de Chicago, Eddie T. Johnson, a tenu une conférence de presse sur le canular, donné des détails sur l'enquête et expliqué comment le ministère avait conclu que l'agression présumée avait été mise en scène[37]. La police de Chicago croit que Smollett a monté l'attaque comme un coup publicitaire visant à promouvoir sa carrière[38],[37]. Les frères qui disent avoir contribué à la mise en scène de l'attaque, disent que Smollett a eu l'idée de simuler le crime après que la lettre de menaces qu'il avait reçue, n'avait pas obtenu autant d'attention qu'il aurait espéré[39]. La police allègue que l'acteur avait l'intention de poursuivre sa carrière en surfant sur l'incident et en le reliant au racisme aux États-Unis et au président Trump[37].

Le juge John Fitzgerald Lyke Jr. a fixé la caution de Smollett à 100 000 $ ; l'acteur a payé une caution de 10 000 $ et a été libéré[40]. Smollett a également dû remettre son passeport[41].

Critiques de l'emballement médiatiqueModifier

Selon Megan McArdle, journaliste pour le Washington Post, si les journalistes se concentrent sur les affaires qui correspondent aux récits qu'ils recherchent, ils risquent d'alimenter l'idée que les violences raciales et sexuelles sont des fake news[42].

Abandon des poursuites et controversesModifier

Le , CNBC annonce que le procureur de Chicago abandonne soudainement les poursuites contre Jussie Smollett, sans pour autant blanchir l’acteur des accusations qui pesaient sur lui[43], à condition de renoncer aux 10 000 $ de caution[44].

L'association des procureurs et du barreau de Illinois (Illinois Prosecutors Bar Association - IPBA) a déclaré que l'abandon des poursuites contre Smolett était « très inhabituel » et que « la manière dont cette affaire avait été rejetée était anormale et peu familière aux pratiques du droit des tribunaux. Les procureurs, les avocats de la défense et les juges n'acceptant pas la proposition d'arrangement que M. Smollett a reçue. Plus problématique encore, le procureur de l'État et ses représentants ont fondamentalement induit le public en erreur sur le droit et les circonstances entourant l'abandon des poursuites »[45]. L'IPBA a qualifié de fausses ou trompeuses plusieurs des déclarations faites par le procureur de l'État et ses représentants concernant le traitement de l'affaire[46]. La National District Attorneys Association a publié une déclaration disant qu'un procureur ne devrait pas suivre les conseils d'amis politiquement liés à l'accusé, ne devrait pas se récuser sans récuser l'ensemble du bureau, et a noté qu'« une affaire avec des conséquences telles que celle de M. Smollett ne devrait pas être close sans qu'un jugement de culpabilité ou d'innocence ne soit rendu »[47].

Joseph Magats, premier assistant du procureur, a déclaré que la décision n'était pas une disculpation de Smollett, « nous soutenons l'enquête, nous soutenons la décision de l'inculper [...] le fait que [Smollett] pense que nous l'avons disculpé est une erreur. Je ne peux pas être plus clair que cela ». Le maire de Chicago, Rahm Emanuel, a vivement critiqué la décision en disant qu'il s'agissait d'un « simulacre de justice » et « que le traitement de l'affaire n'était pas à la hauteur ». Le commissaire de police Johnson a déclaré que justice n'avait pas été rendue[48],[49].

Le , le service de police de Chicago publie les rapports de police expurgés associés à l'affaire[50] et le FBI annonce enquêter sur les raisons pour lesquelles les poursuites judiciaires ont été abandonnées[51]. L'audience pour l'annulation des poursuites contre Smollett a été reportée le [52].

En , la nouvelle maire Lori Lightfoot, en fonction depuis le , a déclaré à propos de cette affaire : « Nous avons beaucoup de choses à faire, beaucoup de problèmes urgents qui affectent vraiment la vie des gens. Ce n'est pas une question d'importance pour moi »[53]..

Poursuites judiciairesModifier

Le , les avocats de la ville de Chicago, sous la direction de l'ancien maire Emanuel et du commissaire de police Johnson, envoye à Smollett une lettre de mise en demeure, lui demandant de rembourser à la ville la somme de 130 106,15 $ « dépensée en heures supplémentaires dans l'enquête de cette affaire ». La lettre avertissait que si ce montant n'était pas payé, le Chicago Department of Law pourrait poursuivre Smollett pour allégations de fausses déclarations à la Ville ou « intenter tout autre recours légal disponible en droit ». En vertu des lois citées, Smollett pourrait se voir imposer une amende pouvant aller jusqu'à trois fois le montant des dommages subis par la Ville en raison de fausses déclarations. La ville pourrait également demander le recouvrement des frais judiciaires, des frais de recouvrement et des honoraires d'avocat[54]. Un tribunal devrait déterminer si Smollett est responsable en vertu de la loi selon la norme de prépondérance de la preuve[55]. Smollett pourrait être poursuivi pour 390 000 $ puisque la loi permet le triple dédommagement en cas de faux rapports[56],[57].

Le , la ville de Chicago a intenté une poursuite devant la Circuit Court du comté de Cook contre Smollett pour le coût des heures supplémentaires que les autorités ont consacrées à l'enquête sur l'attaque alléguée, soit 130 105,15 $, selon la plainte[58],[59]. La poursuite demandait en outre que Smollett soit tenu responsable à hauteur de 1 000 $ « pour chaque fausse déclaration faite à la ville, en plus de trois fois le montant des dommages subis par la ville »[58]. Selon un analyste juridique, le processus de divulgation serait d'intérêt pour le public, car les avocats de la ville chercheraient à obtenir une preuve dans le procès civil, indiquant « ils obtiendront des enregistrements sonores. Ils obtiendront des vidéos de surveillance, des relevés téléphoniques et des dépositions »[58].

Le , les deux frères nigérians impliqués dans l'incident ont déposé une poursuite fédérale en diffamation contre l'équipe juridique de Smollett[60],[61].

Le 11 février 2020, Jussie Smollett a été inculpé à Chicago par le procureur spécial Dan Webb. Il doit comparaître le 24 février.[62]

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. (en-US) Sopan Deb, « Jussie Smollett Timeline: Mystery Remains as Actor Is Charged With Faking His Assault », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  2. a b et c Sandra Gonzalez CNN, « 'Empire' star Jussie Smollett attacked in possible hate crime », sur CNN (consulté le )
  3. a et b (en) Ryan Young, Brad Parks and Dakin Andone CNN, « Police sources: New evidence suggests Jussie Smollett orchestrated attack », sur CNN (consulté le )
  4. (en) « Newly revealed report offers chilling details of alleged Jussie Smollett attack », sur ABC News (consulté le )
  5. (en) « Empire star Jussie Smollet assaulted in Chicago in suspected hate crime », sur The Independent, (consulté le )
  6. (en) Joe Otterson et Joe Otterson, « ‘Empire’ Star Jussie Smollett Assaulted in Chicago in Suspected Hate Crime », sur Variety, (consulté le )
  7. (en-US) Nerisha Penrose, « 'Empire' Actor Jussie Smollett Hospitalized Following Racist, Homophobic Attack », sur ELLE, (consulté le )
  8. « Detectives piecing together 'digital puzzle' as they investigate report of attack on 'Empire' actor Jussie Smollett - Chicago Tribune », sur web.archive.org, (consulté le )
  9. (en) « Jussie Smollett Hits Back at Doubters as He Details Brutal Attack », sur The Hollywood Reporter (consulté le )
  10. a et b (en) « Jussie Smollett case: FBI investigates whether actor had any role in threatening letter », sur USA TODAY (consulté le )
  11. « L’acteur noir et gay Jussie Smollett agressé à Chicago », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. « L'agression de Jussie Smollett, acteur noir et ouvertement gay, provoque un torrent d'indignations », sur Le Huffington Post, (consulté le )
  13. a b et c (en) Condé Nast, « The Attack on Jussie Smollett Shows the Paradox of Queer Visibility », sur them. (consulté le )
  14. (en) Maria Vultaggio On 1/29/19 at 3:44 PM, « Cory Booker says Jussie Smollett attack is "attempted modern-day lynching" », sur Newsweek, (consulté le )
  15. (en-US) « President Trump Comments on Jussie Smollett Hate Crime », sur American Urban Radio Networks, (consulté le )
  16. (en) Barbie Latza Nadeau, « Jussie Smollett: You’d Believe Me if I Was Attacked by Black or Muslim Guys », The Daily Beast,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. (en) Hannah Preston On 2/14/19 at 8:01 PM, « The home of two 'persons of interest' has been raided by police in connection to the attack of Jussie Smollett », sur Newsweek, (consulté le )
  18. a b et c (en-US) Tracy Swartz, Jeremy Gorner, Annie Sweeney, « Chicago police investigating whether 'Empire' actor Jussie Smollett paid brothers to stage attack », sur chicagotribune.com (consulté le )
  19. a et b (en-US) Erin Ailworth, « Chicago Police Release Possible Suspects in Jussie Smollett Attack », Wall Street Journal,‎ (ISSN 0099-9660, lire en ligne, consulté le )
  20. (en) « Jussie Smollett case: Two men released after police interrogation reveals 'new evidence' », sur USA TODAY (consulté le )
  21. (en) « Sources: Police investigating whether Smollett staged attack with help of others », sur ABC7 Chicago, (consulté le )
  22. (en) « Brothers Questioned By Police Were Paid $3,500 To Stage Jussie Smollett Attack, Sources Say » (consulté le )
  23. (en) « Detectives Seek To Schedule New Interview With Jussie Smollett After Releasing Two Former Suspects In Alleged Attack », (consulté le )
  24. (en) « Probe into alleged Jussie Smollett attack shifts to whether actor staged incident, source says », sur NBC News (consulté le )
  25. a et b (en-US) Sopan Deb, « Accused of Faking Own Assault, Jussie Smollett Arrested on Felony Charge », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  26. Ray Sanchez, Ryan Young, Bill Kirkos and Brad Parks CNN, « Actor Jussie Smollett faces a felony charge », sur CNN (consulté le )
  27. (en-US) « Jussie Smollett goes from victim to suspect over alleged hate-crime attack », sur The Mercury News, (consulté le )
  28. (en) « Kim Foxx sidesteps Smollett case over 'familiarity with potential witnesses' », sur Chicago Sun-Times (consulté le )
  29. (en) « Cook Co. State's Attorney Kim Foxx recuses herself from Jussie Smollett investigation », sur ABC7 Chicago, (consulté le )
  30. (en) « Jussie Smollett Hires High Profile Defense Attorney, Mark Geragos », (consulté le )
  31. (en-US) Paulina Dedaj, « Jussie Smollett defended by crisis manager as Chicago police say phone records 'insufficient' », sur Fox News, (consulté le )
  32. « Jussie Smollett Cut From ‘Empire’ Episodes As Attack Probe Continues », sur Deadline, (consulté le )
  33. (en) James Barrett February 19 et 2019 Views, « Report: Smollett’s Role In ‘Empire’ Getting ‘Slashed’ », sur Daily Wire, (consulté le )
  34. (en) « Jussie Smollett released from jail after charges detailed: 'It's just despicable' », sur Chicago Sun-Times (consulté le )
  35. « Jussie Smollett Arrested by Chicago Police for 'Publicity Stunt' to Further His Career », sur Complex (consulté le )
  36. « Jussie Smollett is under arrest, in custody of Chicago police | Fox News », sur www.foxnews.com (consulté le )
  37. a b et c (en) « Judge sets $100,000 bond for Jussie Smollett, orders 'Empire' actor's passport surrendered », sur ABC News (consulté le )
  38. (en-US) Sopan Deb et Jack Healy, « Jussie Smollett Rehearsed His Own Assault, Prosecutors Say », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  39. (en) « Brothers implicated in attack on Jussie Smollett tell police the 'Empire' actor was upset that earlier threatening letter didn't get enough attention: Source », sur ABC News (consulté le )
  40. Eliott C. McLaughlin, Amanda Watts and Brad Parks CNN, « Jussie Smollett paid $3,500 to stage his attack, hoping to promote his career, Chicago police allege », sur CNN (consulté le )
  41. « Jussie Smollett directed brothers to pour gas on him and yell slurs, prosecutor says », sur amp.usatoday.com (consulté le )
  42. (en) Megan McArdle, « Jussie Smollett’s story was theatrical. We should have been cautious from the start. », The Washington Post,‎ (lire en ligne)
  43. (en) « Prosecutors drop charges against 'Empire' actor Jussie Smollett for alleged staged hate crime — Chicago mayor calls it 'whitewash of justice' », CNBC,‎ (lire en ligne)
  44. Abandon des poursuites contre l’acteur américain Jussie Smollett, accusé d’avoir inventé son agression raciste et homophobe, lemonde.fr, 26 mars 2019
  45. Lee Roupas, President, Illinois Prosecutors Bar Association, « IPBA Statement on Jussie Smollett Case Dismissal », sur ilpba.org, (consulté le )
  46. « Ill. Prosecutors Group Calls Smollett Case 'Highly Unusal' », sur NBC Chicago
  47. Megan Crepeau, « Two prosecutors' groups rip handling of Jussie Smollett's case by state's attorney's office », sur chicagotribune.com
  48. Megan Crepeau et Madeline Buckley, « Cook County prosecutors drop all charges against Empire actor Jussie Smollett », Chicago Tribune, United States, Tribune Publishing,‎ (lire en ligne, consulté le )
  49. David K. Li, « Chicago Mayor Rahm Emanuel, police chief slam prosecutors for dropping Jussie Smollett charges », NBC News, New York, NBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  50. WBBM-TV Staff, « Jussie Smollett Case: Police Reports Reveal New Information », WBBM-TV, Chicago, CBS Corporation,‎ (lire en ligne, consulté le )
  51. « The FBI Is Looking Into Why Charges Against Jussie Smollett Were Dropped », sur BuzzFeed News
  52. WLS-TV Staff, « Jussie Smollett update: FBI reviewing circumstances of Jussie Smollett's charges being dropped, sources confirm », WLS-TV, Chicago, Walt Disney Television,‎ (lire en ligne, consulté le )
  53. Chicago Mayor-Elect Lori Lightfoot Confirms Jussie Smollett's Case 'Doesn't Rank as a Matter of Any Importance' The Root, Tonja Renée Stidhum, 4/15/19
  54. « City leaders: Smollett owes Chicago $130K for investigation », sur AP NEWS,
  55. « Jussie Smollett to face civil lawsuit over alleged hoax that cost Chicago more than $130,000 », sur www.cbsnews.com
  56. MICHAEL TARM, AP Legal Affairs Writer, « Chicago to sue Jussie Smollett for costs of investigation », sur KLEW,
  57. Laura Bradley, « Jussie Smollett Officially Sued by the City of Chicago », sur Vanity Fair,
  58. a b et c « Jussie Smollett update: City sues 'Empire' actor for cost of investigating alleged staged attack », ABC Eyewitness 7 News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  59. (en) Gene Maddaus et Gene Maddaus, « Chicago to Sue Jussie Smollett After He Refuses to Pay Investigation Costs », sur Variety, (consulté le )
  60. « Jussie Smollett case: Brothers accused of carrying out attack sue actor's legal team for defamation », sur USA TODAY
  61. MICHAEL TARM and CARYN ROUSSEAU, « Brothers sue Jussie Smollett's lawyers, claiming defamation », sur chicagotribune.com
  62. (en-US) « Jussie Smollett accused of lying to CPD, indicted on 6 counts of disorderly conduct », sur FOX 32 Chicago, (consulté le )