Affaire Daval

affaire criminelle française

Affaire Daval
Alexia Daval en 2017.
Alexia Daval en 2017.

Fait reproché Homicide précédé d'une strangulation
Chefs d'accusation Strangulation et meurtre
Pays Drapeau de la France France
Ville Gray-la-Ville (Haute-Saône)
Date Dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017
Nombre de victimes 1 (Alexia Daval)
Jugement
Statut Instruction close
Date du jugement Procès prévu en 2020

L'affaire Daval ou l'affaire Alexia Daval est une affaire criminelle française concernant le meurtre d'Alexia Fouillot, épouse Daval, dont le corps a été retrouvé calciné le .

Après avoir pleuré publiquement la disparition de son épouse aux côtés de ses parents lors d'une marche silencieuse, Jonathann Daval est rapidement interpellé et placé en garde à vue. Il avoue avoir tué sa femme "accidentellement" avant de se rétracter et d'accuser son beau-frère d’être le meurtrier dans le contexte d’un complot familial. Il finit par avouer son crime après des mois de dénégation et de fausses accusations à l'encontre de celui-ci et enfin il reconnaît avoir consumé une partie du corps de sa conjointe.

L'avocat de J. Daval argue publiquement du caractère de la victime pour expliquer le meurtre.

L'instruction de l'affaire est close en novembre 2019 avec un procès prévu en devant la cour d'assises de Haute-Saône.

DescriptionModifier

Alexia Daval, âgée de 29 ans, disparaît de son domicile de Gray-la-Ville (commune voisine de Gray) dans la matinée du [1]. D'après son mari, Jonathann Daval, la femme était sortie faire son jogging. Après l'avoir recherchée avec Grégory Gay (le beau-frère d'Alexia) en voiture sur son parcours de course habituel, Jonathann Daval appelle sa femme sur son portable. Ensuite, les deux hommes vont aux urgences puis à la gendarmerie signaler la disparition vers 12 h 30. Jonathann affirme qu'Alexia n'a pas réapparu depuis qu'elle est partie faire son jogging dans la matinée[2]. Deux jours plus tard, le cadavre d'Alexia est retrouvé en partie calciné et dissimulé sous des branchages dans un bois à Esmoulins, commune proche de Gray-la-Ville et de Gray, dans le bois de la Vaivre[3]. D'après l'autopsie, elle a été frappée et étranglée à mains nues.

L'affaire provoque une vive émotion sur le plan national et crée un début de psychose[pas clair] dans la région, en particulier chez les promeneurs, randonneurs et joggeurs, nombreux dans le secteur où Alexia est censée être allée courir. Par ailleurs, de nombreux riverains connaissent ses parents, très engagés dans la vie de la commune. Des centaines de personnes participent aux différents hommages rendus à la victime[4],[5], notamment le où près de 8 000 personnes se rassemblent lors d'une marche silencieuse[6],[7],[8].

De plus affaire déjà très médiatique, elle a connu de nombreux rebondissements mais aussi par toutes les conséquences qu’elle aura, quelle qu’en soit l’issue. Même l'assemblée nationale s'intéresse à cette affaire hors norme. La justice a été elle aussi bousculée, au point qu’un large chapitre de l’ordonnance de mise en accusation de M. Daval déplore justement de trop nombreuses fuites, l'avocat de ce dernier Maître Randall Schwerdorffer est mis en cause concernant la fuite de la presse. Des manœuvres imaginées par Daval pour incriminer son beau-frère et sa belle-famille[9].

EnquêteModifier

La gendarmerie porte rapidement ses soupçons sur le mari de la victime. Malgré cela ce ne sera qu'après trois mois d'investigations, qu'elle oriente, clairement, ses soupçons sur Jonathann Daval. Jonathann devient le principal suspect. Son interpellation a lieu le [10],[11],[12],[13].

Au bout de 30 heures de garde à vue, Jonathann Daval avoue, le , avoir étranglé son épouse « par accident ». À l'issue des 48 heures de garde à vue, il est mis en examen pour « meurtre sur conjoint »[1],[14],[15],[16],[17].

Relation du couple et défense de Jonathann DavalModifier

L'analyse du téléphone d'Alexia Daval permet la découverte d'échanges SMS assez violents avec son mari. La personnalité « écrasante » d'Alexia sur son mari devient un point de la défense du suspect[18],[19],[20]. Depuis plusieurs années, le couple tentait d'avoir un enfant, tentatives vouées à l'échec. À ce sujet, les SMS auraient mis en évidence une pression et des humiliations qu'aurait exercées en continu Alexia sur son mari. Alexia considère son mari comme responsable de l'infertilité du couple et lui reproche violemment leurs échecs[21]. Interrogé à ce sujet, Randall Schwerdorffe, avocat de Jonathann, dira qu'Alexia lui reprochait : « T'es impuissant, tu bandes pas, t'es une merde ». Pour éclairer son propos, il ira jusqu'à émettre une analogie entre Alexia et sa propre femme, une « dominante », « écrasante », qui « fait des concessions à sa liberté (respectivement la sienne, donc par analogie celle de Jonathann) si elle estime que ça le mérite »[22]. L'avocat déclarera que « La réalité du dossier c’est que Jonathann subissait des violences. C’est un sujet tabou les violences physiques et morales faites aux hommes. On a toujours l’impression que ce n’est pas possible et que c’est un artifice de défense. Les jurés apprécieront. »[23]

Selon la version du mari, au retour d'un dîner chez les parents d'Alexia, une dispute aurait éclaté et pris une tournure violente. Jonathann aurait alors tenté de maîtriser Alexia et aurait perdu le contrôle. Selon l'employeur du suspect, informaticien de 34 ans, rien ne laissait paraître une telle situation conflictuelle. Jonathann s'est rendu sur son lieu de travail pour dépanner une imprimante[24]. Le fait que le couple ne pouvait pas avoir d'enfants aurait créé une source de conflit qui aurait dégénéré[25]. L'avocat Randall Schwerdorffer, défenseur de Jonathann Daval, explique aussi avoir été dépassé quant aux critiques dont il fait l'objet[26]. De plus, « il craint d'être dessoudé par sa hiérarchie »[27].

Le 7 novembre 2019, la chaîne CNews révèle que Daval ne pouvait plus supporter la personnalité de son épouse à tel point qu'il a fini par " péter le plomb ". Il l’a bloquée, il l’a étranglée et il l’a frappée. Ce qu'il voulait, c’est qu’elle se taise[28],[29].

Première demande de remise en liberté, échecModifier

Le 2018, Jonathann Daval déposera une demande de remise en liberté. L'informaticien nie désormais avoir tué son épouse et évoque un « complot familial[30]» tandis que les parents d'Alexia, leur fille Stéphanie, et leur gendre Grégory demandent une confrontation immédiate avec lui. Le , sa demande de mise en liberté est rejetée principalement pour sa sécurité[31],[32].

ADN et autres éléments trouvés sur les lieuxModifier

Quatre jours après ce refus, le dernier rapport d'expertise scientifique réfute sa défense en confirmant que seul son ADN a été retrouvé sur le corps de la victime[33],[34],[35].

Le 22 octobre 2018, on apprend qu'une bombe aérosol sans bouchon a été découverte au domicile de Jonathann Daval, tandis qu'un capuchon a été retrouvé près du corps partiellement calciné d'Alexia ; de plus, des traces de sperme ont été détectées sur le short de la victime[36],[37],[38].

Le , l'un des avocats de Jonathann confirme qu'un document de deux pages écrit par celui-ci dix jours après la mort de son épouse, supposé décrire le déroulement du jour de la disparition de la jeune femme, a été retrouvé dans l'ordinateur de l'intéressé. Il doit être entendu le jeudi par le magistrat instructeur. À partir du , il sera confronté d’une part aux parents d’Alexia, Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, et d’autre part à son beau-frère Grégory Gay et à son épouse Stéphanie, sœur d’Alexia, qui se sont constitués parties civiles[39],[40],[41],[42].

Le , on apprend qu'un fragment d'ADN a été retrouvé dans le coffre de la voiture professionnelle du suspect qui aurait servi à transporter le corps. Il s'agit d'un cheveu de Martine Henry, la mère de Jonathann. Ce rapprochement pourrait conduire les enquêteurs à de nouvelles investigations[43],[44],[45],[46]. Cet élément, qui figurait dans le dossier, aurait été relevé par son beau-frère Grégory Gay.

Dès le lendemain, Martine Henry réagit sur BFMTV : elle nie formellement être montée dans cette voiture, surtout dans le coffre. Pour elle, s'il s'agit bien d'un de ses cheveux, cela ne peut être que par "transmission", de par la volatilité naturelle d'un cheveu. Elle a pu perdre ce cheveu en serrant son fils, en l'embrassant, il s'est sûrement posé sur ses vêtements. D'ailleurs, elle nie une quelconque complicité, et réaffirme qu'en aucun cas elle n'est impliquée dans cette affaire. Elle ajoute même : "Je pense que Grégory a fait ça pour déstabiliser Jonathann[47],[48]. Ce même , des éléments concernant les résultats de l'autopsie fuitent dans la presse : ils révèlent qu'Alexia prenait des médicaments et des substances (dont certaines interdites) depuis plusieurs mois et que des traces ont été découvertes dans son corps par les médecins légistes. Me R. Schwerdorffer, avocat de Jonathann Daval, réagit en condamnant l'attitude des parties civiles qui, selon lui, voudraient en conclure que son client tentait d'empoisonner son épouse[49],[50],[51].

Le 11 décembre 2019, la presse indique que la famille d'Alexandra Daval a demandé un complément d'information sur un possible empoisonnement, avec notamment une analyse des relevés bancaires du couple pour savoir qui aurait acheté les médicaments. Les trois molécules retrouvées dans le corps de la victime — du zolpidem (un hypnotique qui a les effets d'un somnifère), du tétrazépam (un décontractant musculaire qui n'est plus légal depuis 2013) et du tramadol (un antalgique opiacé) — semblent d'après les analyses avoir été ingérées régulièrement pendant près d'un an avant la mort de la victime, avec une augmentation nette sur les derniers mois. Cette donnée est incompatible selon la famille avec les précautions que prenait Alexia Daval qui souhaitait avoir un enfant[52],[53],[54]. Du coup la famille pense qu'Alexia pourrait avoir été victime de ce qu'elle appelle une "soumission chimique" dirigée par Johnathann. Elle pense également que ledit Jonathann ne lui a pas tout dit[55],[56],[57]. Suite à ces révélations maître Schwerdorffer fortement surpris dénonce qu'il n'y a aucun élément permettant d'accréditer un assassinat, une préméditation ou un empoissonnement, en plus aujourd'hui tout le monde peut recourir à l'automédication. De son côté le procureur de Vesoul, Emmanuel Dupic ayant également un avis similaire que maître Schwerdorffer, rejette la demande d'actes complémentaires formulées par la famille d'Alexia Daval. Le procureur estime que les causes du décès d'Alexia sont connues et souligne qu'il y a déjà deux expertises au dossier sur les médicaments ingérés par la victime. Néanmoins ce sera la juge d'instruction qui va trancher sur cette demande d'investigations complémentaires[58],[59].

Grégory Gay est persuadé que c'est Jonathann son beau-frère qui est responsable de l'empoisonnement de sa légitime[60].

Confrontation de Jonathann avec sa belle famille, aveuxModifier

Le , Jonathann est de nouveau confronté aux membres de sa belle-famille mais cette fois-ci un par un. Me Jean-Marc Florand, l'avocat des parents d'Alexia, déclare que cette confrontation sera "un tournant décisif, sans doute la dernière occasion de connaître la vérité"[61],[62],[63],[64]. À l’issue de ce nouvel interrogatoire, les avocats de Jonathann vont « très certainement » demander au magistrat qu’un transport judiciaire soit organisé à l’endroit où le cadavre en partie calciné d'Alexia a été découvert, le [65],[66],[67].

Au terme de cette longue journée de confrontations voulue par l'avocat clermontois de Grégory Gay avec les 4 membres de sa belle-famille organisée au tribunal de grande instance de Besançon, le procureur de la République annonce un énième rebondissement dans cette affaire : après avoir maintenu sa dernière version des faits toute la matinée face à son beau-frère et sa belle-sœur, Jonathann Daval a fini par craquer dans l'après-midi lorsque sa belle-mère Isabelle Fouillot lui a montré une photo d'Alexia avec leur chat. Il s'est alors effondré, sortant de son déni, pour avouer qu'il était bien le meurtrier de sa femme. À l'issue de ces face-à-face difficiles, la mère de la victime se dit soulagée pour toute la famille, vraiment satisfaite et espère une fin prochaine de l'information judiciaire. Jugeant qu'il n'y a plus de place au doute après cette étape capitale dans la procédure, elle attend un procès qui devrait se tenir d'ici fin 2019, début 2020[68],[69],[70],[71].

Il sera prévu que Jonathann soit de nouveau entendu en par le juge pour s'expliquer sur les éléments suivants : "Qui a mis le feu au corps d'Alexia Daval ?", "Pourquoi des traces de trois médicaments dont certains interdits sont présentes dans le corps de la victime ?", "Pourquoi Alexia a-t-elle de nombreuses traces de coups notamment au niveau du visage ?", et enfin "Comment expliquer les crises de démence soudaines d'Alexia dont personne excepté son mari n'était au courant ?" En plus de ces interrogations, une reconstitution des faits de la soirée du 27 au lors de laquelle Alexia a été tuée aura lieu, et aussi deux nouvelles expertises psychologique et psychiatrique pour tenter de mieux cerner la personnalité du mis en examen[72].

Le , on apprend que l'époux Daval, entouré de ses avocats, a été entendu par le juge d'instruction dans la plus grande discrétion afin de livrer les circonstances exactes du décès de sa femme. Il s'est expliqué très précisément sur le déroulement, mais le seul point sur lequel il ne s'est pas exprimé est qu'il ne reconnaît pas la crémation du corps d'Alexia[73],[74],[75],[76].

Personnalité de Jonathan DavalModifier

Selon des informations du Républicain Lorrain, un "premier psy" aurait été missionné en tant qu'expert par le juge d'instruction, et ses conclusions seraient "sévères" concernant le mari. Une première expertise psychiatrique de Jonathann Daval fait état de "traits pervers" et sa "capacité de manipulation". Rapidement l'avocat de Daval conteste ces descriptions et a vivement réagi en dénonçant une "violation du secret de l'instruction" destinée à "décrédibiliser la parole de Jonathann Daval"[77],[78].

Une expertise psychiatrique datée du 12 juillet 2018, décrit que Daval ne présente pas un état dangereux sur le plan psychiatrique, mais il est dangereux sur le plan criminologique. Daval est décrit aussi comme une personnalité "agressive", colérique, et caméléon, en gros il peut s’adapter ou transformer la réalité en fonction des circonstances". Maître Randall Schwerdorffer, l'avocat de Daval, n'est pas d'accord avec ces descriptions parce qu'il n'y a pas un élément [patent] dans le dossier qui qualifie son client comme tel[79],[80],[81],[82],[83].

Pendant l'été 2019, une expertise psychiatrique révèle que Jonathann Daval a "une pathologie de personnalité" et une personnalité "de type obsessionnel" qui le rendent instable et pouvant craquer à tout moment. Tous ces troubles dateraient de son enfance, et il semblerait que J. Daval ait développé des TOC, notamment, "amour de l'ordre, de la propreté, du rangement et persistance de rites de vérification"[84],[85],[86]. L’avis du psychiatre est nettement moins sévère que la première expertise psychologique, qui présentait le mis en cause comme « colérique », « agressif » et « manipulateur »[87].

Enfin, une enquête de personnalité est menée. L'enquêteur, qui a interrogé une vingtaine de personnes, n'a recueilli « aucun renseignement négatif sur le comportement de Jonathann Daval, avant les faits ». Ses proches le décrivent comme une personne très bien insérée dans la société, un bon sportif, sans problème financier, mais déclarent que son épouse avait tendance à le dominer, à réguler son alimentation, et à surveiller son emploi du temps, bien qu'il ne s'en soit jamais plaint. Son caractère maniaque sur la tenue de la maison et des tensions au sein du couple liées au désir d'enfant de la victime sont aussi évoquées[88].

Reconstitution et aveux définitifsModifier

On apprend en que la reconstitution des faits est prévue en à l'ancien domicile de Gray-la-Ville (Haute-Saône) des 2 époux Daval, puis dans le bois où le corps de la jeune femme avait été retrouvé[89],[90],[91],[92].

Il est précisé le que la reconstitution du meurtre en présence de Jonathann, le principal suspect poursuivi pour "meurtre sur conjoint", est prévue le . Elle se tiendra à partir du petit matin dans la maison du couple et s’achèvera à la mi-journée dans le bois, à une dizaine de kilomètres, où le corps d'Alexia avait été découvert en partie carbonisé[93],[94]. Seront présents également les parents d'Alexia, de même que Stéphanie Gay la sœur de la victime et Grégory Gay son époux, le Procureur de la République, les enquêteurs, la juge d'instruction, les avocats, les médecins-légistes et les parties civiles. L'enjeu de cette reconstitution est surtout de lever les dernières questions en suspens, notamment de savoir qui a mis le feu au corps[95],[96],[97]".

Lors de la reconstitution du qui a débuté à cinq heures du matin afin de reproduire peu ou prou les conditions nocturnes du meurtre, Jonathann a fini par craquer après un an et demi de dénégation. Confronté à ses contradictions, il a avoué avoir brûlé partiellement le corps de son épouse après lui avoir porté 5 à 10 coups mortels d'une extrême violence au visage et l'avoir étranglé pendant quatre minutes dans la nuit du 27 au . Cet aveu a levé les dernières zones d'ombre qui planaient sur ce dossier et définitivement écarté la thèse d'une complicité avancée un temps par certains membres de la partie civile[98],[99],[100],[101].

Le magazine hebdomadaire français d’actualités et d’images, Paris Match révèle que Jonathann a toujours gardé l'alliance de son épouse, "symbole insignifiant" de leur amour passé. Il avait pris soin de la garder autour de son cou jusqu'à son interpellation en , ce qui éveilla les soupçons des enquêteurs. Par ailleurs, quelques questions concernant la préméditation se posent notamment les traces de sperme appartenant au meurtrier retrouvées sur le short de son épouse, ce qui sous-entend qu'il l'a violée après sa mort, ou encore, la volonté du criminel de calciner une partie du corps de son épouse, après l'avoir tuée[102].

Le , dans une interview accordée au Parisien Isabelle Fouillot, mère de la défunte, a dévoilé la demande très surprenante de Jonathann Daval, suspect du meurtre. Lors de la reconstitution, il lui demandait des nouvelles de son chat Happy. C'était complètement déplacé selon Isabelle Fouillot[103],[104]. De plus elle ressent toujours de la haine envers lui et surtout elle a énormément de regret que sa fille et lui se sont croisés le chemin. Elle se demande également et ne cesse de penser pourquoi Jonathan a pu commettre ce crime[105].

Affaires judiciaires connexesModifier

Thèse du complotModifier

Le , lors d'une audition par un juge d'instruction de Besançon à sa demande, Jonathann Daval modifie sa ligne de défense et revient sur ses aveux : il nie avoir tué sa femme. Il reconnaît avoir été présent sur les lieux mais accuse son beau-frère Grégory Gay d'avoir étranglé Alexia en tentant de la maîtriser lors d'une crise d'hystérie au domicile de ses parents dans la nuit du 27 au . Jonathann Daval ajoute que la famille aurait cherché à étouffer l'affaire[106],[107],[108],[109]. Il va jusqu'à évoquer un véritable « complot familial » ourdi pour cacher ce drame.

À cette occasion, Me Florand, l'avocat de la famille d'Alexia, dira attendre « avec beaucoup d’impatience » le résultat des expertises psychiatriques et de personnalité de Jonathann[110],[111],[112]. Il confirme par ailleurs qu'il n'a jamais exclu l'éventualité de complicité(s) dans la commission des faits.

Le , on apprend que Grégory Gay et sa femme (la sœur d'Alexia) ont choisi un nouvel avocat pour assurer leur défense et riposter aux accusations portées contre eux par leur beau-frère[113],[114].

Le jeudi , Jonathann est interrogé par le juge d'instruction du tribunal de Besançon chargé de l'affaire à partir de h 30, pendant plus de quatre heures face à ses beaux-parents, son beau-frère et sa belle-sœur. Il maintient intégralement sa version des faits lors de cette audition continuant d'accuser son beau-frère du meurtre d'Alexia, et évoque toujours la thèse du "complot familial". Il ajoute même que c'est sa belle-sœur qui lui aurait dicté le document de deux pages sur le déroulement du jour de la disparition de sa conjointe. Les quatre personnes récusent toutes ces accusations[115],[116].

Le , il est révélé par son avocat que Grégory Gay vient de déposer plainte le à Gray à l'encontre de son beau-frère Jonathann Daval pour dénonciation calomnieuse[117],[118],[119],[120]. Il en veut aussi beaucoup à l'entourage de Jonathann (famille, amis et avocats) d'avoir défendu et propagé la thèse "folle" du complot. Le lendemain , on apprend que les 3 autres membres de la famille vont faire de même dans les prochains jours. D'autre part, les médias rapportent depuis quelques jours le début d'une polémique entre G. Gay et R. Schwerdorffer (l'avocat de J. Daval) qu'il accuse d'avoir fait fuiter dans la presse des propos véhéments qu'il (Grégory Gay) aurait tenus envers lui lors des confrontations du . Se sentant blessé, l'avocat de Jonathann aurait alors montré son téléphone mobile au juge en lançant "Vérifiez par vous-même, ça ne vient pas de moi", Grégory lui rétorquant aussitôt : "Sans blague". Grégory et sa femme s'étonnent également du fait que, l'après-midi du , alors qu'ils attendaient tous les deux dans une pièce à part (après leurs 2 confrontations respectives du matin avec Jonathann et que c'était au tour d'Isabelle Fouillot de se confronter à lui), ils aient pu voir "en direct" l'évolution de cette confrontation sur les réseaux sociaux et Internet ; Grégory Gay accuse implicitement l'avocat de Jonathann Daval d'en être le responsable : ils l'ont vu passer plusieurs fois allant de la salle où se tenait la confrontation vers l'endroit où se trouvait la mère de Jonathann. Grégory déplore enfin le fait qu'à l'issue de la dernière confrontation dans laquelle le suspect s'est enfin livré, les 4 membres de la famille aient été tous invités à rejoindre Jonathann dans une même pièce dans l'espoir qu'il se libère totalement. Après avoir finalement accepté, lui et sa femme se montrent déçus par l'attitude des conseils de leur beau-frère qui refusent cette requête au prétexte que la convocation initiale ne la prévoyait pas.

Changement d'avocatModifier

Les parents d'Alexa changent d'avocat pour problèmes de communication" avec leur ancien conseil. Leur avocat se sent soulagé[121],[122],[123],[124].

Du viol du secret de l'instructionModifier

 
Maître Randall Schwerdorffer, avocat de Jonathann Daval et personnalité du dossier.

Le parquet de Besançon décide le d'ouvrir une enquête pour violation du secret de l'instruction pour savoir qui a raconté aux journalistes le déroulement des confrontations entre la famille d'Alexia et son mari, Jonathann, le dernier. Grégory Gay accuse l'avocat de Jonathann d'être le responsable de cette divulgation, ce que l'avocat dément formellement. "Je lui (mère de Jonathann) ai fait part de l'état émotionnel de son fils à qui on venait de montrer une photo d'Alexia et du chat. Je ne vois pas ce qui m'interdisait de parler à Martine Henry." Le conseil de Jonathann Daval ajoute que le secret de l'instruction a été violé plusieurs fois dans cette affaire, notamment au début de l'enquête, sans que la justice n'enclenche de procédures. Pour cette fois, elle ne vise que les faits qui ont été rapportés par les médias le jour des confrontations, et non l'ensemble de l'affaire[125],[126],[127].

Le , le journal L'Est Républicain révèle que l'avocat de J.Daval, Me R.Schwerdorffer fait l'objet d'une enquête déontologique pour violation du secret de l'instruction lors de cette fameuse confrontation du  ; mais il ne tarde pas à réagir, dénonçant un acharnement à son encontre de la part du procureur de la République du parquet de Besançon Étienne Manteaux[128],[129],[130].

Le , la chaîne de TV régionale France 3 Franche-Comté révèle que le conseil de Jonathann, Me Randall Schwerdorffer, sera jugé en correctionnelle le prochain pour violation du secret professionnel suite à l'incident du pendant la confrontation entre son client et sa belle-famille. L'audience se tiendra devant le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier[131],[132],[133],[134].

L'audience du de Me Randall Schwerdorffer laquelle n'a duré que quelques minutes, est ajournée. Le rendez-vous est repoussé au prochain[135],[136],[137],[138].

Le rendez-vous de Me Randall Schwerdorffer du devant le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier dans le Jura sera une nouvelle fois reporté. Il n'a pas fait le déplacement, représenté par son avocat. Tous les deux ont souhaité le dépaysement du procès vers le tribunal de Strasbourg. Leur demande est acceptée[139].

La date du jugement de Me Randall Schwerdorffer sera fixée le à Strasbourg. Il sera défendu par 4 avocats[140],[141],[142].

Cambriolage de la maison du couple DavalModifier

Le , le procureur de la République de Vesoul annonce que l'ancienne maison du couple Daval en Haute-Saône, inoccupée depuis l'arrestation de Jonathann, soupçonné du meurtre de son épouse Alexia, a été « cambriolée »[143],[144],[145],[146].

Le , Jonathann, accompagné d'un de ses avocats, est conduit à son ancien domicile pour des constatations sans lien avec le cambriolage récent. La fouille de la maison mettra en évidence la présence d'objets sexuels, Jonathann Daval fera remarquer qu'un certain nombre manqueraient dont deux appartenant à Alexia[147] : un « rose classique » et « des boules de geisha argentées ». Selon lui la présence de ces objets s'inscrirait dans le cadre des problèmes sexuels que le couple rencontrait, son épouse « s'enfermait dans la chambre », « Elle me disait : "Je te remplace par mes sextoys. C'était de plus en plus dur pour moi" »[148],[149],[150]. Cette même fouille mettra en évidence la disparition d'autres objets symboliques : l'alliance de son épouse, un album de mariage, un caméscope.

Étienne Manteaux, procureur de la République du parquet de Besançon, déclare que ce même jour Jonathann avait livré une version assez détaillée du déroulement des faits, et le juge voulait pouvoir confronter certains éléments des faits à la configuration des lieux. Jonathann redeviendra alors coopérant avec la justice, et répondra aux demandes du magistrat instructeur. Ce fut sa première étape de collaboration avant la reconstitution qui eut lieu en [151],[152],[153],[154].

Autre casModifier

Le à Besançon, un quadragénaire violente sa compagne et prends ensuite en otage son fils qu'il menace de tuer avec un couteau de cuisine. Avant son interpellation il exprime son admiration pour Jonathann Daval, mis en examen pour le meurtre de sa femme Alexia, lequel avait eu les couilles d’aller jusqu’au bout pour mieux « se libérer de sa compagne castratrice », selon lui[155],[156]. Le 11 septembre 2019 le tribunal de Besançon le condamne à 18 mois de prison avec sursis avec une obligation de soin pendant deux ans[157].

Suites juridiquesModifier

Qualification des faitsModifier

Selon le procureur de la République et ses avocats, Jonathann Daval devrait être jugé plutôt au deuxième semestre 2020, la qualification entre « meurtre sur conjoint » ou « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner » restant à établir[158]. Le procès de Jonathann Daval permettra de comprendre le "mobile de Jonathann et ses sentiments pour Alexia et aussi dans quelles conditions précises Jonathann Daval est passé à l'acte, pour l'avocat des parties civiles. Pour l'avocat de la défense, le procès permettra de juger si les faits relèvent du « meurtre » ou « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner »[159].

Le 19 novembre 2019 le procureur de la République de Besançon annonce la clôture de la procédure d'instruction. L'avocat de Jonathann Daval indique à la presse qu'il pense invoquer l'existence de violences réciproques entre les époux comme ligne de défense[160],[161],[162].

Le 18 décembre 2019 le procureur de Vesoul Emmanuel Dupic déclare que Jonathann Daval sera poursuivi pour "homicide volontaire par conjoint" et non pour assassinat. La famille de la victime juge cette décision inadmissible, persuadée que Jonathann aurait prémédité son geste[163],[164],[165].

Le 8 janvier 2020, on apprend que J.Daval sera bien jugé devant les assises de la Haute-Saône pour "meurtre sur conjoint", un fait passible de la réclusion criminelle à perpétuité,[166].

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Jonathann, le mari d'Alexia Daval, avoue l'avoir tuée : ce que l'on sait de l'affaire », (consulté le 30 janvier 2018).
  2. « Meurtre d'Alexia Daval : son mari "n’est pas soupçonné par hasard", affirme son avocat », (consulté le 30 janvier 2018).
  3. « VIDEO. Meurtre d'Alexia Daval: Le mari «n'est pas soupçonné par hasard», affirme son avocat », (consulté le 30 janvier 2018).
  4. « De Paris à Strasbourg, ils courent pour Alexia », (consulté le 4 novembre 2017).
  5. « Alexia Daval : des centaines de coureurs lui rendent hommage dans toute la France », (consulté le 4 novembre 2017).
  6. « Meurtre d'Alexia Daval : une marche silencieuse en hommage à la joggeuse », (consulté le 5 novembre 2017).
  7. « Haute-Saône Des milliers de marcheurs pour un hommage silencieux à Alexia Daval, la joggeuse tuée », (consulté le 5 novembre 2017).
  8. « Meurtre d'Alexia Daval: hommage silencieux et solennel à Gray », (consulté le 6 novembre 2017).
  9. « Jonathann Daval : le contre-la-montre de la justice », (consulté le 12 janvier 2020).
  10. « Meurtre Alexia Daval: interpellé, son mari devient le principal suspect », (consulté le 29 janvier 2018).
  11. « Meurtre d’Alexia Daval : son mari devient le principal suspect », (consulté le 29 janvier 2018).
  12. « Interpellé, le mari de la joggeuse assassinée devient le principal suspect », (consulté le 29 janvier 2018).
  13. « Le mari d'Alexia Daval, interpellé, devient le principal suspect », (consulté le 30 janvier 2018).
  14. « Meurtre d'Alexia : après ses aveux Jonathann Daval mis en examen pour "meurtre sur conjoint" », (consulté le 30 janvier 2018).
  15. « Le mari d'Alexia Daval avoue avoir tué son épouse », (consulté le 30 janvier 2018).
  16. « Meurtre d'Alexia Daval: le mari est passé aux aveux », (consulté le 30 janvier 2018).
  17. « Jonathann, le mari d'Alexia Daval, avoue l'avoir tuée : ce que l'on sait de l'affaire », (consulté le 30 janvier 2018).
  18. « Affaire Alexia : le criminel était presque parfait, la victime beaucoup moins », (consulté le 2 février 2018).
  19. « Affaire Alexia : le criminel était presque parfait, la victime beaucoup moins (Samuel Gontier) », (consulté le 4 février 2018).
  20. « Affaire Alexia Daval : Un meurtre presque parfait », (consulté le 6 février 2018).
  21. « Des SMS humiliants retrouvés dans le téléphone d'Alexia Daval », (consulté le 1er février 2018).
  22. « AFFAIRE DAVAL : «IL LUI FALLAIT UN MEC, UN VRAI MEC», ESTIME L’AVOCAT DE JONATHANN », (consulté le 16 février 2018).
  23. https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/affaire-alexia-l-instruction-est-close-l-avocat-de-jonathann-daval-ne-veut-pas-d-un-proces-manicheen-1574248909
  24. « Affaire Daval. Meurtre, dissimulation, aveux... Le récit des événements », (consulté le 2 février 2018).
  25. « Affaire Daval : les dernières avancées de l’enquête », (consulté le 31 janvier 2018).
  26. « Affaire Daval - Me Randall Schwerdorffer : « J'ai été complètement dépassé » », (consulté le 2 février 2018).
  27. « Affaire Daval: "Complètement dépassé", Randall Schwerdorffer craint de se faire "dessouder" par sa hiérarchie », (consulté le 2 février 2018).
  28. « «JE VOULAIS QU'ALEXIA SE TAISE», LES TERRIBLES AVEUX DE JONATHANN DAVAL », (consulté le 7 novembre 2019).
  29. « "je voulais qu'elle se taise" : les terrible aveux de Jonathann daval sur le meurtre de sa femme alexia », (consulté le 7 novembre 2019).
  30. « Meurtre d'Alexia Daval : une demande de remise en liberté va être déposée pour son mari », (consulté le 1er octobre 2018).
  31. « la demande de mise en liberté de Jonathann Daval rejetée », (consulté le 15 octobre 2018)
  32. « Meurtre d'Alexia : la demande de mise en liberté de Jonathann Daval rejetée », (consulté le 15 octobre 2018).
  33. « INFO FRANCE 3. Mort d'Alexia Daval : la défense de son mari, Jonathann, mise à mal par le dernier rapport d'expertise scientifique », (consulté le 18 octobre 2018).
  34. « Meurtre d'Alexia Daval : un rapport d'expertise accable totalement Jonathann Daval, le mari », (consulté le 18 octobre 2018).
  35. « Meurtre d'Alexia Daval : la dernière version de son mari mise à mal par une expertise », (consulté le 19 octobre 2018).
  36. « Jonathann Daval : ces 3 éléments qui montrent que l'étau se resserre autour du mari d'Alexia », (consulté en =).
  37. « Affaire Jonathann Daval: La défense du mari mise à mal par une bombe aérosol », (consulté le 22 octobre 2018).
  38. « Affaire Daval : l'enquête semble fragiliser la défense de Jonathann Daval », (consulté le 24 octobre 2018).
  39. « Meurtre d'Alexia : Daval avait écrit le scénario de la disparition de sa femme », sur L'Obs, (consulté le 26 novembre 2018).
  40. « Meurtre d'Alexia :VIDEO. Meurtre d'Alexia Daval: Un troublant document retrouvé dans l'ordinateur de Jonathann Daval », (consulté le 26 novembre 2018).
  41. « Meurtre d'Alexia : un étrange document écrit par Jonathann Daval retrouvé dans son ordinateur », sur Ladepeche.fr, (consulté le 26 novembre 2018).
  42. « EXCLUSIF - Meurtre d'Alexia : un scénario troublant retrouvé dans l'ordinateur de Jonathann Daval », (consulté le 26 novembre 2018).
  43. « Affaire Daval : la présence d’ADN de la mère de Jonathann sème le trouble », sur Le Parisien, (consulté le 27 novembre 2018).
  44. « Affaire Daval: Grégory Gay affirme avoir trouvé un élément troublant dans le dossier », (consulté le 27 novembre 2018).
  45. « Affaire Daval Un cheveu de la mère de Jonathann Daval retrouvé dans sa voiture de fonction », sur La Voix du Nord, (consulté le 27 novembre 2018).
  46. « Affaire Daval : Grégory Gay affirme avoir trouvé un nouvel élément qui sème le trouble », (consulté le 27 novembre 2018).
  47. « Affaire Daval: "Je nie cette complicité", témoigne la mère de Jonathann », sur msn, (consulté le 28 novembre 2018).
  48. « Affaire Daval : la découverte d'un cheveu de la mère de Jonathann Daval peut-elle relancer l'enquête ? », sur franceinfo, (consulté le 28 novembre 2018).
  49. « Meurtre d'Alexia Daval : trois substances médicamenteuses retrouvées dans le corps de la victime », (consulté le 28 novembre 2018).
  50. « Meurtre d’Alexia Daval : des traces suspectes de médicaments », (consulté le 28 novembre 2018).
  51. « Des substances suspectes trouvées dans le sang d'Alexia Daval », (consulté le 28 novembre 2018).
  52. « Alexia Daval aurait-elle été empoisonnée par son mari Jonathann ? », sur ladepeche.fr, .
  53. « Affaire Alexia Daval : la famille de la victime soupçonne un "empoisonnement à petit feu" », (consulté le 12 décembre 2019).
  54. « Meurtre d'Alexia Daval : l'hypothèse d'un empoisonnement soulevée par sa famille », (consulté le 12 décembre 2019).
  55. « Affaire Daval : Alexia a-t-elle été empoisonnée à petit feu ? », (consulté le 12 décembre 2019).
  56. « Rebondissement dans l’affaire Alexia Daval : sa famille soutient la piste de la "soumission chimique" », (consulté le 12 décembre 2019).
  57. « Alexia Daval: Ses proches accusent Jonathann de l’avoir empoisonnée », (consulté le 12 décembre 2019).
  58. « La famille d'Alexia Daval demande à la juge d'instruction d'explorer la piste de l'empoisonnement », (consulté le 12 décembre 2019).
  59. « EXCLU - L'avocat de Jonathann Daval réagit aux soupçons d'empoisonnement d'Alexia par son client: "Cette piste a déjà été vérifiée et abandonnée" - VIDEO », (consulté le 13 décembre 2019).
  60. « Meurtre d'Alexia Daval : le beau-frère de la joggeuse convaincu par la thèse de l'empoisonnement », (consulté le 15 décembre 2019).
  61. « Meurtre d'Alexia Daval : entendu par le juge, Jonathann Daval continue d'accuser son beau-frère », (consulté le 29 novembre 2018).
  62. « Affaire Daval : "Je le crois, j'ai confiance", dit la mère de Jonathann sur RTL », (consulté le 29 novembre 2018).
  63. « Audition de Jonathann Daval : "affaibli", le mari d'Alexia maintient ses accusations contre sa belle-famille », (consulté le 29 novembre 2018).
  64. « Affaire Alexia Daval : La confrontation de Jonathann avec sa belle famille sera-t-elle décisive ? », (consulté le 5 décembre 2018).
  65. « Les avocats de Jonathann Daval vont demander un transport judiciaire en forêt d’Esmoulins », (consulté le 29 novembre 2018).
  66. « Affaire Daval : la forêt comme témoin capital », (consulté le 6 décembre 2018).
  67. « Jonathann Daval : l'hypothèse d'un complice, une piste souvent évoquée mais jusqu'ici jamais étayée », (consulté le 6 décembre 2018).
  68. « Affaire Alexia Daval : nouveau rebondissement ! Ce qu'a dit Jonathann », (consulté le 7 décembre 2018).
  69. « VIDEO. Meurtre d'Alexia Daval: Jonathann a de nouveau avoué être le meurtrier de sa femme », (consulté le 7 décembre 2018).
  70. « Affaire Daval : Jonathann avoue avoir tué seul son épouse, Alexia », (consulté le 7 décembre 2018).
  71. « Affaire Alexia : Jonathann Daval craque lors des confrontations et avoue de nouveau avoir tué son épouse », (consulté le 7 décembre 2018).
  72. « Meurtre d'Alexia : ce qui attend Jonathann Daval après ses derniers aveux », (consulté le 17 janvier 2019).
  73. « Meurtre d'Alexia : les "aveux circonstanciés" de Jonathann Daval », (consulté le 6 février 2019).
  74. « Jonathann Daval livre des aveux circonstanciés », (consulté le 2 février 2019).
  75. « Meurtre d'Alexia Daval: Principal suspect, Jonathann Daval a confirmé ses aveux », (consulté le 6 février 2019).
  76. « Meurtre d’Alexia : Jonathann Daval a livré des « aveux circonstanciés » », (consulté le 6 février 2019).
  77. « Affaire Alexia Daval : une expertise psychiatrique pointe le caractère “pervers” du mari », (consulté le 5 juillet 2018).
  78. « Alexia Daval: une expertise psy pointe le caractère «pervers» du mari », (consulté le 5 juillet 2018).
  79. « Jonathann Daval: les expertises psychiatriques décrivent une personnalité "caméléon" et "agressive" », (consulté le 4 octobre 2018).
  80. « Meurtre d'Alexia Daval : une expertise psychiatrique décrit Jonathann Daval comme "dangereux sur un plan criminologique" », (consulté le 4 octobre 2018).
  81. « Meurtre d'Alexia: ce que révèlent les expertises psychiatriques de Jonathann Daval », (consulté le 5 octobre 2018).
  82. « Expertise psychiatrique Jonathann Daval serait «dangereux sur un plan criminologique» », (consulté le 5 octobre 2018).
  83. « "Manipulateur", "dangereux" : ce que disent les experts de Jonathann Daval », (consulté le 5 octobre 2018).
  84. « Affaire Alexia Daval. Une expertise dévoile des éléments sur la personnalité « obsessionnelle » de Jonathann Daval », (consulté le 7 novembre 2019).
  85. « Affaire Daval : "toujours amoureux" d'Alexia, quand Jonathann s'est confié à un psy », (consulté le 8 novembre 2019).
  86. « Jonathann Daval : "obsessionnel" et avec des troubles mentaux, selon la nouvelle expertise », (consulté le 10 novembre 2019).
  87. « Affaire Daval : deux ans plus tard, une expertise psychiatrique pour clore l'instruction », (consulté le 28 octobre 2019).
  88. « Daval : l'enquête de personnalité n'apporte « aucune remarque défavorable » », (consulté le 19 novembre 2019).
  89. « Le meurtre d'Alexia Daval sera reconstitué en juin », (consulté le 14 mai 2019).
  90. « Affaire Alexia Daval : Domicile, forêt...la reconstitution du meurtre de la jeune femme est imminente », (consulté le 14 mai 2019).
  91. « Affaire Alexia Daval : la reconstitution du meurtre aura lieu en juin », (consulté le 14 mai 2019).
  92. « Affaire Alexia Daval : la reconstitution du meurtre aura lieu en juin », (consulté le 14 mai 2019).
  93. « Affaire Daval. Le meurtre d’Alexia reconstitué le 17 juin », (consulté le 27 mai 2019).
  94. « Le meurtre d'Alexia Daval reconstitué le 17 juin », (consulté le 27 mai 2019).
  95. « Affaire Alexia Daval : La famille de la jeune femme assistera à la reconstitution du meurtre », (consulté le 12 juin 2019).
  96. « Reconstitution du meurtre d’Alexia : Jonathann Daval devra assumer », (consulté le 14 juin 2019).
  97. « Affaire Daval : cette nouvelle épreuve qui attend la famille d’Alexia », (consulté le 14 juin 2019).
  98. « Meurtre d'Alexia Daval: son mari livre des aveux complets », (consulté le 17 juin 2019).
  99. « Affaire Daval : au cours de la reconstitution, Jonathann Daval reconnaît avoir brûlé le corps d'Alexia », (consulté le 16 juin 2019).
  100. « Meurtre d'Alexia Daval : Jonathann Daval avoue avoir brûlé le corps », (consulté le 17 juin 2019).
  101. « Jonathann Daval a admis avoir brûlé le corps de son épouse », (consulté le 17 juin 2019).
  102. « Affaire Daval : cet objet symbolique gardé par Jonathann sur la scène de crime », (consulté le 27 juin 2019).
  103. « La demande "complètement déplacée" de Jonathann Daval à la mère de la victime », (consulté le 27 octobre 2019).
  104. « Deux ans après le meurtre d’Alexia Daval, «on a encore tellement de questions» », (consulté le 27 octobre 2019).
  105. « La mère d’Alexia Daval : "J'aimerais tellement qu'Alexia ne l'ait jamais rencontré" », (consulté le 29 octobre 2019).
  106. « Meurtre d'Alexia : Jonathann Daval est revenu sur ses aveux et accuse son beau-frère », sur msn, .
  107. « Jonathann Daval revient sur ses aveux et nie avoir tué sa femme Alexia », (consulté le 4 juillet 2018).
  108. « AFFAIRE ALEXIA DAVAL Jonathann Daval revient sur ses aveux, se disculpe et met en cause le clan familial », (consulté le 5 juillet 2018).
  109. « MEURTRE D'ALEXIA Jonathann Daval dénonce « un pacte familial » », (consulté le 5 juillet 2018).
  110. « Meurtre d’Alexia Daval. « Le mystère s’épaissit », déplore l’avocat de la famille de la victime », sur ouest-france.fr, (consulté le 5 juillet 2018).
  111. « Meurtre d'Alexia Daval : l'avocat des parents met en cause la "crédibilité" du mari », (consulté le 5 juillet 2018).
  112. « Affaire Alexia Daval : «La version de Jonathann ne colle pas», d'après l'avocat de la famille », (consulté le 11 juillet 2018).
  113. « Meurtre d'Alexia Daval : son beau-frère Grégory Gay engage un nouvel avocat pour "donner plus de force à notre partie civile" », (consulté le 23 août 2018).
  114. « Affaire Daval : accusé par Jonathan Daval, Grégory Gay décide de changer d’avocat », (consulté le 23 août 2018).
  115. « Meurtre d'Alexia Daval : le mari "maintient sa version du complot familial" », (consulté le 29 novembre 2018).
  116. « Meurtre d’Alexia: Jonathann Daval maintient sa version », (consulté le 29 novembre 2018).
  117. « Affaire Alexia : Affaire Daval : le beau-frère d'Alexia porte plainte pour dénonciation calomnieuse contre Jonathann », (consulté le 25 décembre 2018).
  118. « Affaire Daval : le beau-frère d’Alexia porte plainte après les accusations de Jonathann », (consulté le 25 décembre 2018).
  119. « Affaire Alexia : Affaire Daval : le beau-frère d'Alexia porte plainte contre Jonathann », (consulté le 25 décembre 2018)
  120. « Affaire Daval : le beau-frère de Jonathann contre-attaque », (consulté le 25 décembre 2018).
  121. « Avant le procès Daval, les parents d'Alexa changent d'avocat », (consulté le 15 décembre 2019).
  122. « Meurtre d’Alexia Daval : Les parents changent d'avocat avant le procès », (consulté le 15 décembre 2019).
  123. « Affaire Daval : Me Florand se dit soulagé de ne plus être l'avocat des parents d'Alexia », (consulté le 15 décembre 2019).
  124. « Affaire Alexia Daval : les parents de la jeune femme changent d'avocat, Me Florand s'explique », (consulté le 15 décembre 2019).
  125. « Affaire Alexia Daval : une enquête préliminaire ouverte pour violation du secret de l'instruction », (consulté le 16 janvier 2019).
  126. « Meurtre d'Alexia : pourquoi l'avocat de Jonathann Daval est soupçonné d'avoir violé le secret de l'instruction », (consulté le 16 janvier 2019).
  127. « Affaire Daval. Le parquet ouvre une enquête préliminaire pour violation du secret de l’instruction », (consulté le 16 janvier 2019).
  128. « L'avocat de Jonathann Daval poursuivi », (consulté le 28 janvier 2019).
  129. « L'avocat de Jonathann Daval poursuivi pour violation du secret de l'instruction », (consulté le 28 janvier 2019).
  130. « L'avocat de Jonathann Daval poursuivi en justice », (consulté le 28 janvier 2019).
  131. « L'avocat de Jonathann Daval jugé en correctionnelle », (consulté le 11 mars 2019).
  132. « Affaire Daval. L’avocat de Jonathann jugé le 25 mars pour violation du secret professionnel », (consulté le 11 mars 2019).
  133. « Affaire Alexia Daval : L'avocat de Jonathann Daval sera jugé en correctionnelle le 25 mars », (consulté le 11 mars 2019).
  134. « L’avocat de Jonathann Daval bientôt jugé pour violation du secret de l’instruction », (consulté le 11 mars 2019).
  135. « Affaire Daval : le procès de l'avocat de Jonathann repoussé au 6 mai », (consulté le 25 mars 2019).
  136. « Affaire Daval : l’avocat de Jonathann sera jugé le 6 mai », (consulté le 25 mars 2019).
  137. « Affaire Daval : Me Schwerdorffer obtient le renvoi de son procès et demande le dépaysementi », (consulté le 25 mars 2019).
  138. « Secret professionnel : le procès de l’avocat de Jonathann Daval renvoyé au 6 mai », (consulté le 25 mars 2019).
  139. « Affaire Alexia Daval : Vers un nouveau report du procès de Me Randall Schwerdorffer ? », (consulté le 6 mai 2019).
  140. « Randall Schwerdorffer sera jugé en janvier », (consulté le 4 octobre 2019).
  141. « Affaire Daval : Me Schwerdorffer devant la justice le 23 janvier 2020 pour violation du secret professionnel », (consulté le 4 octobre 2019).
  142. « Affaire Alexia Daval : L'avocat de Jonathann Daval sera finalement jugé en janvier 2020 à Strasbourg », (consulté le 6 octobre 2019).
  143. « Qui a cambriolé la maison de Jonathann et Alexia Daval et pourquoi ? », (consulté le 4 mars 2019).
  144. « La maison sous scellés d'Alexia et Jonathann Daval a été cambriolée », (consulté le 4 mars 2019).
  145. « La maison de Jonathann et Alexia Daval cambriolée à Gray dans la Haute-Saône », (consulté le 4 mars 2019).
  146. « L'ancienne maison du couple Daval a été cambriolée », (consulté le 4 mars 2019).
  147. « Affaire Daval : un mystérieux cambriolage au domicile du couple », (consulté le 6 janvier 2020)
  148. « Meurtre d'Alexia Daval : sextoys, alliance et photos, ces étranges vols », (consulté le 5 janvier 2020)
  149. « AFFAIRE DAVAL : DES SEXTOYS ONT ÉTÉ VOLÉS DANS LA MAISON SOUS SCELLÉS DU COUPLE », (consulté le 5 janvier 2020)
  150. « Affaire ­Daval : ces sextoys qui éclairent le mobile », (consulté le 4 janvier 2020)
  151. « Affaire Daval : le mari conduit au domicile du couple pour des constatations », (consulté le 8 mars 2019).
  152. « Affaire Daval : le mari Jonathann a été conduit à Gray mardi au domicile du couple pour des constatations », (consulté le 8 mars 2019).
  153. « Affaire Daval : Jonathann Daval ramené sur les lieux du meurtre de sa femme Alexia », (consulté le 8 mars 2019).
  154. « Affaire Alexia Daval : Conduit dans sa maison, Jonathann Daval reconnaît “plus de violences volontaires de sa part” », (consulté le 8 mars 2019).
  155. « "Daval a eu le courage de tuer sa femme" : un homme arrêté dans le Doubs », (consulté le 12 juillet 2019).
  156. « Doubs : un homme agresse sa femme, menace leur fils de six ans et fait "l’éloge" de Jonathann Daval », (consulté le 12 juillet 2019).
  157. « "Daval a eu le courage de tuer sa femme" : l'homme qui menaçait de tuer son fils condamné », (consulté le 12 septembre 2019).
  158. Jonathann Daval avoue avoir tenté de brûler le corps de sa femme
  159. « Le procès Daval permettra de comprendre le "mobile de Jonathann et ses sentiments pour Alexia" », sur bfmtv.com,
  160. « Meurtre d’Alexia Daval. L’information judiciaire est close, le procès est attendu « courant 2020 » », sur ouest-france.fr, .
  161. « Meurtre d'Alexia Daval : l'information judiciaire visant Jonathann Daval est close, annonce le parquet de Besançon », sur francetvinfo.fr, .
  162. « Affaire Alexia Daval : l'instruction est close, l’avocat de Jonathann ne veut pas d'un procès manichéen », sur francebleu.fr, .
  163. « Affaire Daval: le procureur ne retient ni accident ni préméditation », sur leprogres.fr,
  164. « Meurtre d'Alexia Daval : un nouveau rebondissement », sur gala.fr,
  165. « Meurtre d’Alexia Daval : ni accident ni préméditation, selon le procureur », sur estrepublicain.fr,
  166. « Jonathann Daval sera jugé pour « meurtre sur conjoint » aux assises », sur lemonde.fr,

AnnexesModifier

Documentaires télévisésModifier

  • « Affaire Alexia Daval : le double jeu du mari idéal » le 10 et dans Chroniques criminelles sur TFX.
  • « Les mystères de Jonathann Daval » (premier reportage) le dans Crimes sur NRJ 12.
  • « Affaire Jonathann Daval : le mari aux deux visages » le dans Enquêtes criminelles sur W9.

Article connexeModifier