Adrienne Kennedy

Dramaturge de l'avant garde théâtrale et essayiste afro-américaine

Adrienne Kennedy, née le à Pittsburgh (Pennsylvanie), est une dramaturge de l'avant garde théâtrale et essayiste afro-américaine.

Adrienne Kennedy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Adrienne Leta Hawking
Nationalité
Formation
Bachelor of Arts, université d'état de l'Ohio
Activités
Père
Cornell Wallace Hawking
Mère
Etta Haugabook Hawking
Autres informations
A travaillé pour
Mouvement
Black Arts Movement
Genre artistique
dramaturge, essayiste
Distinctions

BiographieModifier

Adrienne Lita Hawking Kennedy[1] est la fille de Cornell Wallace Hawking[2],[3] un administrateur de la Young Men's Christian Association (YMCA) et de Etta Haugabook Hawking, une enseignante[4]. Ses deux parents étaient des militants de la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP). En 1935, sa famille emménage dans la banlieue de Cleveland dans l'Ohio. Après ses études primaires, à Cleveland, Adrienne suit des études secondaires à la High School de Glenville[2]. Ses études secondaires achevées, elle entre à l'université d'état de l'Ohio en 1949, où elle souffrira pour la première fois[5] du racisme ambiant. Elle obtient son Bachelor of Arts en 1953, à la même année, son mari est enrôlé pour participer à la Guerre de Corée.

En 1964 , sa première pièce de théâtre[6] Funnyhouse of a Negro (en)[7],[8] est montée au East End Theater de New York.

En 1965, The Owl Answers (en), est montée au White Barn Theatre (en) de Norwalk dans le Connecticut.

En 1969, sa pièce A Rat's Mass (en) est montée au La MaMa Experimental Theatre Club à Manhattan[9].

Adrienne Kennedy est une des figures du Black Arts Movement[10],[11].

Les manuscrits d’Adrienne Kennedy sont déposés au Harry Ransom Humanities Research Center de l'université du Texas à Austin[12].

Vie privéeModifier

  • 1953 : mariage avec Joseph C. Kennedy
  • 1966 : divorce de Joseph C. Kennedy

De leur union naît un fils Adam P. Kennedy

Œuvres (sélection)Modifier

ThéâtreModifier

  • Funnyhouse of a Negro, éd. Samuel French, Inc., 1964, rééd. 2011
  • The Owl Answers, éd. Samuel French, Inc., 1965
  • A Rat's Mass, éd. University of Minnesota Press, 1966, rééd.1988
  • The Lennon play: In his own write, co-écrit avec John Lennon, éd. Simon And Schuster, 1968
  • Alexander Plays, éd. University of Minnesota Press, 1992
  • Ohio State Murders, éd. University of Minnesota Press, 1992
  • Sleep Deprivation Chamber, co-écrit avec Adam P. Kennedy, éd.Theatre Communications Group, 1996
  • Mom, How Did You Meet the Beatles ?, co-écrit avec Adam P. Kennedy, éd. Samuel French, Inc. 2006, rééd. 2010

EssaisModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Adrienne Kennedy Biography - eNotes.com », sur eNotes (consulté le 13 juin 2019)
  2. a et b (en-US) « Kennedy, Adrienne | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 13 juin 2019)
  3. (en-US) « Adrienne Kennedy Biography (1931-) », sur www.filmreference.com (consulté le 13 juin 2019)
  4. (en) « Adrienne Kennedy, award-winning and influential playwright », sur African American Registry (consulté le 13 juin 2019)
  5. « Adrienne Kennedy », sur clevelandartsprize.org (consulté le 13 juin 2019)
  6. (en-US) « Stretching the Umbrella: The Theatre of Adrienne Kennedy », sur www.vanderbilt.edu (consulté le 14 juin 2019)
  7. (en-US) « The Art of Adrienne Kennedy’s Funnyhouse of a Negro », sur marymount University
  8. (en-US) « The Nightmare of History: Conceptions of Sexuality in Adrienne Kennedy’s Funnyhouse of a Negro », sur www.taylorfrancis.com (DOI 10.4324/9781315861180-17, consulté le 14 juin 2019)
  9. « La MaMa », sur catalog.lamama.org (consulté le 14 juin 2019)
  10. (en-US) « Adrienne Kennedy (1931- ) • BlackPast », sur BlackPast, (consulté le 14 juin 2019)
  11. (en) « Women of the Black Arts Movement », sur aawomeninbam.blogspot.com (consulté le 14 juin 2019)
  12. (en) Adrienne Kennedy, « Adrienne Kennedy: An Inventory of Her Papers at the Harry Ransom Center », sur legacy.lib.utexas.edu (consulté le 13 juin 2019)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier