Adolphe de Bourgogne

Adolphe de Bourgogne
Adolphe de Bourgogne-Beveren.jpg
Titre de noblesse
Seigneur de Beveren (d)
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Famille
Père
Enfant
Autres informations
Grade militaire
Distinction
Blason Adolphe de Bourgogne-Beveren.svg
blason

Adolphe de Bourgogne, seigneur de Beveren et de Veere, noble des Pays-Bas issu d'une branche naturelle de la seconde maison capétienne de Bourgogne, est un amiral flamand au service de l'empereur Charles Quint. Il est mort le à Beveren et fut inhumé à Zandenburg (Zélande).

BiographieModifier

Il était conseiller et chambellan de l'empereur Charles Quint, et amiral de la mer. Ses qualités sont louées par Érasme, qui lui a dédié son livre De la vertu.

Chevalier de la l'ordre de la Toison d'or (no 141, chapitre de ).

ArmoiriesModifier

 
Armes d'Adolphe de Bourgogne

« écartelé ; aux 1 et 4 contre écartelé ; aux 1 et 4 d'azur semé de fleurs-de-lis d'or, à la bordure componée d'argent et de gueules (Bourgogne moderne) ; au 2 parti, bandé d'or et d'azur de six pièces, à la bordure de gueules (Bourgogne ancien) ; et de sable au lion d'or, armé et lampassé de gueules (Brabant) ; au 3 parti, de Bourgogne ancien, et d'argent au lion de gueules, couronné et armé d'or, la queue fourchue, nouée et passée en sautoir (Limbourg) ; sur le tout des premier et dernier grands quartiers, d'or au lion de sable, armé et lampassé de gueules (Flandres) ; aux 2 et 3 grands quartiers d'azur à trois fleurs-de-lis d'or, au bâton de gueules mis en bande, brisé en chef d'un carreau d'or, chargé d'un dauphin pâmé d'azur, crêté et oreillé d'argent (Bourbon-Montpensier). Sur le tout de grandes écartelures de sable à la fasce d'argent (van Borsselen). Supports : deux lions. Cimier : une chouette. »

FamilleModifier

Adolphe de Bourgogne est le fils de Philippe de Bourgogne-Beveren et d'Anne van Borsselen.

Il s'est marié avec Anne de Berghes, morte le , fille de Jean, seigneur de Berghes, Walhain etc., chevalier de l'ordre de la Toison d'or, et d'Adrienne de Brimeu.

Ils eurent six enfants, au nombre desquels figure Maximilien II de Bourgogne.

SourcesModifier

  • Baron de Herckenrode, compilation du Nobiliaire des Pays-Bas et du Comté de Bourgogne de Jean Charles Joseph de Vegiano et de neuf de ses suppléments (par d'autres auteurs), tome I, Gand, 1862, page 277. Lire en ligne