Adolphe Dallemagne

peintre français

Adolphe Dallemagne (né Adolphe Jean François Marin Dallemagne, à Pontoise le [1], et mort à Corbeil-Essonnes le [2]), est un peintre et photographe français.

Adolphe Dallemagne
Naissance
Décès
Nom de naissance
Adolphe Jean François Marin Dallemagne
Nationalité
Activités

BiographieModifier

Le peintreModifier

Dallemagne a étudié avec Jean-Auguste-Dominique Ingres, Léon Cogniet et Raymond Quinsac Monvoisin. Il a travaillé principalement à Paris et à Corbeil. Son travail comprend des paysages fluviaux de la région parisienne et de l'Auvergne et parfois des scènes religieuses, après un voyage à travers l'Afrique du Nord (1863) ainsi que des aquarelles avec des motifs d'Oran et d'Algérie. En 1844, il épouse le peintre Augustine Dallemagne (1821-1875).

Le photographeModifier

Vers 1855, il ouvre un atelier photographique au 9, avenue de Ségur à Paris. Il fut élève de Charles Ernest Lazègues[3]. Dallemagne entoure ses impressions sur papier à l’albumine - suivant le goût de l’époque - de cadres de peintures baroques ou du style de Louis XIV, Louis XV. ou Louis XVI. Il fut représenté à plusieurs expositions de la Société française de photographie dans les années 1863, 1964, 1865 et 1870. Les œuvres présentées plus tard ont été vendues par Nadar. Dallemagne a tenu son atelier jusqu'en 1872.

Choix d'œuvresModifier

  • Crevecœur, église : Le mariage de la Vierge (1859)
  • Meaux, musée Bossuet : Fuite en Egypte (1848)
  • Nantes, musée des beaux-arts : Ferme près d'Étretat
  • Vourles, église : L'éducation de la Vierge (1850)

SalonsModifier

Dallemagne commence à exposer au salon de 1833[4].

PortraitsModifier

BibliographieModifier

  • Elmar Stolpe, « Dallemagne, Adolphe », Dictionnaire général des artistes, volume XXIII, 1999, page 523.
  • Delia Millar, Les aquarelles et les dessins de l'époque victorienne dans la collection de Sa Majesté la Reine (K), volume I, Londres, 1995.

Notes et référencesModifier

SourcesModifier

Liens externesModifier