Adolphe Borchard

compositeur français
Adolphe Borchard
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Maurice Georges Adolphe BorchardVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument
Distinction

Adolphe Borchard est un compositeur et pianiste français, né au Havre (Seine-Inférieure) le , décédé le à Paris 16e (Seine).

BiographieModifier

On lui doit des musiques de films entre 1931 et 1943, notamment pour le réalisateur Sacha Guitry dont il est le compositeur attitré. Il apparaît même comme acteur (un petit rôle de pianiste) dans un film de Guitry en 1936, Le Roman d'un tricheur, où il accompagne Fréhel dans la chanson Et v'là pourquoi, dont il a composé la musique. Au total, il participe à 18 films français comme compositeur.

Comme pianiste classique, il est notamment l'interprète de Frédéric Chopin et de Ludwig van Beethoven (il tient d'ailleurs la partie de piano dans la Sonate pour violon n° 9 de Beethoven à l'occasion d'un film de 1937, Les Nuits blanches de Saint-Pétersbourg). Comme compositeur classique, il a en particulier réalisé une transcription pour piano à deux mains[1] du mouvement symphonique Pacific 231 d'Arthur Honegger.

Dans l'hebdomadaire pro-fasciste Je suis partout, Lucien Rebatet le critique : « M. Borchard, s'il est bien connu chez les musiciens pour les proportions burlesques de sa fatuité, ne l'est pas moins pour son absence complète et irrémédiable de talent. C'est le type accompli du bousilleur, un lourdaud qui fait dix accrocs dans une page, un bourreau de pédale, un écorcheur d'arpèges, un écraseur d'accords... M. Borchard n'a jamais rien senti ni compris. Il ne perçoit pas davantage l'architecture musicale d'une œuvre musicale que ses détails et ses nuances.[2] »

Filmographie complèteModifier

(comme compositeur, sauf mention contraire)

NoteModifier

Liens externesModifier