Adolf Schmal

escrimeur autrichien

Adolf Schmal
Image illustrative de l’article Adolf Schmal
Adolf Schmal en 1896.
Contexte général
Sport Cyclisme et escrime
Période active Fin du XIXe siècle
Biographie
Nationalité sportive Flag of the Habsburg Monarchy.svg Autriche-Hongrie
Autriche
Nationalité Autriche
Naissance
Lieu de naissance Dortmund
Décès
Lieu de décès Salzbourg
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 1 2

Felix Adolf Schmal, né le à Dortmund et mort le à Salzbourg, est un cycliste et journaliste sportif autrichien, champion olympique lors des Jeux olympiques de 1896 à Athènes.

BiographieModifier

Adolf Schmal est le premier autrichien à s'inscrire aux Jeux olympiques d'Athènes, ayant annoncé sa participation dès le début de l'année. Il s'inscrit dans quatre des cinq épreuves de cyclisme disputées sur piste. Le 8 avril, il abandonne comme seize autres coureurs sur la course des 100 kilomètres. Trois jours plus tard, s'aligne sur le 10 kilomètres où il termine à la troisième place, loin derrière le duo français Paul Masson et Léon Flameng. Il enchaîne avec l'épreuve du tour de piste (333 mètres) où il réussit également une bonne performance, se classant tout d'abord deuxième à égalité avec Stamátios Nikolópoulos avec un temps de 26 secondes. Une nouvelle manche est concourue afin de les départager. Schmal s'incline finalement en 26 s 6 et prend de nouveau la troisième place. Le 13 avril, il participe à la course de 12 heures avec entraîneurs, ultime épreuve des Jeux. Il parvient à parcourir non sans mal 315 kilomètres sous un mauvais temps, distançant seulement d'un tour de piste le dernier concurrent en course, le britannique Frank Keeping.

Entretemps, Schmal a également disputé l'épreuve de sabre dans le tournoi d'escrime. Pressenti comme étant l'un des favoris, il remporte ses deux premiers assauts face à Ioannis Georgiadis et Holger Nielsen avant que la famille royale ne fasse son entrée dans le Zappéion. Les organisateurs décident alors de recommencer le tournoi afin que le roi Georges puissent suivre l'intégralité de la compétition. Schmal ne remporte finalement qu'un seul assaut contre Georgios Iatridis, se classant ainsi quatrième sur cinq[1].

Journaliste sportif de profession, Adolf Schmal profite de sa présence à Athènes pour couvrir les évènements pour le journal Centralblatts für Radsport und Athletik en collaboration avec le nageur Paul Neumann. Il a aussi travaillé pour le Wiener Tagblatt. Il signait ses articles sous le pseudonyme de Filius. Après avoir participé à la fin des années 1890 à de nombreuses courses sur piste, sur route et des épreuves d'endurance aussi bien en France qu'en Italie, il se tourne peu à peu au début du 20e siècle au motocyclisme et à l'automobilisme. Il fonde en 1900 le magazine hebdomadaire Allgemeine Automobil-Zeitung, puis publie en 1904 un ouvrage remarqué à l'intention des conducteurs intitulé Ohne Chauffeur. Ein Handbuch. Ses articles ont fait de lui l'un des écrivains les plus compétents en matière automobile et l'un journalistes sportifs les plus en vue en Autriche-Hongrie en son temps[2].

Son fils Adolf Jr. a disputé les épreuves de tir aux Jeux olympiques de 1912 à Stockholm.

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Fencing at the 1896 Athina Summer Games: Men's Sabre, Individual, sur Sports Reference
  2. (de) H. Strohmeyer, « Schmal, Adolf; Ps. Schmal-Filius, Filius (1872-1919), Automobilist, Fachjournalist, Fachschriftsteller und Olympiasieger », Österreichisches Biographisches Lexikon 1815–1950, vol. 10,‎ (lire en ligne).

Liens externesModifier

BibliographieModifier