Administration territoriale de l'Italie

L'organisation territoriale de l'Italie se composait, lors de la formation du Royaume d'Italie en 1861, de communes et de provinces. Des régions ont progressivement été créées, entre 1946 et 1970, d'abord pour contrer les revendications séparatistes de certaines zones à forte identité locale, puis pour fournir un cadre général adapté à la conduite de certaines politiques locales.

Au , l'Italie comporte :

  • 20 régions (regioni) : 15 de statut normal et 5 régions autonomes ;
  • 107 provinces (province) : 107 de statut normal et 2 provinces autonomes et une province statistique ;
  • 7 983 communes (comuni), qui peuvent s'associer (communautés de montagne par exemple).

RégionsModifier

ProvincesModifier

CommunesModifier

Villes métropolitainesModifier

Communautés de montagneModifier

HameauxModifier

Subdivisions européennes : groupe de régions (NUTS 1)Modifier

Le groupe de régions est une subdivision européenne de l’Italie. Elle répond aux besoins d'Eurostat, l'institut statistique européen, qui a défini une nomenclature d'unités territoriales statistiques. Ces groupes correspondent au premier niveau statistique européen en Italie (NUTS 1)[1].

RéférencesModifier

Liens externesModifier

 
Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Administration territoriale de l'Italie.