Ouvrir le menu principal

Adem Jashari

homme politique kosovar
Adem Jashari
Adem Jašari, bista u Tirani.JPG
Heroi i Shqiptaris
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 42 ans)
KosovoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Grade militaire
Conflits
Likošane massacre (en)
Attack on Prekaz (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Adam Jashari, né le à Prekaz est mort assassiné le . Il est un des principaux fondateurs et dirigeant de l'Armée de libération du Kosovo.

Il est considéré comme un héros national par les Albanais au même titre que Gjergj Kastriot Skënderbeg.

Sommaire

BiographieModifier

Originaire de Prekaz, dans la région de Drenica au Kosovo, Adem Jashari, avec son frère Hamzë, participe à des attaques armées contre les militaires et policiers serbes. En 1991, il se déplace en Albanie pour se former avec les premiers volontaires, qui, plus tard rejoindront l'Armée de libération du Kosovo (UCK). Le premier affrontement opposant Adem et ses amis à l'armée fédérale yougoslave et aux forces de police a lieu dans la matinée du . Il est assassiné le 7 mars 1998 ainsi que presque la totalité de sa famille à Prekaz au Kosovo dans une opération menée par les militaires serbes.

L'attaque de PrekazModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Aux premières heures du 5 mars 1998, à Prekaz, la famille s’est fait de nouveau attaquer par l’armée Yougoslave et les forces de le police. Les forces offensives étaient constituées de transporteurs blindés et de policiers, munis de l’artillerie d’une usine de munitions se trouvant à proximité. Le village des Jashari était encerclé par environ 7-8 milles policiers et l’attaque a duré 3 jours et 2 nuits.

Les forces de la police ont débuté l’attaque sans aucun avertissement. Les policiers tiraient avec des mortiers suivis de gaz lacrymogène. La plupart de la famille s’est regroupée dans une seule chambre qui était en brique. Un obus est alors tombé à travers le toit, tuant ainsi un certain nombre des membres de la famille. Après 36 heures de bombardement, les policiers sont rentrés dans la maison.

L’organisation Amnesty International a dit dans un rapport sur l’affaire que l’attaque avait comme but l’élimination de tous les témoins. Adem Jashari et 56 membres de sa famille ont été tués. En tout, 58 personnes sont décédées. Parmi eux, dix-huit étaient des femmes et dix enfants de moins de seize ans. D'autre part, la télévision serbe B-92 a rapporté la mort d'environ 69 membres de la police et de l'armée. Aujourd’hui, certains membres de la famille Jashari vivent encore.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier