Addiscombe

quartier dans le sud du Grand Londres

Addiscombe
Addiscombe
Addiscombe Road
Administration
Pays Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation constitutive

Région

Comté

Comté cérémonial
Angleterre

Grand Londres

Grand Londres

Grand Londres
Parlement européen Londres
Géographie
Coordonnées 51° 22′ 52″ nord, 0° 03′ 59″ ouest
Divers
Services :
Médias :
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Londres
Voir sur la carte administrative du Grand Londres
City locator 14.svg
Addiscombe

Addiscombe est un quartier du borough londonien de Croydon, dans le sud du Grand Londres.

ToponymieModifier

Le nom Addiscombe est d'origine vieil-anglaise. Il désigne un terrain enclos (camp) appartenant à un homme nommé Æddi. Le quartier d'Addington (en), situé à quelques kilomètres au sud-est, pourrait faire référence au même individu. Au fil de son évolution phonologique, l'orthographe du nom évolue : Edescamp (1229), Adescompe (1279), Addescompe (1416) et enfin Addescombe (1456)[1].

Personnalités liéesModifier

  • L'ingénieur canadien Frederick G. Creed (1871-1957), inventeur du téléscripteur, a passé une partie de sa vie à Addiscombe. Une blue plaque est installée sur sa maison du 20 Outram Road.
  • L'écrivain D. H. Lawrence (1885-1930) a vécu à Addiscombe de 1908 à 1912. Il rédige durant cette période l'un de ses romans les plus célèbres, Amants et Fils, comme l'indique la blue plaque installée sur sa maison du 12 Colworth Road.
  • L'écrivain R. F. Delderfield (en) (1912-1972) réside au 22 Ashburton Avenue de 1918 à 1923. Ses romans The Dreaming Suburb et The Avenue Goes to War, parus en 1958, s'inspirent de sa vie à Addiscombe. Une blue plaque est installée sur sa maison.
  • Le musicien Matthew Fisher, membre du groupe de rock Procol Harum, est né à Addiscombe en 1946.

RéférencesModifier

  1. (en) A. D. Mills, « Addiscombe », dans A Dictionary of London Place-Names, Oxford University Press, (ISBN 9780199566785, lire en ligne).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :