Adalolphe de Boulogne

Adalolphe de Boulogne
Titre de noblesse
Comte de Boulogne (en)
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Activité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Mathilde de Créquy (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Mathilde van Vlaanderen, Comtesse de Boulogne (d)
Arnoul II de BoulogneVoir et modifier les données sur Wikidata

Adalolphe de Boulogne (ou Æthelwulf de Boulogne), mort en 933, fut comte de Boulogne de 918 à 933.

BiographieModifier

Adalolphe était le fils de Baudouin II « le Chauve », comte de Flandre, et de son épouse Ælfthryth. Il est parfois nommé à tort Adolphe ; le vrai nom serait plutôt Æthelwulf, porté par le roi du Wessex Æthelwulf, son arrière-grand-père maternel.

À la mort de son père, il reçut les comtés de Boulogne (le Boulonnais) et de Thérouanne (le Ternois). Il aurait également détenu le comté de Saint Pol, l'abbaye de Saint-Bertin et la terre de Guînes[1]. La même année, il fut fait abbé laïc de Saint-Bertin. En 924, Hugues le Grand le chargea de négocier auprès du roi anglais Æthelstan la main de sa sœur Eadhild.

Il combattit les Vikings et participa à la victoire de Fauquembergues, mais ne put empêcher le danois Siegfried de s'emparer du comté de Guînes, qui devint un fief vassal de la Flandre.

Il mourut le , laissant deux fils qui furent déshérités par leur oncle Arnoul Ier de Flandre. Le second, également nommé Arnoul, se révolta en 964 et parvint à récupérer le fief paternel.

AscendanceModifier

SourcesModifier

RéférencesModifier

  1. André Du Chesne, cité dans les sources, p. 8.