Adélaïde de Hesse

Adélaïde de Hesse
Illustration.
Titre
Reine de Pologne
Couronnement , en la Cathédrale de Poznań
Prédécesseur Aldona de Lituanie
Successeur Christina Rokiczana
Biographie
Dynastie Maison de Hesse
Date de naissance
Date de décès
Père Henri II de Hesse
Mère Élisabeth de Thuringe
Conjoint Casimir III de Pologne

Adélaïde de Hesse (1324–1371) (polonais : Adelajda Heska), fille d'Henri II de Hesse, reine de Pologne (1341-1356) par son mariage avec Casimir III de Pologne.

BiographieModifier

Son prénom lui vient de sa grand-mère paternelle, épouse de Othon Ier de Hesse.

Elle est mariée à Casimir III de Pologne le à Poznań. Ce mariage scellait l'alliance entre Casimir III et la maison des Luxembourg. Adélaïde était la seconde épouse de Casimir, la première (Aldona de Lituanie) étant décédée. Mais Casimir n'avait que deux filles et pas d'héritier masculin. Adélaïde de Hesse fut couronnée dans la cathédrale de Poznań le jour même de son mariage. Celui-ci ne fut pas heureux : très vite, les deux époux vivent séparément.

Le mariage dure cependant jusqu'en , date à laquelle Casimir se sépare d'Adélaïde de Hesse et épouse sa maîtresse Christina Rokiczana. Celle-ci était la veuve d'un riche marchand, Miklusz Rokiczani. La bigamie de Casimir et ses propensions séductrices font réagir le clergé. Bien que le cas d'Adélaïde soit plaidé devant le pape Innocent VI, Casimir continue de vivre maritalement avec Christina. Le mariage dure jusqu'en 1363/1364, quand Casimir se déclare à nouveau délié de ses liens conjugaux. Le couple n'ayant pas d'enfants, le mariage est annulé en 1368. Casimir se remarie alors pour la quatrième fois avec Edwige de Sagan. 3 filles naissent de cette union.

Adélaïde étant toujours vivante, ainsi que Christina, le mariage entre Casimir et Edwige est également considéré comme bigame. La légitimité des 3 filles nées du mariage est contestée, mais Casimir réussit à en faire reconnaître deux par le pape Urbain V le . Edwige la Jeune fut reconnue légitime par le pape Grégoire XI le .

Après l'annulation de son mariage, Adélaïde retourne en Hesse, où elle vécut jusqu'à son décès. Après la mort de Casimir, elle réclame ses droits de propriété : elle porte l'affaire devant le pape Grégoire XI qui, le , ordonne au roi Louis de lui rendre l'usufruit de ses biens.

AscendanceModifier

Notes et référencesModifier

Source de la traductionModifier