Adélaïde Coudère

industrielle belge

Adélaïde Coudère, ou Adélaïde Couderé née en 1829 à Bruges et morte en 1918 à Liège, est une industrielle belge, fondatrice d'une société liégeoise de produits en caoutchouc et pneumatiques.

Adélaïde Coudère
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Adélaïde Coudère naît dans une famille bourgeoise à Bruges[1].

Elle dirige avec son mari Oscar Englebert une papeterie à Liège où elle vend des gommes en caoutchouc ainsi que d'autres articles en caoutchouc, nouveaux à cette époque[2]. Face à leur succès, les articles de papeterie sont délaissés et le couple se dédie alors exclusivement à la vente d'articles en caoutchouc, fourni par la société allemande originaire d'Hanovre Continental Caoutchouc et Guttapercha[1], future Continental AG. Ils ouvrent une autre boutique rue de l'Université quartier des Vennes à Liège, en 1872. Son mari fabrique des toiles imperméables employées pour certains vêtements. En 1877, ils achètent un bâtiment qui devient leur usine de production de caoutchouc et permet de diversifier la production[1]. C'est aussi le siège social de la Manufacture de Caoutchouc Englebert qui connaîtra un succès mondial comme entreprise de pneumatique sous le nom Uniroyal Englebert[3],[4]. Cependant, la société connaît des difficultés financières. À cause de ses problèmes de santé, Oscar Englebert cède la direction de l'entreprise à sa femme en 1892 et elle nomme leur fils Oscar gérant après avoir fait de l'entreprise O. Englebert Fils et Cie une société en commandite par actions[1]. La société emploie 250 ouvriers, dont un tiers de femmes[5], et dispose d'un capital de 650 000 francs[1]. Elle se diversifie encore en produisant des pneumatiques pour bicyclettes à partir de 1892, puis pour voitures à partir de 1898. Dans les années 1920, l'usine emploie environ 3 000 ouvriers à Liège[6].

Adélaïde Coudère meurt en 1918[1]. Elle est décorée de l'Ordre de Léopold. Une rue porte son nom à Sclessin[7]

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f « Adélaïde Coudère », dans Éliane Gubin, Catherine Jacques, Valérie Piette, Jean Puissant, Dictionnaire des femmes belges: XIXe et XXe siècles, Bruxelles, Racine, , 637 p. (ISBN 2-87386-434-6), p. 123-124.
  2. « Oscar Englebert | Connaître la Wallonie », sur connaitrelawallonie.wallonie.be (consulté le 6 mars 2020)
  3. « Faits historiques liégeois », sur www.facebook.com (consulté le 25 mars 2020)
  4. « que2 », sur leroux.andre.free.fr (consulté le 25 mars 2020)
  5. Éliange Gubin, « Les femmes d'une guerre à l'autre », Cahiers d'histoire du Temps présent,‎ , p. 262
  6. « le longdoz dd'industries diverses », sur www.monquartierlelongdoz.net (consulté le 25 mars 2020)
  7. « Liège: sept nouvelles voiries ont désormais un nom », sur sudinfo.be (consulté le 25 mars 2020)